Les coopérants cubains terminent l’installation d’un important centre de traitement du choléra.

La Brigade Médicale cubaine (BMC) en Haïti a terminé l’installation, en un temps record, d’un Centre de Traitement du Choléra de 100 lits (hôpital de campagne) à Carrefour, un quartier populeux de la capitale (Kafou, en créole) de plus de 400 000 habitants et situé sur la pente d’un coteau à environ 20 km de Port-au-Prince.

Le nouveau centre fonctionne avec 32 collaborateurs cubains et dispose de 7 unités pour le traitement intégral des malades du choléra.

Il s’agit de l’entrée sud de la capitale et la direction de la Brigade a ouvert cette Unité Médicale en pensant à l’éventualité d’une propagation de l’épidémie de choléra en ce lieu car il concentre l’une des populations les plus marginales du pays et les conditions environnementales et d’hygiène sont très mauvaises.

Précisément, l’épicentre du tremblement de terre dévastateur de 7 degrés sur l’échelle de Richter que subit Haïti le 12 janvier dernier, provoqua à Kafou, qui, en créole signifie « carrefour », d’énormes dommages dans les infrastructures, en particulier les habitations , en plus du collapsus du système d’évacuation des eaux usées et du ramassage des ordures .

Plusieurs de ces habitants appauvris racontent qu’ils ont dû supporter stoïquement les horreurs, dans le passé, des tristement célèbres Tontons Macoutes (unité paramilitaire), les excentricités de la dynastie tyrannique de Papa et de Bébé Doc Duvalier, les tremblements de terre, les ouragans, et maintenant le choléra dont ils évoquent quelques cas.

Avec celle de Kafou, la Brigade a, en pleine activité, 38 unités de traitement du choléra adaptées pour affronter ce mal et 9 Centres de Traitement dans lesquels jusqu’à dimanche, ont été soignés 34 309 patients dont 11 181 mineurs de moins de 15 ans avec une mortalité de 0,75% grâce aux insomnies des coopérants de santé cubains qui ne quittent pas leurs malades même un instant et font tout pour leur sauver la vie.

Des 20 Centres de Traitement du Choléra que Cuba veut mettre en place en Haïti, ceux de Mirebalais, Hinche, Saut d’ eau, Lestere, Plateau, Plaine du Nord, Belladere, Plaissance et maintenant Kafou, fonctionnent déjà. Nous cherchons des endroits pour installer 11 autres Unités de ce type. Le Ministère de la Santé Publique et « Peuple haïtien » ont évoqué jusqu’à présent plus de 97 595 malades du choléra parmi lesquels 2 193 sont morts, avec un pourcentage de mortalité de 2,3.

Ce dimanche est arrivé à l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince, le troisième groupe de 56 membres du Contingent International de Médecins Spécialisés dans les Situations de Désastre et les Epidémies Graves Henry Reeve, sur les 300 membres additionnels promis envoyés par le gouvernement cubain pour aider les autorités haïtiennes à affronter l’épidémie.

Avec ces collaborateurs, la BMC en place sur tout le territoire haïtien, a atteint un total de 1063 membres. La philosophie de l’unité pour vaincre un ennemi aussi puissant que le choléra a été l’un des piliers soutenant le travail des coopérants cubains à l’Hôpital Communautaire de Référence de Thomazeu, Département Ouest. Cette ligne de conduite leur a permis, après 1 mois de lutte contre la dangereuse maladie, de ne pas avoir de morts, bien qu’ils aient soigné plus de 400 malades.

Ainsi l’affirme l’Infirmière en Chef , la santiaguera Miriam Aleman qui ajoute : « Pour être une bonne infirmière, il faut avoir beaucoup, beaucoup de solidarité humaine et d’amour pour le prochain. En plus de 40 ans de métier, Miriam n’a pas perdu cette capacité qu’elle a manifesté à haïti même pendant sa première mission de 2004 à 2006 et aussi lorsqu’elle est venue avec la Brigade Henry Reeve pour le tremblement de terre, en février dernier et maintenant qu’elle a prolongé son travail pour affronter le choléra.

Source « Granma » 13 décembre 2010
traduction Gaston Lopez


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes