« Vous avez été… for-mi-da-bles ! »

Avec une régularité métronomique, les messages publicitaires annonçant le programme de la soirée spéciale consacrée au récent séisme s’égrènent pendant toute la journée. Tous les quarts d’heure, une voix féminine à la fois vibrante et autoritaire nous intime l’ordre de passer la soirée entière les yeux rivés à l’écran de notre télévision.

Pour la bonne cause, la mobilisation des médias audio-visuels dominants est presque totale. Le lendemain, ils passeront le flambeau de la solidarité à la grande presse écrite qui consacrera des cahiers spéciaux de plusieurs pages abondamment illustrées à la couverture de ce grand raout médiatisé.

Après un tel battage publicitaire, qui oserait encore prétendre ignorer l’ampleur et l’importance de l’opération médiatique qui se trame au profit des victimes de la récente catastrophe ?

L’objectif de l’émission télévisée est d’informer et de sensibiliser le grand public. Pour atteindre ce double but, le direct est indispensable. Comme toujours dans ces circonstances, les présentateurs les plus télégéniques (une jeune femme et un jeune homme) du Nord et du Sud du pays sont sur la brèche.

Le programme de la soirée stipule d’abord la diffusion de plusieurs documentaires (courts métrages) qui entendent replacer, dans son contexte historique, le séisme qui frappe aujourd’hui cruellement toute une population.

Pour captiver les auditeurs et les téléspectateurs, les organisateurs ont aussi prévu un temps de parole pour les personnes qui ont subi le drame dans leur chair. Ainsi, plusieurs « victimes », triées sur le volet, témoigneront douloureusement face à la caméra.

Les conséquences de la catastrophe feront elles l’objet de plusieurs débats contradictoires qui opposeront des femmes et des hommes politiques engagés de l’ensemble du pays.

La présence active et bénévole de plusieurs personnalités du showbiz belge assurera un soutien psychologique éphémère mais non négligeable aux malheureuses victimes innocentes de ce drame social.

Revenues prématurément d’Australie, alors qu’elles entraient en lice pour une nouvelle finale belgo-belge, Kim et Justine ouvriront la voie à un véritable élan de solidarité nationale par une accolade aussi furtive que surprenante.

Une fois n’est pas coutume, cette fête mondaine n’a pas vocation à récolter des fonds. Un numéro de compte s’affichera toutefois régulièrement à l’écran à l’intention de ceux qui ne peuvent réfréner leur générosité.

Bref, vers vingt heures tout est prêt ! Le spectacle de la solidarité peut enfin commencer !

Le palais du Heizel que les projecteurs enflamment fait salle comble. Aujourd’hui, il y a affluence pour la dernière nocturne au Salon de l’auto. La grande soirée de solidarité en faveur des travailleurs touchés directement ou indirectement par l’annonce de la fermeture du siège General Motors (Opel) Anvers démarre sur les chapeaux de roues…

Le lendemain, le speaker de la radio annonce plusieurs arrêts de travail ici et là en Belgique. Avec le temps, la solidarité s’étend à l’ensemble du pays. C’est le début de...


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes