Soutien total à la camarade Ghislaine Joacquim Arnaud

Qui est Ghislaine Joachim Arnaud ?

Ghislaine Joachim Arnaud est secrétaire générale de la CGTM (Martinique), dirigeante de l’organisation politique Combat Ouvrier (UCI- Union communiste Internationaliste). Elle fut aussi l’une des principales dirigeantes de la grève générale de février 2009 à la Martinique. Elle est membre dirigeante du K5F (collectif du 5 février) qui regroupe les organisations syndicales à l’origine de la grève générale de 2009 en Martinique.

Ghislaine Joachim Arnaud est citée à comparaître par le procureur de la république de Fort de France le 15 décembre 2010 au tribunal de Fort de France, sur plainte de Jean François Hayot de l’association « respect dom ». Il est reproché à notre camarade d’avoir repris le slogan lancé par des dizaines de milliers de manifestants lors de la grève générale de février-mars 2009 : « Matinik sé ta nou, matinik sé pa ta yo, on bann bétjé, pwofitè,volè : nou ké fouté yo déwò » : « la Martinique est à nous, la Martinique n’est pas à eux, une bande de békés profiteurs, voleurs, on les mettra dehors ».

Nous estimons qu’il s’agit là d’un nouveau procès colonial intenté par le lobby possédant de la Martinique, doublé d’une vengeance à l’égard de la dirigeante du principal syndicat de la Martinique et celle de l’organisation politique « Combat ouvrier ».

C’est le monde à l’envers ! A qui fera t-on- croire que Ghislaine Joachim Arnaud est raciste ? Elle, fille du peuple noir de Martinique sous domination capitaliste coloniale et raciale en tant que vieille colonie française et sœur des dizaines de milliers de Noirs et d’Indiens de Guadeloupe aujourd’hui encore victimes d’un racisme institutionnel et parfois direct aux Antilles dites « françaises ».

Le LKP appelle l’ensemble des travailleurs et du peuple guadeloupéen à apporter son soutien actif et sans faille à la camarade Joachim Arnaud. D’autant plus qu’on se souvient que suite à la grève générale le porte parole du LKP, Eli Domota avait connu une attaque similaire du lobby colonial - justice, béké/exploiteurs - sans qu’aucune suite judiciaire n’intervienne après une massive contestation populaire.

C’est cette même contestation massive tant en Guadeloupe qu’en Martinique qui fera reculer la justice coloniale en Martinique.

Le LKP fait de cette affaire son affaire et celle du peuple frère de Guadeloupe qui a vécu et vit encore sous la férule de ce lobby d’exploiteurs, dont les békés, issus des vieilles familles esclavagistes.

C’est donc, par la même, un procès inique intenté aux dizaines de milliers de grévistes guadeloupéens et martiniquais de février-mars 2009. C’est un procès contre le peuple martiniquais et guadeloupéen. Mais nous tous en ferons le procès des exploiteurs, des oppresseurs békés et autres ! Et nous en alertons par la même l’opinion internationale.

Le LKP s’associe à tout meeting, rassemblement, protestations qui auront lieu en Martinique et en Guadeloupe aux côtés de Ghislaine Joachim-Arnaud.

Il s’associe à l’appel lancé par le comité de soutien pour un

Grand rassemblement devant le tribunal de fort de France, le mercredi 15 décembre 2010 à 8H !

Pour le Collectif LIYANNAJ KONT PWOFITASYON

ElieDOMOTA
Pointe-à-Pitre, le 1erdécembre 2010


 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
 
 
Les derniers articles
 
Thèmes