Douze bonnes résolutions

Après les 10 Commandements

Après "Jésus a-t-il baisé", je viens subitement, la bouche ouverte, de constater à quel point nos civilisations "modernes" baignent encore dans un obscurantisme dangereux.

Je ne sais pas pourquoi, sauf que j’en ai forcément besoin, je cherche depuis une dizaine d’années à réécrire les 10 commandements. Lis bien, ça va te foutre la trouille :

Exode 20/3-17

I – « Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face ». Ben why not ? Les animistes aiment tout et toutes et tous. Les bouddhistes n’ont pas de dieu, juste un guide. ?... Et j’en passe. La liste est trop longue.

II – « Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements. ». Tu m’expliques ? Et qu’est-ce qu’on fait avec nos arts depuis des milliers d’années ? Et un dieu jaloux ?! Qui punit ? Alors qu’il est censé t’aimer ? Je ne comprends pas. Ce n’est même plus un paradoxe tant l’ineptie de la phrase est incommensurable. Aussi grande que l’imbécilité mythomane et persécutrice de l’abject écrivaillon psychotique qui a pondu ces lignes sans se douter de leur impact angoissant sur des générations.

III – « Tu ne prendras point le nom de l’Eternel, ton Dieu, en vain ; car l’Eternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain ». Brr. Ca me fait penser au Diable. Qui a l’air plus sympa.

IV – « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour : c’est pourquoi l’Eternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié ». Dis ? Dieu ? Tu crois qu’il a besoin de se reposer ? Remarque ça te laisse un jour cool dans la semaine. Mais comme tu ne peux pas faire le con, je ne vois pas l’intérêt.

V – « Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne ». Fais gaffe à tes fesses si tu leur dis d’aller se faire voir quand ils t’envahissent le week-end et t’apprennent à élever ton gosse. Mais quand on voit leurs résultats sur soi, on est en droit de se poser des questions.

VI – « Tu ne tueras point ». Le meilleur. VII - Tu ne commettras point d’adultère ». MDR ! LOL ! PTDR ! Le truc impossible quand on connait un tant soit peu la nature humaine, instincts inclus et acceptés, ce qui ne semble pas le cas de l’auteur.

VIII « Tu ne déroberas point ». Ok. On m’a cambriolé une fois, tout, et ça m’a vraiment bouleversé. Tu veux du pognon ? Va le gagner.

IX – « Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain ». Ok. Les faits prouvent le contraire, mais Ok. Pas bête comme rappel.

X - « Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain ». J’ai l’impression qu’il ne faut pas baiser une vache ou un âne. Pas bien. Au cas où un couillon en aurait l’idée. On parle souvent des chèvres et des légionnaires mais c’est une légende. J’ai manœuvré avec eux. Ils ont dégommé tout mon régiment à 1 contre 10. Après on a, surtout eux, arrosé ça et je sais qu’ils savent où ils en sont. Affamés, oui. La bite à la place du cerveau, oui, comme tous les mecs. De femmes, serviteurs et servantes, oui, tout ce qui veut bien tirer un coup. Mais d’un bœuf ou d’un âne ? Non. Jamais entendu parler. Quant à ne pas convoiter… Quand tu sors de ton F3 pour une soirée inimaginée chez un notable du coin, 400 mètres carré au sol sur 3 étages, cocktail autour de la piscine plus illuminée que la municipale, avec le jacuzzi stylisé cascade tropicale, j’ai du mal à ne pas vouloir la même chose. J’aime la beauté et l’espace. Et puis pourquoi lui et pas moi ? Ne pas convoiter ? Oublie.

Alors voilà mon presque dernier essai. J’en ai mis 12, chiffre magique, fin de la boucle, tour du zodiaque. Il semblerait d’ailleurs qu’il y ait 2 commandements de plus chez l’autre cinglé mais on nous les a cachés. Ils devaient parler d’amour. Il s’est peut-être laché ? Mais ce n’est pas bon quand la peur est la clé du pouvoir et d’un commerce fructueux.

J’en suis à cette version. Et ce n’est pas fini. Je me suis longuement demandé s’il fallait tout expliquer ou te laisser faire ton propre chemin. Comme « ni dieu ni maître » est ma devise, j’ai opté pour du court et concis. Dis-moi !

• Ecoute-toi.
• Tout est question d’amour. La forme son école.
• C’est toi qui crées. Et ça commence par tes pensées.
• Entends les messages qui tous t’apprennent à aimer.
• Regarde et vois. Ton chemin est toujours éclairé.
• La beauté est en toutes choses.
• Fais ce que tu aimes et aime ce que tu fais. Aime ce que tu fais et fais ce que tu aimes. Et laisse faire.
• La spontanéité est la clé de ton paradis.
• Jouis de tout. Tu es là pour ça ! Et si tu plonges, regarde les étoiles.
• Remplace les ou par des et.
• Aime-toi et tu aimeras et seras aimé en retour. Donne-toi et tu recevras au centuple.
• Que chaque jour soit ton premier et ton dernier.
 

A suivre...


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes