Notre candidatE est la Décroissance

Appel Décroissance – Présidentielles 2012

Pour une transition démocratique vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

La société de croissance accumule dramatiquement toutes les crises : économique, environnementale, sociale, culturelle et politique. L’absurdité de ce modèle de société n’est malheureusement plus à démontrer tant les inégalités sont devenues flagrantes, le mal-être de plus en plus insoutenable et les catastrophes industrielles, sociales et/ou naturelles, presque quotidiennes. Il est aujourd’hui grand temps de construire ensemble une transition démocratique vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

Il s’agit de mieux partager le gâteau, de limiter sa taille, mais aussi de lui donner un meilleur goût !

C’est pourquoi, nous, Collectif Décroissance 2012, proposons de participer aux élections présidentielles, rendez-vous politique majeur de notre démocratie malade, afin :

- D’ouvrir un débat sur la Décroissance et de proposer des pistes, des réflexions de transition vers une sortie de la société de croissance et sur quelles sociétés de Décroissance construire ensemble.
- De critiquer la politique spectacle et la personnalisation de la politique sacralisée par l’institution présidentielle, devenue la caricature monarchique d’une oligarchie au service des riches qui ne convainc plus grand monde.
- De faire se rencontrer localement des objectrices et objecteurs de croissance afin de nous réapproprier nos choix de vie.

Nous proposons ainsi de participer aux débats en nous appuyant sur un collectif de porte-parole ouvert.

Notre candidat-e est le projet de la Décroissance.

A l’occasion de cette campagne nous proposons de développer nos thèmes principaux qui sont :

- Projet de transition démocratique vers des sociétés de Décroissance soutenables et souhaitables : la première des Décroissances doit être celles des inégalités. C’est pourquoi nous proposons une redistribution des richesses notamment à travers la mise en place d’une dotation inconditionnelle d’autonomie nécessairement couplée à un revenu maximum autorisé. Cette dotation a pour but aussi de relocaliser l’économie tout en préservant les solidarités nationales et internationales, de s’émanciper de la centralité de la valeur travail et du capitalisme pour s’orienter vers l’autogestion, de tendre vers des souverainetés alimentaires et énergétiques en sortant de notre dépendance aux ressources finies (en particulier le pétrole) et de participer à une réappropriation de la politique. Cette dotation serait versée de la naissance à la mort de manière inconditionnelle en droit de tirage (énergie, eau, alimentation), d’accès (logement, éducation, santé, transport), en monnaies locales fondantes et aussi éventuellement, pour partie, en monnaie nationale.

- Pour une décolonisation de nos imaginaires, vers une société du bien-vivre : il est temps de sortir de notre toxico-dépendance à la consommation et de passer du quantitatif au qualitatif. Travailler moins, pour produire moins mais mieux, pour consommer moins et surtout pour vivre mieux ; privilégier la culture, la convivialité, le partage et la solidarité plutôt que la compétition économique et le toujours plus ; s’affranchir des guerres provoquées par les logiques économiques, des replis identitaires ou encore des frustrations engendrées par la publicité.

- Mise en place d’une assemblée constituante vers une démocratie réelle : il est temps de sortir des institutions de la 5ème république afin de promouvoir une repolitisation de la société à travers une relocalisation des décisions et une plus forte participation de chacun-e. La transformation de notre société ne viendra pas d’en haut. A nous de nous l’approprier.

Une croissance illimitée dans un monde limité est une absurdité.

La campagne s’inscrit dans la démarche des quatre niveaux politiques de la Décroissance :

- Le projet : projet de transition et aussi réflexion sur ce que peuvent être des sociétés de Décroissance.
- Le collectif : à travers les alternatives concrètes.
- La visibilité : l’organisation de rencontres-débats, de manifestations, le passage dans les médias, la participation à des élections de manière non-électoraliste.
- L’individuel : à travers la simplicité volontaire et la décolonisation de l’imaginaire.

Aussi, nous invitons toutes celles et ceux qui adhèrent à ce projet à nous accompagner dans ce « pas de côté » et à nous rejoindre pour construire ensemble une Décroissance sereine, soutenable et conviviale.

- Pour signer l’appel.


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes