Caroline Fourest... de digressions en diversions

La mâchoire serrée et la dent dure, les lèvres pincées, des yeux de laborantin (et de souris de laboratoire car les chercheurs finissent toujours par ressembler à leurs cobayes), le regard droit et déterminé qui annonce des procès d’intention sans nombre…

Une coupe de cheveux qui fait que rien ne dépasse car, rien ne doit dépasser, jamais ! Une tenue vestimentaire, celle de tout le monde, unisexe - chemise grande taille aux manches retroussées et jeans, dans la plus pure tradition des sorties du vendredi soir, à l’heure où il nous faut tous remplir un cadi chez Auchan (même les magasiniers de chez Leroy Merlin l’enchanteur sont mieux vêtus)…

Sans goût donc (plus généralement, d’aucuns diront : « sans appétence »), sèche… mais forte de ses études d’Histoire, de sociologie et de communication, Caroline Fourest n’a qu’une seule idée en tête : nous mettre tous à l’abri de trois fléaux imminents :

- Le catholicisme intégriste omniprésent dans les médias, à la propagande ravageuse, et aux effets sociétaux dévastateurs…

- Un Front national… non pas variable d’ajustement de la vie politique et des laissés-pour-compte de la société française (copyright Serge ULESKI), tout comme le chômage pour ce qui est de l’économie… mais bien un FN sur le point de conquérir tous les postes clés du pouvoir - Le Parlement, Matignon, l’Elysée, télés, journaux, radios, banques, multinationales...

- Et pour finir : Tariq Ramadan… de la religion du même nom ; un Tariq Ramadan entouré de ses troupes de choc, musulmans déchaînés, véritables bombes vivantes d’un feu de Dieu, par millions, à la tête d’un complot national aux ramifications internationales : la conquête de l’Europe par des arabes en bivouac à Poitier et dont les têtes pensantes ont élus domicile en Suisse dans l’attente de l’assaut final.

***

Passionaria de la lutte contre les extrêmes, surtout quand ils sont minoritaires – mais… ne le sont-ils pas toujours par définition ? -, le courage étant la qualité la moins bien répartie chez les êtres humains, Fourest prend pour cibles, non pas les causes mais les effets ; en d’autres termes… les petits poissons plutôt que les gros…

Rien de surprenant en la matière : les petits n’ont-ils pas pour unique fonction de nourrir les gros, seuls à même de vous aider à prospérer ?

En effet, avec eux, n’a-t-on pas la garantie d’une évolution, ou bien plutôt… d’une prolifération de carrières jusqu’aux confins de l’ubiquité, salaires mirobolants, voyages voyages ! partenaires très certainement bedonnant et gras (ou grasses, c’est selon) mais riches et influents - compensations qui en valent bien d’autres...

Car… manifestement, l’Histoire que Caroline Fourest a étudiée à l’EHESS, ainsi que la sociologie, appuyée par une solide méconnaissance du réel qui n’a de robuste que son ignorance des véritables causes et enjeux, lui ont enseigné que, dans les années à venir, le fascisme et l’intégrisme religieux sont bel et bien les deux périls en la demeure ; fléaux qui nous menacent tous autant que nous sommes… et plus encore si nous ne sommes ni d’extrême droite ni musulman ni sympathisant…

Voyez où en sont aujourd’hui les Grecs et les Espagnols pour avoir ignoré les alertes de Fourest ?

Et demain… qui d’autres ?

« Les Grecs ? Les Espagnols ? De quoi parlez-vous ? Quel rapport ?!

– Ben… aucun justement ! »

La sociologie quant à elle, aura permis à Fourest de réaliser à quel point des pans entiers de notre société étaient sous l’emprise démoniaque – surtout dans les beaux quartiers -, de barbus racistes, anti-républicains, machistes et antisémites...

Et la communication - qu’elle a étudiée en Sorbonne... combien il est urgent d’opposer à tous ceux qui contrôlent nos chambres à coucher, nos quartiers, nos villes, nos départements, nos régions, notre pays et notre continent, la diffusion d’une information à la fois offensive et dissuasive.

"Et devinez quoi ?

- .................

- Allez ! Faites un effort !

- Euh... Caroline Fourest est omniprésente dans les médias ? C’est ça ?

- Bravo ! Vous voyez quand vous voulez !"

Oui ! Caroline Fourest est bien omniprésente dans les médias ! Télés, radios, journaux… chroniqueuse au Monde, à France 24, à France Culture, à France Inter...

***

Approximative et sans scrupules, un peu comme ses adversaires tout désignés par elle… si tant est qu’elle soit intellectuellement et humainement capable d’identifier nos vrais ennemis : ceux qui préparent une organisation de l’existence liberticide et dégradante pour l’immense majorité...

Alliée objective de l’extrême droite (1) dans sa victimisation de tout ce qui ressemble de près ou de loin à un musulman…

Imbécile ô combien utile ! en larbin d’une stratégie de la diversion – on aura tous remarqué depuis une bonne trentaine d’années que les intellectuels de récré et les journalistes de bac à sable passent mais l’entreprise de diversion demeure...

N’occupe-t-elle pas son temps de cerveau disponible à prendre pour cibles des catégories qui ne sont en aucun cas une menace pour la liberté, la justice sociale et notre cohésion nationale, pour le plus grand bonheur de ceux qui n’ont qu’un seul programme - et ces derniers en ont les moyens, contrairement à d’autres : remettre en cause les trois piliers de notre république – la liberté, l’égalité et la fraternité…

***

N’en doutons pas un seul instant ! Avec Caroline Fourest, en nouvelle faussaire de l’intelligence et de la lucidité, on en prend pour trente ans ! Oui, pour trente ans ! Pour peu que l’on ait encore la folie et le courage d’allumer un poste de télé, une radio, ou bien, de lire un journal…

Car, dans les années à venir, ce sont bien les Fourest, Clark, Morandini et consorts, (après les Elkabbach et les Duhamel), véritables nains de l’existence et de l’engagement... individus sans colonne vertébrale autre que celle que peut leur offrir le confort du dos du fauteuil dans lequel ils posent chaque jour des fesses tièdes et maigrichonnes (à force de les serrer ?)… qui feront la leçon… toutes les leçons et qui rendront tous les verdicts…

Et c’est alors que tous ces acteurs, bras armés de toutes les stratégies de diversion, viendront donner à la représentation du réel son dernier coup de grâce : libre ensuite au mensonge de régner sans entraves ; mensonge qui donne au pouvoir et à l’argent, toutes les clés de l’avenir mais… sans nous puisque cet avenir se passera de notre consentement...

Telle est la finalité de ce mensonge.


1 - Avec des détracteurs tels que Fourest, le FN, qui en a connus bien d’autres - pensons à un certain Karl Zéro, blaireau pur jus dans le style Canal+ dont l’action anti-FN culminera avec la présence de le Pen au second tour de la Présidentielle de 2002... le FN peut donc dormir tranquille ; ses jours sont assurés et ses nuits aussi.


 
 
 
Forum lié à cet article

8 commentaires
  • Caroline Fourest... de digressions en diversions 26 juin 2011 17:15, par sardo nique

    Eh oui, tous ces diplômes de la pauvre souris aux lèvres fines et pincées ont servi à ça ! C’est à se demander qui enseigne quoi dans nos "grandes écoles" et comment sont recrutés ces "qui". Qui sont ces agrégés qui sifflent sur nos têtes pour nous avoir fourré la Fourest ?
    Aucune pensée structurée, aucune connaissance solide, aucune analyse objective chez cette pauvre bête qui fit l’EHESS !... Merci de dénoncer cette fausse élite, merci de dénoncer cette potion de haine montée sur pattes, ce remède contre l’amour si tant est qu’avec le féminisme puant qui se répand partout, il en reste encore.

  • Caroline Fourest... de digressions en diversions 26 juin 2011 22:39, par vieille dame

    je trouve que cette pauvre Fourest est suffisamment nulle pour qu’on puisse s’épargner les attaques sur le physique, qui sont nulles elles aussi... que ce soit sur les maigres ou les obèses...les lèvres maigres ou grasses ! vous êtes donc si beau vous ? et vous pensez que cela prouve votre intelligence ? ah bon....

    • Caroline Fourest... de digressions en diversions 26 juin 2011 23:06, par Libre Plume

      C’est bien "mec" ça, Monsieur Uleski ! Se servir du physique de la journaliste pour étayer votre argumentation. Mais vous rendez-vous compte que vous ne le faites pas pour les autres hommes ?
      Qu’est-ce que ça apporte à votre article (par ailleurs plutôt juste quant au reste pour moi) ?

      Pourquoi C. Fourest est-elle aussi agressive ? elle ne laisse pas l’autre s’exprimer. Comment peut-on imaginer qu’on aura les bonnes réponses en posant des questions trop directes, en attaquant de front comme elle le fait ? pas pro tout ça. Et puis, elle veut tellement LA vérité ....

      Le titre est bien trouvé, c’est ça, de digressions en diversions et ça fait pschittt !

    • C’est un juste retour de bâton.

  • Caroline Fourest... de digressions en diversions 27 juin 2011 07:15, par Serge ULESKI

    @ Vieille dame et Libre Plume

    Bonjour,

    Je ne critique pas le physique de Fourest - ce dont elle ne saurait être tenue pour responsable -, mais... ses choix vestimentaires (son look !) ; son regard (le regard n’est-il pas l’âme !) et la tension des muscles de son visage ( son psychisme : son regard sur le monde, sa façon de l’habiter ?)

    Tout ce dont elle peut être tenue pour responsable donc.

  • Caroline Fourest... de digressions en diversions 27 juin 2011 08:55, par Stalingrad

    Quoi qu’on dise le physique (l’expression corporelle, du visage, sa façon de s’habiller, de se mouvoir) est souvent révélateur de la personnalité, renforce même l’impression que donne le discours. Quand on voit Catherine Fourest qui ne rit jamais, qui est toujours pince sans rire, toujours en mère la rigueur en train d’invectiver ses adversaires, ça fait peur. Et pourquoi cela fait-il peur ? parce que cette attitude révèle une intolérance fondamentale. Tout dans son discours, dans son regard, dans ses gestes nous dit "j’ai raison et si vous n’êtes pas d’accord avec moi, vous êtes dans l’erreur, vous êtes des hérétiques ou des mécréants de la religion des droits de l’Homme, vous méritez le bûcher" —> un très bel exemple de terrorisme intellectuel sous couvert de discours laïcard et droitdel’hommiste. Quand un intellectuel n’est pas capable de prendre un peu de distance avec soi-même, de pratiquer un peu d’auto-dérision, il faut fuir, 1984 n’est pas loin.

  • Caroline Fourest... de digressions en diversions 4 juillet 2011 16:22, par Marie

    Cher,

    Vous ne taperez jamais assez sur le clou de cette Torquemada femelle doublée d’une propagandiste mercenaire de l’atlantisme le plus crasse.

    Mais les petites souris de laboratoire ! Elles ont des yeux de bébés innocents et torturés. Ce qu’elles sont exactement. Pitié pour elles.

  • Caroline Fourest... de digressions en diversions 5 juillet 2011 15:58, par Serge ULESKI

    Chère Marie,

    Dans les labos, il n’y a pas que des souris.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes