Elément de langage : Fasciste

Trop fortes turbulences au sommet de l’Etat, crise de nerfs des VIP ump, à moins que les agences de communication de crise qui conseillent à prix d’or les maîtres du pouvoir n’aient cru bon de lancer de nouveaux « éléments de langages » ?..

« Fasciste [1] ! » crient en chœur, les yeux exorbités et index sanctionneurs, les copains de Woerth, innocent ministre tout à fait « ami » de Bettencourt, d’après les écoutes organisées par l’ex-majordome mal traité par le nabab en jupons.

La victime de cette poussée haineuse qui n’est pas, ou si peu, dans les habitudes de la phalange UMP : Mediapart, site journalistique qui expose jour après jour, combien Woerth s’est positionné avec empressement pour les Bettencourt de la planète dorée, leur petits pécules et leurs grosses envies de truander.

Plenel, fondateur de Médiapart, n’est pas blanc-bleu et ne fut pas pour rien dans la dérive boursicoteuse du Monde comme dans la perte progressive de pouvoir des journalistes en son sein, thèse documentée par pas mal de gens, comme Péan. Il suffit de suivre depuis un certain temps la presse, pour savoir que le chevalier blanc boite bien de côté-là.

Mais il se trouve que Plenel, en l’occurrence, fait le job. Il libère l’essentiel de l’obscurité où on voulait le reléguer. Il révèle des vérités, donne des angles d’appréciation, distance et démolit de fait l’omerta gouvernementale et ses contre-mesures massives, relayés par le ban et l’arrière-ban du journalisme embarqué.

Woerth est déstabilisé, Sarközy dénoncé, l’un et l’autre s’avancent vers rien moins que le saut dans le vide, le passage par la case justice et un gouvernement renversé, naturellement. A moins que la colère populaire et le rejet Domenechien du duo ne balayent tout ça.

Bref, Plenel fait un travail de journalisme et expose des faits, des discours, des situations qui dénoncent le pouvoir. Ce qui est juste la mission fondamentale et précieuse des journaux, de la Presse avec un grand « P », trop souvent enterrée par... Par qui au fait ?... Peut-être bien par le gotha financier richissime qui s’est offert de la presse comme on s’offre une danseuse. Celui-là même qui se trouvait au Fouquet’s pour fêter la victoire de Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, celle du peuple français, naturellement.

« Méthodes fascistes » déclare Bertrand à propos du travail de Médiapart. Estrosi diagnostique une « certaine presse des années 30 », Morano discerne « un site de ragots ». Médiapart serait décidément très vilain avec les colombes UMP et leur parangon tout de probité paré, Woerth Eric.

Colombes UMP qui abritent tout de même dans leur rang, trois exfiltrés du groupe véritablement fasciste lui, et ultra-violent, le tristement célèbre Occident. Et pas des moindres, Devedjian étant ministre, Longuet président du Sénat et Madelin député.

Cette même UMP si prompte à porter en sautoir la vertu a capté le pouvoir en 2007 avec la rhétorique de qui, d’ailleurs ?... Ne serait-ce pas de le Pen, l’extrémiste de droite en réseau avec tous les fascismes du monde, de la Ligue du Nord au Vlaams Blok, en passant par le Constitution Party aux USA ?

Il serait d’ailleurs amusant de compter combien d’anciens GUD, Ordre Nouveau et d’autres mouvements fascistes notoirement connus par la police, pantouflent maintenant chez le grand frère UMP.

Et nous serions curieux aussi de savoir quel est le nom de la politique menée par le gouvernement français qui a organisé une rupture radicale avec les principes fondamentaux de la République – liberté, égalité, fraternité, pour ceux qui les auraient oubliés - en promouvant une politique anti-immigrés au rang ministériel, en exaltant les fantasmes sécuritaires par la propulsion médiatique de tous les faits brutaux et les tensions sociales et en dopant une invasion policière sans précédent avec les résultats glorieux que chaque français peut constater au quotidien.


Notes

[1] Adepte du fascisme.

Le fascisme est une des formes du totalitarisme. Au-delà du régime mussolinien, le terme "fasciste" sert souvent à qualifier des régimes autoritaires, totalitaires, proches dans leur forme du fascisme italien : nazisme, régime de Franco, régime de Vichy...


 
 
 
Forum lié à cet article