Connaître et comprendre Cuba

Un peu d’histoire : les colonisateurs, les héros nationaux et la Révolution

Découverte le 27 octobre 1492 par le navigateur génois Christophe Colomb, l’île de Cuba a vu l’arrivée, en 1511, des colonisateurs espagnols dirigés par Diego Valázquez et sa population indigène fut soumise à une cruelle exploitation et extermination. Rapidement les premiers habitants (les tainos) ont disparu et ont été remplacés pas des esclaves provenant d’Afrique. À partir du XVIIème siècle a commencé la séparation entre les Espagnols et les descendants des colonisateurs dont les intérêts économiques, la manière de penser et les goûts étaient différents. Ainsi sont apparus les premiers composants de la nationalité cubaine au XIXème siècle. 

L’antagonisme existant entre les Espagnols et les créoles s’est accentué et le 10 octobre 1868 Carlos Manuel de Céspedes, considéré comme le Père de la Patrie, commença la guerre d’indépendance. 

Après 10 ans de batailles soutenues contre des forces plus nombreuses et puissantes, la guerre a fini sans l’obtention de la liberté.  Plus tard s’est déroulée la Guerra Chiquita (la petite guerre) et ensuite les patriotes se sont organisés sous la conduite de José Martí, un homme de profondes convictions indépendantistes et latino-américaines. 

José Martí, génie et organisateur de la lutte contre le colonialisme espagnol, réunit les indépendantistes cubains et le 24 février 1895 la guerre est reprise sous la direction militaire du général cubain Antonio Maceo, et le général d’origine dominicaine Máximo Gómez. Lorsqu’en 1898 les cubains gagnent la guerre, le gouvernement des Etats-Unis intervient sous le prétexte de l’explosion du bateau cuirassé Maine, dans le port de La Havane. Le premier janvier 1899 les Espagnols ont quitté l’île après 407 ans de domination coloniale. Le 20 mai 1902, la République a été proclamée avec un tel assujettissement qu’elle constituait un affront au sang versé dans la campagne de libération des cubains. 

L’Amendement Platt ajouté à la Constitution garantissait le droit des Etats-Unis d’intervenir à Cuba quand leurs gouverneurs le considéraient nécessaire.  Entre 1902 et 1958, les gouvernements de service ont accordé des terres, des industries et des entreprises aux nord-américains. Le vol, le viol, le mépris régnaient. Le 10 mars 1952, ce fut le coup d’Etat de Fulgencio Batista qui a entamé une période de sanglante tyrannie et provoqué la mort de 20 000 personnes.

Le 26 juillet 1953, un groupe de jeunes gens dirigé par le Docteur Fidel Castro Ruz a attaqué la caserne Moncada, située à Santiago de Cuba. L’objectif était de commencer, depuis cet enclavement militaire, le soulèvement national contre la dictature. Cette action a échoué mais a secoué la conscience nationale durant l’année du centenaire du héros José martí. Quatre-vingt quatre expéditionnaires, dirigés par Fidel Castro accompagné du Che, de Almeida, Camilo, Raul, Ramiro Valdés, pour les principaux, et provenant du Mexique à bord du Yacht Granma le 2 décembre 1956, ont débarqué par la côte sud-est.

Ils se sont enfoncés dans la Sierra Maestra et ont ainsi commencé la lutte armée qui a abouti au triomphe de la Révolution du premier janvier 1959. Désormais commença une large transformation sociale et économique dans la plus grande île des Antilles. Cuba a hérité d’une économie malsaine imposée depuis cinq siècles par le pacte colonial. Dans aucune ancienne colonie du monde, les conséquences de cette économie coloniale ont été faciles à surmonter. Cuba l’a entrepris et l’entreprend encore, c’est son mérite.Ce processus, depuis son début et jusqu’à nos jours, a provoqué l’hostilité nord-américaine (blocus, attentats meurtriers, plus de 3400 morts sur le sol cubain) dont les gouvernements successifs ont essayé de détruire l’œuvre et les conquêtes révolutionnaires par des actions militaires et économiques des plus violentes. Elles ont toutes échouées face à la fermeté, au courage et au patriotisme du peuple cubain.


 
P.S.

Fernando, Ramon, René, Antonio, Gerardo
5 cubains injustement emprisonnés au USA
Liberté pour les Cinq, maintenant !
Pour signer la pétition qui circule pour la libération des Cinq, s’adresser à Corrèze Cuba Estrella au 05 55 73 40 41

 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes