Bachelot ne défend pas le système de santé mais les laboratoires...

Vous trouverez, en suivant ce lien l’ordonnance qui est en cause dans le texte ci-dessous. N’hésitez pas à la faire circuler le plus possible. Il s’agit de notre santé .
Courriel reçu d’une infirmière.

La dernière de Bachelot ! Faire suivre sans modération.

Il faut que je vous raconte la dernière de Roselyne, et je compte sur vous pour faire passer !

Aujourd’hui, j’avais formation obligatoire sur les prélèvements (sanguins et autres).Là, le directeur du principal labo avec lequel notre hôpital travaille nous apprend (tenez-vous bien !) que nous, les infirmières, n’avons plus le droit de faire les prises de sang !!!

D’après la dernière ordonnance de notre chère ministre de la santé (donc, pas de passage devant députés et sénateurs !), les laboratoires, pour subsister, devront passer une certification assez contraignante et compliquée, et pour ce faire, doivent, entre-autres, se porter garants du préleveur (c’est à dire, nous, en l’occurrence !).
Conséquence immédiate : les infirmières ne seront autorisées à prélever que si elles ont été formées et agrées par le labo dans lequel le prélèvement est analysé ! Exit, donc, les infirmières intérimaires ou remplaçantes...

Seconde conséquence, et non des moindres : les prélèvements à domicile seront désormais interdits ! Les patients devront donc se rendre au laboratoire par leurs propres moyens, quel que soit leur état, ou bien se faire hospitaliser !

Troisième conséquence : les laboratoires étant tenus de s’équiper de machines hyper-performantes, avec le moins de personnel possible, (ah oui, parce que j’ai oublié de vous préciser que l’état a décider de diminuer fortement le remboursement des examens sanguins aux laboratoires !) pour pouvoir continuer à fonctionner, ils vont devoir se regrouper (but final avoué : 1 à 2 labos seulement par département !!!).

Bref, les hôpitaux de taille moyenne qui possèdent leur propre labo vont le fermer (c’est déjà fait à Paoli-Calmette, par exemple, Cavaillon et Orange vont suivre) et il faudra donc se déplacer vers un grand plateau technique pour faire les examens qui ne sont pas hyper-courants. Comme ces grands plateaux techniques seront les seuls à accueillir une grande partie des examens à réaliser, nous n’aurons les résultats qu’au bout de plusieurs jours (et mieux vaut ne pas en avoir besoin un vendredi après-midi !)

Enfin, cerise sur le gâteau : en toute discrétion, il a été décidé que désormais le directeur d’un labo n’a plus besoin d’être biologiste !

La Générale de Santé, ainsi que d’autres grands groupes financiers sont donc en train de racheter tous les labos de France et de Navarre et il devient donc impossible à un médecin biologiste de posséder son propre labo...

Voilà, je ne peux vous conseiller qu’une seule chose : surtout, ne tombez pas malade ! Et si toutefois cela vous arrivait malgré tout, déménagez aussitôt vers une grande ville, seul moyen d’ici très peu de temps de pouvoir être soigné dans des conditions acceptables !

P.S. : Je viens d’entendre aux infos que le gouvernement envisage sérieusement de réduire les cotations des examens radiologiques : ça ne vous rappelle pas quelque chose ?

Nous avions le meilleur système de santé au monde, mais c’était avant que le gouvernement Sarkozy n’arrive au pouvoir !
Encore un grand merci à tout ceux qui ont voté pour lui !

Une infirmière démoralisée et dégoûtée.

PS.J’ai fait suivre l’info à une copine biologiste, voici sa réponse :

Bonjour,

Étant biologiste directrice d’un petit labo (3 personnes) de proximité, je confirme cette info. L’ordonnance est passée en janvier 2010 et nous avons jusqu’en 2013 pour nous mettre aux nouvelles normes. Ce qui est totalement impossible pour les petits et moyens labos vu le coût car bien évidemment tout cela n’est pas gratuit. Donc pour ma part, étant trop petite, je suis condamnée à disparaître !!! A 54 ans c’est un peu dur à avaler !!! Quant aux regroupements de labos c’est un pis aller, pour faire face aux structures financières qui attendent ( comme pour les cliniques) de racheter et rentabiliser au maximum au dépens de la relation avec les patients. Des labos traitant plus de 1000 dossiers jours ne peuvent être à l’écoute de la personne.

Et effectivement à terme il n’y aura plus que 1 ou 2 labos par département y compris pour les labos des petits hôpitaux. Ceci est le système américains, allemand, et autres pays européens.

Voilà donc l’avenir de la santé vendue aux grands groupes financiers.


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • Oui en effet, très grave et certainement prémédité. Je me permet d’ajouter que cela cache probablement quelque chose de bien plus inquiétant. Avec peu de lieux d’analyses (de lieux de contrôle indépendants des sangs de différentes "qualités"), meilleur est le contrôle étatique de la vérité, en cas d’épidémie réelle mais délibérément provoquée. J’écris bien : réelle (car dans certaines circonstances ce n’est pas nécessaire, avec ce que j’appelle "l’effet placebo inverse", autre sujet).

    Des tests en temps réel sur les populations des pays "pauvres" et "riches" ont été planifiés tout récemment, n’est ce pas, et ça a commencé avec le sang contaminé bien avant, dans une autre mesure. Pour moi il s’agit du même plan optionnel d’étude d’une possibilité de crime de masse d’origine politique pour la destruction d’un "trop plein" éventuel de population ou d’éléments contestataires structurés en nombre. Ce qui ne saurait tarder.

    Question : quelle arme de destruction massive à fort "potentiel d’invisibilité" pourrait être retenue en cas de résistance massive des populations (pacifique ou non, grève générale à longue durée, etc) ? L’atome ? 10g de plutonium seraient suffisant, par exemple, pour polluer mortellement et rapidement les eaux d’une capitale dont le retraitement des eaux serait centralisé... mais enfin, c’est assez hasardeux du point de vue de la sélection des cibles... L’armée ? Peu discrets en uniforme et pas les plus dangereux en fait, vu qu’ils ne font qu’obéir à qui de droit et que ce sont quand même des humains, capable de ne plus obeïr si le commandement perd sa cohérence. En plus, il faut un troupeau de gens devant pour que ça devinenne vraiment dangereux pour ces derniers... Alors ?
    Oui, le virus ou microparticules sont des options terribles à prendre en compte.

    Je vois derrière tout ça (le sujet de votre article sur Bachelot) la volonté de constituer les éléments de régulation des informations contre d’éventuelles possibilités de découvertes indépendantes et donc critiques, au coeur d’une crise sanitaire réelle (manipulée ou non : ici je vais juste au bout d’une logique politico-militaire trop largement proposée dans les films US pour demeurer fictionnelle -autre sujet).

    La seule chose à faire, je pense, serait que les labos indépendants actuels refusent massivement la fausse loi, créent des labos-bus "de proximité", se retrouvent ainsi dans l’illégalité (très relative en prime) et aillent en procès, trop nombreux pour risquer une censure médiatique... Pour que ça marche, c’est comme pour tout le reste, du PV de stationnement à l’impunité diplomatique : un pour tous, tous pour un ! Désobéir et être solidaires des autres, quoi !

    Je comprends que pour certains cela semble très parano (de penser que des hauts responsables nous empoisonnent volontairement), mais à ceux là je rappelle que la guerre bactériologique n’a pas été inventée au 20eme siècle ! Et que s’il se donnaient la peine de chercher des infos, ils les trouveraient facilement !

    Ce qui change aujourd’hui, c’est la croyance des dominants à espérer pouvoir mieux contrôler une épidémie réelle dont ils seraient eux mêmes immunisés ou protégés d’une façon ou d’une autre... Je suppose que certains d’entre eux se méfient quand même de passer à "l’étape finale" de suite, pour pleins de raisons d’ordre stratégiques, morales, mais aussi parce que un virus mute et peut s’en prendre à eux ou encore les contenir sous terre, dans les bunkers géants...

    Mais ce qui est nouveau, ce sont les nano tech : quiconque de normal n’a aucun accès au niveau de complexité effectivement atteint aujourd’hui. un virus peut cacher une nanomerde létale et une nanomerde létale peut très bien se passer de virus...

    Ah, quel est le meilleur vecteur de merdes empoisonnantes en général ? La traçabilité des lots, ça vous rappelle rien ? Y’a quoi au juste dans l’eau des ville tel jour à telle heure ? Pourquoi donc tout centraliser quand il s’agit de besoins vitaux ? Parce qu’un jour ou l’autre, ça va passer dans la bouffe et ça ira très vite. Bonnes bulles, poulets martyrs, sodas en vogue, réfléchissez, asseyez vous comme dans la chanson de Souchon et organisez la distribution de bouffe contrôlée par vous même, pour tenir plus d’un mois, étalés sur tout le territoire ! Oui, l’industrie alimentaire peut devenir du jour au lendemain une ADM. Ce qu’elle est déjà en fait, de façon moins visible et violente.

    La désobeissance doit être calme et massive (mais prête à se défendre dans le sang s’il s’agit de se défendre physiquement) : comment la coordonner sans risque de provoquer le moindre affrontement, quel est le mot d’ordre fédérateur ? Voici la question majeure. Je pense que dans la violence en Egypte en ce moment, il n’y avait pas d’autre alternative que la violence et le regroupement et par la violence, les puissants peuvent toujours manipuler l’opinion des peuples qui élisent les dominants... Je crains que cet situation ne dégénère encore à l’avantage des dominants.
    En france, aux USA, en Europe, la version de résistance, de blocage pacifique mais entêtée est la seule voix valable, car l’armée est mieux structurée et sur ce point, je souhaite me tromper lourdement, ce qui est possible. Mais du coup, ce sera encore plus facile. Permettez moi quand même d’en douter (que nos armées sont mal structurées) !

    Allez, vous faites pas de mauvais sang, vous allez vous empoisonner vous même la vie ! J’espère "qu’ils" n’en sont qu’à cette étape d’enpoisonnement mental, mais le doute est permis, voire vital. Et comme il est dit dans un film US (encore un) : quand y’a un doute, y’a pas de doute !

    .p..

    FIN

    ps au modérateur : merci de me signaler les passages ou les tournures éventuelles à éviter si vous acceptez de passer ça : je préfère ne pas être diffusé du tout que de voir un de mes écrits tronqués ou interprétés, c’est à dire partiellement censuré.
    c’est ainsi que je suis ouvert à toutes critiques : écrire est un boulot qui mérite souvent d’être relu par d’autres pour être plus pertinent et utile. Donc, je suis ouvert à vos observations !
    Je reste anonyme car seul le texte compte à mes yeux pour le lecteur et de toute façon, je suis personne... ;)

    SUJET CONNEXE si vous voulez un écrit là dessus :

    Je propose Justice à la place de revendications économiques sans fin et pour occuper la grève, je propose la rédaction d’un projet, puis choix du projet, avec les universités, partis syndicats, localement dans chaque mairie, puis synthèse des travaux, tout au long de l’année et des quinquenats... création d’un gouvernement primaire associatif montrant l’exemple, puis proposition de vote pour tels projets (de constitution et économique) adoptés, puis choix des porte parole (élus)... ça a l’air un peu dingo, bien sûr, et ce n’est pas le sujet ici. En tous cas, je propose et souvent, on réinvente l’eau chaude !

    On y est, on y va, sans peur svp, sans esprit de vengeance. Après tout, le dominant a de bonnes raisons de tuer ses esclaves quand ils se rebiffent, il n’est pas inhumain, il a souvent été élevé dans cet esprit... Donnons lui plus tard, une fois arrêté, les moyens de se repentir : ne lui coupons pas la tête ! Ne nous faisons plus manipuler !

  • Biologistes en colère
    L’organisation de la biologie française est donc balayée et bascule définitivement vers une biologie industrielle et financière.

    Nous, Biologistes de France, avons été tous BERNES car cette réforme capitale pour la profession a été élaborée par :
    • Une commission d’une soixantaine de personnes seulement, composée de technocrates et de représentants syndicaux, dans le plus grand secret (clause de confidentialité demandée aux membres de la commission).
    • Sans débat parlementaire, le gouvernement ayant judicieusement choisi la voie de l’ordonnance .
    • Sans consultation des biologistes par leurs syndicats, hormis leurs conseils d’administration, autant dire une infinitésimale fraction de la profession.
    Ceci est indigne d’une grande démocratie comme la France.

    La coordination « biologistesencolere. » est une initiative non syndicale, regroupant des biologistes opposés à la réforme engagée par l’ordonnance.Elle cherche à fédérer TOUS les biologistes, qui s’opposent à la réforme engagée par l’ordonnance : que vous soyez dans le public ou le privé, jeune biologiste ou déjà installé, que vous soyez actionnaire ou salarié,que vous soyez actionaire minoritaire ou majoritaire..

    Cette coordination vous propose de manifester votre opposition par l’envoi d’une pétition ci-jointe.

    http://www.biologistesencolere.com/static.php?op=index.html&npds=1

    Biologie médicale : Mort sur ordonnance
    http://mortsurordonnancedelabiologie.blogs.midilibre.com/tag/ordonnance

    Il y a fort à parier qu’avec les directives européennes, cela ira dans le même sens pour les pharmacies, et d’ici à ce que "par le biais d’investisseurs financiers" elles tombent sous la coupe des grands labos pharmaceutiques il n’y a pas loin ...
    C’est ce que l’on appelle contrôler le marché de A à Z !

  • J’ai un Labo à coté de chez moi. Il est très bien et sérieux.
    Je n’ai aucune envie de le voir disparaitre !
    De plus les infirmiers sont très compétents pour faire les prises de sang .
    Madame Bachelot va se prendre un sacré retour de bâton !
    Il faut la virer du gouvernement. La pétition a déjà plus de 350000 personnes .Cela va augmenter .Des mouvements importants vont se créer pour qu’elle annule cette idée farfelue d’interdire les infirmières de faire des prises de sang et de fermer les Labos . Cela va couter cher à la Nation .
    Lucie Boulle

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes