La majorité de la population pour l’interdiction des minarets : L’islamophobie à l’heure suisse

par M. Saâdoune
Le quotidien d’Oran

Les Suisses ont voté à une majorité de 57,5% en faveur de l’interdiction de la construction de nouveaux minarets dans le pays. Dans un pays où il n’y a que quatre minarets, tout le monde a compris que le référendum n’avait pas pour objet la « pureté » du paysage architectural helvète mais l’existence même d’une communauté musulmane en suisse. Les partis de droite, ouvertement islamophobes et anti-immigrés, l’Union démocratique du centre et l’Union démocratique fédérale, pavoisent, la Suisse s’est mise majoritairement à leurs couleurs, celles du racisme et de l’intolérance. Contrairement à ce qu’affirme la ministre de la Justice suisse Eveline Widmer-Schlumpf, ce vote ne se limite pas à l’interdiction de la construction de minaret. Il a été conforme à ce qu’en voulaient ses concepteurs : un rejet de la communauté musulmane, de sa religion et de sa culture.

Une partie de la classe politique suisse essayait, hier, laborieusement d’atténuer l’effet de cette « votation » qui donne une image sinistre de la Suisse. Certains s’inquiétaient des effets économiques de ce vote islamophobe en songeant aux riches touristes venus des pays du Golfe et bien entendu aux faramineux placements arabes dans les banques suisses. Ironiquement, au cours de la même votation les Suisses se sont prononcés à 68% contre l’interdiction d’exporter des armes de guerre. Les Suisses musulmans ont, sans surprise, été atterrés par un vote hostile qui les stigmatise frontalement et met en cause leurs droits de citoyens. Les Suisses qui ont le droit de mener des initiatives référendaires ont exprimé de manière nette l’ampleur de l’extension du sentiment xénophobe et islamophobe en Europe. Le vote, salué ouvertement dans les droites européennes, est un miroir réel de l’état d’esprit qui règne en Europe à l’égard des musulmans. Un miroir si fidèle qu’il explique peut-être le concert de critiques qu’il a suscité chez les responsables politiques européens.

« Vraiment étrange »

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe s’est dit « très préoccupée » par un référendum qui risque « d’encourager des sentiments d’exclusion et d’approfondir les clivages ». Lluís Maria de Puig, président de l’Assemblée parlementaire, a vu dans ce vote l’expression « des craintes au sein de la population suisse - et européenne en général - envers l’intégrisme islamiste ». Selon lui, le résultat va à l’encontre des valeurs de tolérance, de dialogue et de respect des croyances de l’autre défendues par le Conseil de l’Europe. Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, s’est déclaré lundi « un peu scandalisé ». Cette décision est « négative pour ce qui concerne les inquiétudes mêmes des Suisses parce que si on ne peut pas construire de minarets cela veut dire qu’on opprime une religion ». Le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, a estimé que le vote suisse était l’expression d’un « préjugé et peut-être même d’une peur mais il est clair qu’il s’agit à tous égards d’un signe négatif, il n’y a aucun doute à ce sujet ». Il a relevé que décider de ce genre de question par référendum lui « semble vraiment étrange ». En réalité, les électeurs ne l’ont pas trouvé « étrange » car il ne répondait pas à une question urbanistique mais on leur demandait d’exprimer un rejet des musulmans. Bien entendu, il ne faut pas s’attendre à ce que les immenses fortunes arabes placées en Suisse réagissent à cette attitude ouvertement hostile.

Il ne sert à rien de hurler

Il faut juste souhaiter que les réactions dans le monde musulman soient calmes et efficaces. Il ne sert rien de hurler... Chacun peut à sa manière, en allant faire ses achats, exprimer sans crier son rejet de ce racisme décomplexé exprimé en Suisse. Les premières réactions dans le monde musulman sont pondérées. En Indonésie, le chef de la Nahdlatul Ulama (NU), Maskuri Abdillah, a dénoncé un vote de « haine » et d’intolérance tout en appelant à ne « pas réagir avec excès ». Le mufti d’Egypte, Ali Gomaa, y a vu « une insulte aux sentiments de la communauté musulmane en Suisse comme ailleurs ». Tariq Ramadan a jugé « catastrophique » le résultat du référendum. Le secrétaire général de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) Ekmeleddin Ihsanoglu s’est dit « déçu et préoccupé » par la « recrudescence des incitations anti-islamiques en Europe », appelant à des réactions « pacifiques ». Ce vote « reflète l’islamophobie extrême » des Occidentaux, a affirmé le Pakistanais Khurshid Ahmad, vice-président du Jamaat-e-islami, parti islamique radical siégeant au parlement. Le religieux chiite libanais, l’ayatollah Fadlallah, a dénoncé un vote « destiné à inciter au racisme contre les musulmans en Occident ».


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • Bonjour,

    Quand est ce qu’on va mettre les musulmans dans des trains qu’on va tous les habillé en Kandoura et leur mettre un pins rouge avec un croissant de lune blanc.

    pour les déporter tous vers des endroits plus sûr pour eux, en attente d’une solution finale ??

    pasque ça discute bcp sur le Musulmans, mais c’est toujours plus ou moins de la critique, quand est ce qu’on passe aux solutions ??

    Moi j’ai qu’un chose a dire L’Islam est une Religion de Paix descendu sur nous tous, elle distribue mondialement un message de paix et d’égalité entre les être humains, elle est la suite logique des 2 première religions, et malgré les extrémiste et les avides de pouvoir, son message reste le même car le message originel est préservé.

    Donc voila merci pour vos article que je trouve très médiocre, les minarets en vérité la majorité des musulmans s’en battent les couilles, un croyant peux prier ou il veux quand il veut, car la prière est bénéfique et Le tout-puissant se trouve en ce moment partout et nulle-part, il t’écoutera ou que tu soit même dans les chiottes si tu est contraint un jour d’y faire ta prière.

    Alors vos minarets c’est plus pour polémiké qu’autre chose.

    • Je ne sais pas si j’ai bien compris le sens de ton propos Mourad mais il est évident que les minarets ne constituent pas la vraie question.
      Effectivement, les musulmans, dans le fond, se fichent bien de savoir si il y a un minaret ou pas dans la mosquée où ils prient. Il n’y en a d’ailleurs quasiment jamais. Et tout musulman (tout croyant) peut invoquer Dieu quelque soit le lieu où il se trouve.
      Néanmoins, il faut s’intéresser à ce vote pour ce qu’il implique.
      Dans le fond, on ne veut pas de mosquées en Europe. Les musulmans sont perçus comme des envahisseurs, une cinquième colonne fourbe, implantée pour saper la démocratie et "nos valeurs chrétiennes". Ces dernières et la démocratie sont foulées aux pieds par les occidentaux eux mêmes depuis belle lurette. Pas besoin des musulmans pour ce faire.
      Les suisses ont au moins le crédit de ne pas s’être montrés hypocrites sur ce coup là. Ils ont exprimés tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.
      Mais bon, les musulmans sont des paranos, qui crient à l’injustice dès qu’on ose les critiquer. C’est bien connu ! Alors poursuivons, continuons à glisser sur la pente savonneuse joyeusement. La parole se libère de plus en plus.
      Le climat devient délètere. Le débat autour de l’identité nationale en est un exemple frappant. Notre bon gnome présidentiel s’est fendu d’une tribune dans Le Monde tout à fait révélatrice.
      L’objectif est toujours le même : endormir le peuple autour de questions périphériques simples (simplistes) destinées à détourner l’attention des vraies questions, à savoir la crise qui s’annonce très mauvaise en 2010, le pillage opéré par le grand capital et ses séides (dont le gnome fait partie), la destruction de la planète, les innombrables guerres illégitimes menées de par le monde par la ploutocratie internationale etc...
      La psychologie des foules est bien connue et parfaitement maîtrisée par nos maîtres. Offrir un bouc emissaire à la vindicte populaire a toujours bien fonctionner.
      Mais je ne t’apprends rien Mourad. Je le sais bien.
      Ce qui me desespère c’est l’incapacité de mes semblables à percevoir des ficelles si grosses qu’on devrait plutôt parler de cordes. Tant qu’on se montrera si bête, d’une ignorance crasseuse, soumis à nos peurs, ont se fera entuber joyeusement. Je suis sûr que le spectacle pitoyable de veaux tendant la gorge pour se faire étriper est particulièrement jouissif pour ces psychopathes. Ils ont raison dans le fond de nous mépriser. Leur pouvoir est proportionnel à notre connerie.
      J’aimerais aujourd’hui vivre ailleurs qu’en France. Mais comme disait Coluche, on est toujours le bougnoule d’un autre.

    • Mourad :
      « L’Islam est une Religion de Paix descendu sur nous tous, elle distribue mondialement un message de paix et d’égalité entre les êtres humains »

      Je suppose que c’est du sarcasme ?

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes