L’Equateur, la Bolivie et les autres pays de l’ALBA protestent contre la manipulation médiatique sur la Lybie et réaffirment leur appui à l’initiative de paix du Venezuela.

samedi 5 mars 2011

Lors de la réunion de l’ALBA à Caracas, en présence notamment de la Bolivie, de l’Equateur, de Cuba, du Nicaragua et du Venezuela, ont été prises diverses décisions notamment pour venir en aide à Haïti et à la Bolivie frappée par de nouvelles inondations.

Le Ministre des Affaires Etrangères de Bolivie, David Choquehuanca, a par ailleurs appuyé la création d’une Commission Internationale Humanitaire pour la Paix en Lybie, proposée par le Venezuela et a exprimé son refus absolu de toute intervention militaire et politique contre le peuple libyen.

“Nous saluons l’initiative du président du Venezuela, Hugo Chávez, et nous sommes d’accord pour réaliser tous les efforts internationaux possibles pour restaurer la paix dans tout le territoire du peuple frère libyen”, a déclaré Choquehuanca lors de la réunion à Caracas.

Il a demandé en ce sens au ministre des affaires étrangères vénézuélien qu’une position soir prise au terme de la réunion afin « de ne pas rester silencieux ».

Quant au Ministre des Affaires Etrangères de l’Equateur Ricardo Patino, il a vivement déploré « qu’on profite de ces circonstances pour préparer une invasion de puissances étrangères. On veut, on cherche à créer tout un contexte médiatique sur base d’informations qui ne peuvent vérifiées encore pour justifier l’invasion avec dans certains cas l’objectif clair de s’approprier ses ressources énergétiques » a-t-il dénoncé.

Récemment les Etats-Unis ou l’agence Russia Today ont admis manquer d’éléments pour confirmer les « bombardements de populations civiles » qui avaient fait les titres des grands médias.

“Nous croyons que l’important est que des missions de dialogue, de paix puissent rencontrer le peuple et le gouvernement libyens, dans le respect de sa souveraineté pour favoriser la sortie du conflit et des violences, et en ce sens nous appuyons aussi la médiation proposée par le président Chavez ».

Celui-ci a suggéré une médiation de l’ex-président des États-Unis Jimmy Carter, "connu pour sa capacité et sa bonne volonté" dans le cadre de cette démarche.

L’Espagne a salué l’initiative de paix proposée par le Venezuela, ainsi que la Ligue Arabe. Par contre la France de Sarkozy a rejeté l’initiative, tandis que le chancelier belge Louis Michel a appuyé une initiative militaire dès les premiers jours de la guerre civile.

Ce 5 mars l’écrivain Eduardo Galeano a dénoncé l’“appel à la paix” réalisé par les membres permanents du Conseil de Sécurité car « ces pays qui gouvernent le monde, non seulement sont partie prenante de guerres mais sont les principaux producteurs d’armes ”.

SOURCE : TELESUR

Autre manipulation médiatique

L’organisation One Day On Earth avait enregistré le 22 février dernier à Tripoli une séquence sous le titre : “Fosse Commune” dans laquelle on voyait plusieurs hommes travaillant dans des tombes vides, situées sur une des plages de Tripoli, capitale de la Libye.

Les images furent reproduites immédiatement par de nombreux médias internationaux, parmi eux le quotidien espagnol El País, montrant au monde la soi-disant “preuve” que le gouvernement lybien préparait des fosses communes pour enterrer les victimes du conflit armé. Selon El País, One Day On Earth avait enregistré les images des fosses “après l’offensive du régime libyen” contre des groupes de “manifestants”.

Cependant, le journaliste du quotidien italien Il Manifesto, Maurizio Matteuzzi, après s’être rendu sur place avec un groupe de journalistes, a déclaré à l’Agence France Presse que les images de la soi-disant “fosse commune” montraient en réalité un entretien normal dans le cimetière islamique de Ashaat.


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes