L’indifférence

Ses rêves l’avaient avertie.
Mais elle n’en avait cure.
Mère Optimisme l’emportait alors
dans un tourbillon superficiel.

C’était sans compter sur sa pire ennemie.
Impossible à vaincre, insaisissable,
Miroir de la lâcheté, groupie de l’impudence,
L’indifférence faite homme apparut.

Alternant savamment longs silences et
Subtils signes discrets et intimes,
Juste ce qu’il faut,
L’indifférent sut aussi jouer au naïf tolérant.
Mur inexpugnable toujours poli et froid.

Ils étaient faits pour se rencontrer ces deux-là.
Elle, pétrie de faiblesses et d’illusions,
S’échinait en mots, phrases et arabesques puériles.
Lui, s’en repaissait, se croyait fort,
Laissait faire et s’en amusait intérieurement.

Quelle extraordinaire chose que l’indifférence tout de même !
Puissante machine destructrice.
Force des cyniques, des puissants et des ambitieux.
Parfois des blessés de l’amour, il est vrai.

Il faudra qu’elle essaie un jour ...


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes