Crimes contre la France, crimes contre l’humanité

Crimes contre la France ! Oui, je prétends qu’en étant le fossoyeur de la France, de ses acquis, de ses valeurs, de ses traditions, de son modèle social, de son indépendance nationale ou de sa laïcité, pour ne citer que ces exemples, Sarkozy commet un crime contre notre pays. Il se comporte comme si le pays lui appartenait, comme s’il n’avait pas de passé, pas d’Histoire, comme si lui le Président était seul et pouvait faire tout ce qu’il veut d’un pays entier. Les élus ne sont que des laquais, de même que les Médias, priés de signer les décrets du maître et de les appliquer, ou de se démettre. Est-ce que l’on réalise l’énormité de la chose ? Sarkozy n’est-il pas en train de régler des problèmes très anciens et lourds sur le dos de la France ? Je ne peux m’empêcher de penser à Hitler, un grand complexé lui aussi, et on a vu où ses problèmes non résolus à l’âge où on les règle, l’ont conduit. L’hôte de l’Elysée ajoute à ces particularités, des tendances, et notamment une brutalité, très américaines, qui l’apparentent à un néoconservateur très agressif. Disons-le, ce cocktail est explosif, mélange de Bush, d’Hitler, et aussi de Sharon, Israël étant aujourd’hui la vache sacrée de l’Occident, devant laquelle on doit se prosterner si l’on veut vraiment réssir. Et Sarkozy a une ambition démesurée, l’obligeant non seulement à s’aligner sur les diktats des Anglo-Saxons, mais aussi à s’agenouiller devant ceux qui, c’est un fait indiscutable, monopolisent au profit d’Israël les postes clés dans tous les domaines. Nous sommes bien loin des intérêts Français, et des Français, surtout les plus modestes, qui devraient pouvoir compter sur un Etat arbitre, régulateur, et même paternel, protecteur.

Et si l’on ajoute que nous avons hérité du successeur de Bush et qu’il est à la fois garant de la Justice et détenteur du bouton nucléaire, on peut craindre le pire. Tous les jours, ou presque, Sarkozy ne manque pas l’occasion, avec son compère Kouchner, de proférer des paroles fort peu diplomatiques, et même très agressives, à l’encontre de ceux qui ont le malheur de lui déplaire, avant tout iraniens. En ce domaine, l’élève dépasse le maître ! Ce faisant, en effet, Sarkozy piétine allégrément tout ce qu’ont bâti ses prédécesseurs, et là où le tandem Chirac-de Villepin se battait pour la paix, notre Président pousse à la guerre les plus pressés d’en découdre. C’est non seulement une insulte à la France, mais de l’irresponsabilité, et cette irresponsabilité risque de conduire tôt ou tard la France là où elle ne devrait pas être, et même dans des aventures hautement périlleuses pour la paix, pour le pays, et pour l’ensemble de l’humanité. Il faut bien voir les choses en face : Nous avons affaire à un homme qui a tous les pouvoirs, et qui trépigne d’impatience à l’idée de pendre à un croc les Iraniens, d’avoir enfin son baston - dont il exonèrera bien entendu sa famille ! Je persiste et je signe : Pour moi, c’est plus qu’un choc de civilisations ou un impérialisme pur et dur, c’est un grand spectacle fait pour distraire les Princes de notre monde égoïste, et un formidable cadeau pour tous les vautours qui attendent avec impatience leur part du butin de guerre.

Pour résumer, en cassant le modèle social français au nom d’une modernité recouvrant les pires régressions, Sarkozy détruit tous les amortisseurs sociaux édifiés par nos ancêtres parfois au prix de leur vie, et en même temps, il tue la classe moyenne chère à notre pays, tout en étant pêt à sacrifier les forces vives, jeunes, de la Nation, en les enrôlant au profit de ses amis, quel que soit le prix à payer. Je suis sûre qu’il y a autant plaisir sadique lié à sa personnalité et à son passé certainement trouble, que mépris profond pour un pays qu’il n’aime pas et dont il ne partage pas les valeurs.

En américanisant à marche forcée une France rétive, en sacrifiant jour après jour la classe moyenne et même bientôt le pays dans des aventures impériales, Sarkozy le tout puissant, l’homme qui confisque une nation entière pour satisfaire ses ambitions, son culte de l’Amérique des pionniers sans foi ni loi et aussi se réconcilier avec un passé certainement très ambigu, anxiogène, Sarkozy commet un véritable crime contre tout un Etat. Les conséquences risquent d’être effroyables pour tous. Car celui qui sème le vent, et c’est un euphémisme, récolte tôt ou tard la tempête, voire l’apocalypse, et pas seulement le pays dont il devait pourtant prendre soin.

Signes d’un malaise grandissant, d’un rejet aigu d’une compétition forcenée, de méthodes de management sacrifiant l’individu à l’entreprise et pire encore à la Bourse, les nombreux suicides ne sont pas un épiphénomène, mais bien le révélateur des souffrance du pays. Et la France ne peut même plus compter sur ses Elus, prêts à vendre leurs mandats au plus offrant, quelles que soient les conséquences pour leurs électeurs.

Médias et appareils verrouillés, élus et même syndicats de plus en plus corrompus (Evin en est la dernière illustration), Président obsédé par le CAC40 et "sa" guerre contre l’Iran, le tableau est bien sombre et on ne sait plus où trouver une issue. Cette France-là est tellement hideuse, que je m’apprête à la quitter, en me demandant ce qu’elle va devenir : Désert, ou ruines ? Quand une vie de famille n’est même plus possible, quand aucune stabilité, nécessaire à la planification de projets, n’est possible, au nom d’une mobilité brutale juteuse pour une poignée de nantis, alors oui quelque chose ne tourne plus rond dans notre pays.

Et si l’on ajoute que nous vivons peut-être les prémices d’une situation que nous pensions à jamais révolue, celle de Vichy, fondée par exemple sur l’encouragement à la délation, ou sur le port d’étoiles, ou aujourd’hui de puces permettant un contrôle total, si l’on ajoute que des lois d’exception sont à l’étude et même peut-être une loi martiale, si à tout cela on ajoute des camps de la FEMA aux quatre coins de la planète pour les récalcitrants à ces monstruosités, agrémentés dans certains cas pour les plus résolus de la peine de mort réintroduite par l’UE qui devait apporter paix et bonheur aux peuples, on peut dire que l’"âge d’or" promis par les Attali nous ramènera aux pires moments de la barbarie ! On en vient presque à souhaiter une conflagration nucléaire planétaire, afin de mettre rapidement fin aux atrocités programmées par les apprentis sorciers à moitié fous, "illuminés", qui président à nos destinées pour les broyer !

Dès le 15 octobre, certains nous annoncent un génocide sanitaire programmé par une Organisation Mondiale de la Santé plus liée aux multinationales que soucieuse de la santé des peuples, réduits à devenir des esclaves soumis acceptant la piqûre fatale pour soigner une gripette imaginaire, en tous cas peu dangereuse - n’est-on pas en train de condamner l’humanité à la deshumanisation totale ?

Guerres préventives, permanentes, nucléaires, totales, crises à répétition, pandémies réductrices de population, anéantissemet de la classe moyenne, vassalisation des individus... n’est-on pas en train de programmer des crimes contre l’humanité d’une ampleur inégalée ? De quel droit quelques familles, parce qu’elles ont des fortunes colossales, s’octroient-elles tous les droits sur les peuples qui ne demandent qu’à vivre leur existence en paix ? Et comment se fait-il que tant d’Elus, ou de journalistes, prêtent leur concours à toutes ces atrocités ? L’humain a-t-il perdu son humanité ?

Soleil Vert ? Rouge du sang des citoyens, d’abord ?

En devenant autant de Frankestein, les décideurs vont conduire le monde droit dans le mur.

Je ne suis pas sûre qu’ils en réchapperont... Plus grande est l’ascension, plus dure est la chute, ensuite... C’est une leçon de l’Histoire qu’ils feraient bien de méditer avant d’accomplir leurs forfaits...

http://r-sistons.over-blog.com


 
 
 
Forum lié à cet article

2 commentaires
  • Crimes contre la France, crimes contre l’humanité 5 octobre 2009 10:09, par Rudolph

    Très intéressant article, vous avez réussi à écrire quelques pages en montrant du doigt le diable sans jamais le nommer.
    Je ne dis pas que sarkozy est le diable bien sur !
    Mais à mon sens il en battit la politique.
    Vous pouvez vous relire, la bassesse pour la bassesse, la haine pour la haine, la destruction pour la destruction et j’en passe... Tout y est.
    La France est une exception à détruire à salir.
    Comme l’on salis les va en guerre la plongeant dans ces guerres déshonorantes (Indochine, Algérie, Afrique et aujourd’hui Afghanistan)

    Mais nous savons tous que le diable est une foutaise de dame patronnesse, in n’existe pas la preuve !

  • Crimes contre la France, crimes contre l’humanité 12 octobre 2009 12:26, par JAMES CARREYRE DROIT DANS SES BOTTES ( google )

    Nabotleon a bénéficié d’avis " éclairés " pour séduire un large électorat ... la sinistre vérité est toute différente !

    Les recruteurs utilisent depuis des décennies la graphologie pour apprécier dans un Curriculum vitae ce qui est vrai ... et une partie du reste. Un Expert Graphologue près les Tribunaux a réalisé une étude de l’écriture de "notre élu" ... les électeurs auraient du lire ce document, disponible avec Google :

    ANALYSE GRAPHOLOGIQUE NICOLAS SARKOZY

    Voir en ligne : CONTRE LA DESINFORMATION

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes