Pierre Jourde... de la nouvelle, nouvelle, nouvelle gauche !

Très certainement introuvable (sinon à droite ?),

Aux voies décidément aussi impénétrables que surprenantes...

Après BHL, Finkielkraut, Walls - n’oublions pas que ces derniers se sont toujours situés à gauche...

Incarnée plus récemment mais tout aussi sûrement, et à la perfection semble-t-il, par un certain Pierre Jourde...

Après sa charge contre Stéphane Hessel et son ouvrage Indignez-vous au titre de "Le vieux Monsieur indigne" qui prenait pour cible la deuxième partie de cet ouvrage consacrée à la nature du régime israélien dans sa politique vis-à-vis du Peuple palestinien (entre autres)…

Et alors que cet ouvrage aborde bien d’autres sujets...

Non content de récidiver...

Après un billet sur les vertus de l’école républicaine pour mieux nous signifier que cette école-là, réparatrice des injustices sociales, était belle et bien morte et enterrée, et plus encore auprès d’une population sans doute jugée « irrécupérable », voire inassimilable, une population perdue pour la France...

Ce même Monsieur Jourde rédigeant un an plus tôt, infatigable, chez le site Causeur.fr un article qui prend pour cibles, les classes populaires ; et je vous le donne en mille : population de culture arabo-musulmane, bien évidemment : délinquance, antisémitisme en veux-tu en voilà...

***

Pour sûr, les points suivants méritent bien d’être questionnés :

1 - Depuis quand est-ce que la gauche demande à des populations reléguées de se poser les bonnes questions au sujet de leur sort et de cesser de se plaindre ?

2 - Qu’est-ce que cette gauche qui vient se salir en mangeant au râtelier d’un site qui, sur l’immigration, l’Islam et les français qui en sont issus, partage les mêmes analyses que celles du FN ?

3 - A quelle gauche appartiennent Monsieur Jourde et consorts ? Avons-nous donc raté un épisode de la vie politique française à ce sujet ?!

Quant à Monsieur Jourde plus spécifiquement...

4 - Pourquoi ce Monsieur a-t-il besoin de manger à cette gamelle-là ? Est-ce parce qu’il craint pour ses prochaines vacances à Jérusalem ? Et même s’il s’agit de vacances soi-disant studieuses, cela ne change rien à l’affaire : jugez plutôt : Monsieur Jourde fréquente le Centre de recherche Français à Jérusalem.

(Mais diable ! Qu’est-il allé faire dans cette galère ? Cachetonner ?)

5 - Ou alors, Monsieur Jourde, est-il donc à une poignée d’euros près ?

6 - Ou encore, est-ce là le prix à payer pour (être passé) continuer de passer sur France Culture et chez Finkielkraut ?

7 - Ou bien, ce Monsieur Jourde souhaite-il tout simplement sortir de son isolement avec l’espoir de faire de temps à autre, le buzz ?

Et si c’est là son objectif, qu’il soit permis de rappeler ici à titre de conclusion toute provisoire ceci : mieux vaut briller à l’ombre qu’au soleil (on parlera alors de phosphorescence) ! Et qui plus est, quand, la transpiration aidant, une odeur caractéristique de la veulerie, de la couardise et de la tartuferie a tôt fait de se répandre comme la peste...

Et on laissera à Monsieur Jourde le choix de la couleur de cette peste ; c’est là, très certainement, la seule et dernière faveur - et la corde aussi -, que l’on puisse encore lui faire.


 
P.S.

Situé à gauche, rien ne prédestinait Jourde à lancer une telle attaque sur le petit ouvrage de Hessel ainsi que son auteur (« Homme indigne Hessel ! » tel est le titre du billet de Jourde) , et moins encore, contre la deuxième partie de cet opuscule ; partie superbement ignorée par tous les médias, à savoir : la politique du régime israélien vis à vis des Palestiniens.

Idem en ce qui concerne l’article de Jourde sur le site Causeur.fr (site proche des analyses de l’extrême droite – qui emploie quelques faire-valoir du centre gauche pour brouiller les pistes et les cartes) ; véritable attaque en règle (et en coupe réglée) à l’image du site qui accueille cet article, contre les français (ou non) de culture arabo-musulmane.

Attaque impensable quand on se situe gauche car, en effet, on ne demande pas à des populations reléguées de cesser de se plaindre et de commencer à se poser les bonnes questions...

On peut donc légitimement s’interroger...

D’où viennent tous ces articles de Jourde ? Ou bien plutôt : d’où est-ce que Jourde est venu ? Et puis aussi : où est-il allé et d’où revient-il ?

Et enfin : qu’est-il donc arrivé à Jourde ?

Ou plus précisément : qui... à droite (ou ailleurs)... demande à Jourde de rembourser... quelle dette... contractée dans quelles circonstances... et auprès de qui ?

 
 
Forum lié à cet article