Entends-nous Salah : on continue !

La décision de la Commission israélienne, réunie dans la prison de Gilboa ce dimanche 26 juillet, en a donc décidé ainsi : Salah doit rester en prison ! Pourquoi ? Nous en serons plus demain, au vu des attendus, mais de premiers éléments nous sont parvenus.

Salah serait récidiviste puisqu’il c’est la troisième fois qu’il est en prison. Rappelons que la première fois il a été emprisonné durant 5 mois parce qu’il avait collé affiches. La seconde fois, il a été kidnappé alors qu’il se trouvait à Bethléem chez un ami qui était « recherché » par l’armée. Ils ont arrêté son ami mais aussi tous les jeunes présents à cette soirée. Salah a fait 4 mois de plus. Et cette fois c’est la troisième alors qu’il n’a rien fait de répréhensible non plus. Il n’est pas « guéri » ont dit, semble-t-il, les juges. De quelle maladie souffre Salah ? D’une maladie qui s’appelle « Liberté » ! C’est trop pour la Force occupante.

Salah serait « terriblement dangereux » car il appartiendrait, selon ses accusateurs, à un mouvement de jeunesse lié au FPLP, parti déclaré « terroriste ». Aucune preuve de son appartenance à ce mouvement n’a été apportée. Seulement une dénonciation anonyme. Aucun des témoins, convoqués pour confirmer cette « thèse », ne s’est présenté à la barre durant les 25 audiences de son procès qui ont été annulées de ce fait. Aucun. Qu’importe pour la Force occupante.

Et pour faire bonne mesure, jamais son appartenance réelle cette fois à la citoyenneté française n’a été évoquée. Et c’est là que la lumière est terriblement accusatrice pour le Président Nicolas Sarkozy. Jamais il n’a prononcé le mot « Salah » en public. Jamais il n’a estimé devoir écrire personnellement à ceux, parlementaires ou non, qui lui ont écrit. Jamais il n’usé de son pouvoir relativement à ce qu’il a fait pour tous les autres, sans parler de Shalit pou qui il ferait le tour du monde s’il le fallait. Jamais il n’a voulu « gêner » ses amis israéliens. Eh bien nous en tirons les conséquences. Sarkozy a été aussi condamné ce 26 juillet. Maintenant, pour qui doutait, les choses sont claires. Nous n’allons pas le laisser tranquille. Certainement pas. Il ne veut pas dire « Salah » et avec lui des médias importants ? Ils font y être contraints…

Jean-Claude Lefort
Député Honoraire
Le 26 juillet 2009


 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • PRESSION CONTRE LE GOUVERNEMENT FRANCAIS 16 août 2009 22:33, par jacques richaud

    LA HAINE CHEZ NOUS AUSSI CONTRE Salah Hamouri - jacques richaud

    IL EXISTE CHEZ NOUS QUELQUES INDIVIDUS HAINEUX QUI NE PARTAGENT PAS NOTRE JUSTE INDIGNATION ET PROPOSENT DE ...DECHOIR SALAH DE LA NATIONALITE FRANCAISE !

    Voir 14 8 2009 Le BNVCA demande l’ouverture d’une procédure de dechéance de la nationalite française du Franco Palestinien SALAH HAMOURI jugé et incarcéré par la justice israelienne pour avoir planifié un attentat antisémite contre un Grand Rabbin en Israel.

    http://www.sosantisemitisme.org/com... ?ID=286

    BUREAU NATIONAL DE VIGILANCCE CONTRE L ANTISEMITISME Parrainé par le Centre Simon Wiesenthal, Verbe et Lumiere, La LICRA, l’Union des CCJ IdF.. 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy

    Le Président Sammy GHOZLAN 0609677005

    Drancy le 14/8/09

    Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme apprend avec soulagement que le terroriste franco palestinien Salah HAMOURI membre d’une organisation terroriste ,ne sera ni élargi ,ni mis en liberté par la justice israelienne qui l’a jugé et condamné pour avoir prémédité et planifié un attentat contre le grand rabbin Ovadia YOSSEF , considéré contre le plus grand décisionnaire contemporain, en matière de règles concernant le judaisme, d’envergure internationale, suivi et respecté par tous les juifs dans le monde entier. Alors que notre pays coopère avec de nombreux etats pour lutter contre les terrorismes, avec l’Espagne contre l’ETA par exemple ou les talibans en Afghanistan, etc…-Le BNVCA ne comprend pas l’intervention de nos autorités en faveurs de ce terroriste antisémite dont le forfait s’il n’avait été arrêté à temps aurait provoqué un choc violent parmi les communautés juives du monde. Conformément aux lois en vigueur,qui prévoient que tout français qui commet un crime à l’étranger , et notamment un acte terroriste, le BNVCA demande aux Ministres de l’Intérieur et de la Justice,d’engager une procédure de déchéance de la nationalité française, de Salah HAMOURI pour les faits qui lui sont reprochés,si son cas entre dans le cadre de cette mesure.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes