Interdiction de voyage visant le défenseur des Droits Humains Yousef Habash

Ramallah, 5 juillet 2011Addameer s’inquiète fortement de l’interdiction de voyage imposée à l’un des membres de son Conseil d’Administration, M. Yousef Habash, défenseur de longue date des Droits Humains travaillant pour Health Work Committees (HWC - ONG médicale palestinienne) parallèlement à ses activités avec de nombreuses autres organisations de la société civile palestinienne.

Le 29 juin 2011, M. Habash est arrivé au poste-frontière du Pont du Roi Hussein, comptant sortir du territoire palestinien occupé pour la Jordanie puis l’Europe où il devait rencontrer diverses organisations de la société civile dans le cadre de son travail avec HWC et d’autres organisations palestiniennes. M. Habash comptait en particulier se rendre en France, où il a entamé une procédure de demande de bourse universitaire. Après avoir présenté ses documents de voyage au poste israélien de contrôle des passeports, il a été stoppé et interrogé sur son numéro de téléphone, la destination, la raison et la durée de son voyage. Il lui a ensuite été signifié qu’il n’était pas autorisé à voyager, et ce sans aucune explication quant à la raison ou la durée de cette interdiction de voyage. Pour finir, il eut à attendre trois heures à la frontière avant de pouvoir retourner à Jéricho.

Addameer dénonce vigoureusement l’interdiction de voyage visant M. Habash, qui non seulement constitue une violation de ses Droits Humains fondamentaux, à savoir son droit à la liberté de mouvement, mais enfreint les protections spéciales dont il jouit en tant que défenseur des Droits Humains en vertu de la déclaration de l’Assemblée Générale des Nations Unies sur les défenseurs des Droits Humains. Les « Défenseurs des Droits Humains » est un terme formel désignant les personnes travaillant, de manière non-violente, pour tout ou partie des droits inscrits dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. M. Habash, qui travaille à l’heure actuelle comme responsable des relations publiques de HWC, fait également partie du Conseil du First Ramallah Group, est membre de la plateforme non-gouvernementale Euromed, représente la Palestine au Forum International des Plateformes nationales des ONG (IFP), et a auparavant pris part au Comité de Pilotage du réseau des ONG Palestiniennes (PNGO). Son travail s’inscrit donc clairement dans la catégorie de Défenseur des Droits Humains, ses activités étant de nature pacifique et visant à promouvoir les Droits Humains.

Très récemment, les travaux de M. Habash l’ont conduit à participer au Conseil International du Forum Social Mondial qui s’est tenu à Paris au début du mois de juin 2011. Avec la mise en place de cette interdiction de voyage, M. Habash n’aura plus la possibilité d’entreprendre ce type de voyages importants. Cette interdiction sera donc un obstacle considérable au travail de M. Habash visant à éveiller la conscience de la communauté internationale quant à la situation des Droits Humains en Palestine occupée, en particulier en ce qui concerne la santé, l’une de ses principales tâches, de plaidoyer et de lobbying pour HWC.

Addameer en appelle par conséquent à la communauté internationale, afin qu’elle intervienne immédiatement auprès des autorités israéliennes pour que celles-ci lèvent l’interdiction de voyage visant M. Habash, afin qu’il puisse continuer à effectuer son travail de défenseur des Droits Humains sans entraves.


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes