Terra Nova ou la tentation de la négation révisionniste

Comment ne pas voir dans les analyses et les recommandations de ce groupe de réflexion politique qu’est Terra Nova qui se veut indépendant mais proche du PS, une vaste tentative de nier - avant de la ré-écrire – ce que fut (et ce qui est…) l’histoire de la gauche, de sa Présidence et de ses gouvernements successifs depuis 1981 !

Opération de blanchiment et d’exonération du PS dans sa négation de l’abandon au cours des années 80 et 90 de pans entiers des classes populaires et des petites classes moyennes livrés à l’insécurité et à la précarité…

Avant une soumission totale au dogme libéral des marchés auto-régulés, incarné par le couple halluciné Reagan-Thatcher.

" … Non, cet abandon du PS n’a jamais existé ! Ce sont les classes populaires et les petites classes moyennes autochtones qui ont abandonné la gauche et ses valeurs que sont la tolérance et l’ouverture ! "

Dans ce qui, aujourd’hui, ressemble fort à une fuite en avant… aveugle, une course poursuite après une social-démocratie pourtant moribonde depuis la crise financière de 2008 – face au fiasco économique, après la faillite du dogme libéral, cette social-démocratie semble aujourd’hui porteuse d’une seule promesse : précarité et insécurité pour tout le monde, à tout moment, en tous lieux et à tous les âges...

Toujours soucieux de produire et de diffuser des solutions politiques innovantes, instigateur de la stratégie qui veut que "l’on ne gagne pas une élection en courtisant ceux qui vous la feront perdre ! Aussi… changeons d’électorat à défaut de pouvoir retrouver le soutien de nos électeurs traditionnels !…"

Si Terra Nova et ses stratèges permettent à la « gauche » ou ce qu’il en reste, de gagner encore une élection majeure, ne nous y trompons pas ! cette victoire continuera de creuser le sillon d’une autre victoire électorale à venir : celle d’un régime autoritaire, vindicatif et rétrograde, partisan d’une politique du bouc émissaire (les pays européens du nord au sud, ont déjà commencé à donner des signes de ralliement) ; une conséquence de plus de la crise financière de 2008 : cet énorme pavé jeté dans la mare du capitalisme, du libéralisme économique et financier et de la mondialisation, et dont l’onde de choc n’en finit pas de s’étendre…

Et même si sur un plan électoral la stratégie suivante peut être justifiée - "Pour l’heure, abandonnons les classes populaires autochtones au FN ! "-, ne serait-ce que le temps d’une élection, à charge ensuite pour un gouvernement de gauche de réinvestir politiquement et socialement ces classes sociales toujours plus nombreuses et tentées par un repli identitaire et géographique…

Croissance nulle et dettes, guerrilla urbaine et diversions internationales...

Terra Nova et les Olivier Ferrand (son président fondateur) de l’analyse et de la réflexion politiques arrivent trop tard, et avec eux, leur réaliste teinté de cynisme, leur examen quasi scientifique de l’électorat, et leurs recommandations de cols-blancs juvéniles et propres sur eux aussi…

Car, Terra Nova se veut un lieu de recherche de solutions progressistes… or, il se pourrait bien qu’il ne soit plus qu’un creuset d’idées mort-nées à la tête duquel on trouvera des individus qui réfléchissent depuis bien trop longtemps, bien trop lentement et bien trop tardivement à un monde qui, crise après crise, ne laissera aucune place à des stratégie et des tactiques complaisantes, aussi savantes que fumeuses car...

Laissant loin derrière lui le travail d’une fondation telle que Terra Nova, ce monde-là tentera coûte que coûte de se survivre à lui-même ; et les acteurs financiers et économiques qui mèneront cette bataille ne nous lâcheront pas de si tôt ; oui nous ! auxquels ils n’autoriseront plus qu’un seul rêve : le cauchemar au quotidien d’une existence contingente et transitionnelle ad vitam æternam.

Confrontés à cette menace imminente qui ne nous laisse qu’une seule issue - fédérer toutes les forces disponibles et mutualiser toutes les compétences autour de solutions de ruptures...

Difficile de résister à la tentation de renommer la fondation Terra Nova : Terra antiqua incognita.


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes