>> Vidéo

Ce que cache la démission de Michèle Alliot-Marie

L’empressement de Nicolas Sarkozy à se débarrasser de Michèle Alliot-Marie trois mois après sa nomination au Quai d’Orsay vise à éteindre une polémique avant que de nouvelles révélations n’atteignent le président Sarkozy lui-même.

Dans cet entretien, enregistré le 9 février 2011, soit au début de la polémique sur les vacances tunisiennes de la ministre, de ses parents et de son compagnon, Thierry Meyssan évoque la vente discrète d’un ancien avion présidentiel français de type A319CJ à la société tunisienne Karthago Airlines, propriété d’Aziz Miled et de Belhassen Trabelsi (frère de Mme Ben Ali). La vente aurait été négociée par Mme Alliot-Marie à la fois au nom du ministère français de la Défense et de la présidence de la République qu’elle représentait en sa qualité de ministre des Affaires étrangères. Les vacances de rêve de la ministre et de ses proches sont donc la partie émergée d’un iceberg de corruption dont Nicolas Sarkozy en personne est partie prenante.

Thierry Meyssan
Sources : Voltairenet


Ce que cache la démission de Michèle Alliot-Marie
envoyé par Mecanopolis. - L’actualité du moment en vidéo.

 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • Si j’ai bien compris,
    avec ces deux casquettes, elle utilisait un bien du secteur public français (qu’elle pouvait dissimuler aux administrations respectives ayant la dernière signature ou à la Cours des comptes)
    dans un troc avec une société privée (donc avec des clauses légales de confidentialité)
    pour faire un bénéfice qui serait devenu en partie privé ?
    Et au profil de qui ?
    Non ! Vous déconnez ? C’est trop gros ?
    Au fait ? C’est combien un joujou comme ça ?
    Allez ! Amusez-vous bien !

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes