Un message du Professeur Jean-Pierre Lees

Adlène Hicheur 590 jours de détention provisoire. DSK 3 jours. Cherchez l’erreur

Tandis que l’émoi régnait dans le Landernau politique (et médiatique) suite au traitement réservé à M. Strauss Kahn par la justice américaine, et aux trois nuits où il aura eu à dormir en prison, bien peu de gens savent que le 21 mai 2011 marque le 590ème jour de détention provisoire pour le physicien français Adlène Hicheur, sans que la « classe politique » française ne s’émeuve outre mesure malgré les nombreuses interventions de son comité de soutien pour l’alerter sur ce déni de justice.
22 mai 2011

Dans un cas, 3 jours de détention provisoire pour une présumée tentative de viol. Dans l’autre cas, 590 jours de détention provisoire pour avoir posté des messages sur des forums internet qualifiés d’islamistes… cherchez l’erreur !

Pourtant, quatre jours de garde à vue suivis de dix-neuf mois de détention sans jugement, c’est bien pire qu’un « perpetrator walk » devant les journalistes, quoi que l’on puisse penser de cette pratique de la justice des Etats-Unis. Il paraît très difficile de comprendre pour quelle raison Adlène Hicheur, incarcéré à Fresnes dans un état de santé précaire, ne pourrait pas, au moins, être libéré et assigné à résidence dans des conditions de surveillance analogues à celles prévues pour Dominique Strauss-Kahn outre-Atlantique. C’est pourquoi nous invitons tous nos lecteurs à signer et à diffuser la pétition demandant sa libération sous condition en attendant la conclusion de l’enquête.

Jean-Pierre Lees
22 mai 2011.

Texte de la pétition pour la libération d’Adlène Hicheur

A l’attention de M.Michel Mercier, ministre de la justice et des libertés

Le 08/10 2009, Adlène Hicheur était mis en examen pour « association de malfaiteur en relation avec une entreprise terroriste » pour avoir échangé sur des forums internet dits islamistes. Depuis 19 mois, il est en détention provisoire à la M.A. de Fresnes, bien que la France ait ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, dont l’Article 9.3 stipule : « Tout individu arrêté ou détenu du chef d’une infraction pénale sera traduit dans le plus court délai devant un juge ou une autre autorité habilitée par la loi à exercer des fonctions judiciaires, et devra être jugé dans un délai raisonnable ou libéré. La détention de personnes qui attendent de passer en jugement ne doit pas être de règle, mais la mise en liberté peut être subordonnée à des garanties assurant la comparution de l’intéressé à l’audition ».

Le magistrat en charge de l’enquête n’envisage pas de clore l’instruction avant septembre 2011 et M.Hicheur restera vraisemblablement en détention provisoire pour encore plusieurs mois. La carrière et l’existence de M.Hicheur, chercheur reconnu et apprécié de ses collègues, ont été détruites par cette incarcération abusive. Il n’est pas acceptable que sur la base d’éléments qui ne sont étayés par aucune preuve matérielle dévoilée, une personne se voit maintenue en détention provisoire pendant aussi longtemps alors qu’elle présente toutes les garanties de présentation devant la justice nécessaires, qu’elle ne peut en rien entraver l’enquête dont elle fait l’objet et qu’elle ne présente aucune dangerosité avérée.

Nous demandons que dans l’attente des conclusions de l’instruction, la liberté conditionnelle soit accordée sans délai à MrHicheur, ce qui lui permettrait d’assurer au mieux sa défense et de recevoir les soins médicaux que son état de santé nécessite et dont il ne peut bénéficier à la Maison d’Arrêt de Fresnes. S’il s’avérait qu’aucune preuve ne puisse être présentée contre M.Adlène Hicheur à l’issue de l’instruction, il doit être innocenté et dédommagé de cette détention provisoire démesurée.

- Signer la pétition


 
P.S.

Source :
- http://jean-pierre-lees.blog.lemonde.fr/2011/05/22/adlene-hicheur-590-jours-de-detention-provisoire-dsk-3-jours-cherchez-lerreur/#xtor=RSS-32280322

Articles antérieurs sur le même sujet :
- « Une lettre du Professeur Jean-Pierre Lees », 25 avril 2011.
- « Adlène Hicheur : deuxième Noël en détention sans jugement », Blog Scientia, 25 décembre 2010.
- « Adlène Hicheur abusivement maintenu en détention », par divers signataires, 28 octobre 2010.
- « Adlène Hicheur ou le "terroriste" malgré lui », par le Prof. Jean-Pierre Lees, 17 octobre 2010.

 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • Félicitations pour ce texte. NON je ne savais pas. La classe politique française est ridicule et s’affiche dans ce dossier de déni de justice comme ridicule.

    Heureusement, la justice américaine n’en n’a pas fini avec votre DSK et les femems de France devraient s’en réjouir.

    Bravo monsieur pour ce chapeau à notre mémoire.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes