Nous avons le Pouvoir.

Le boycott : arme de reconstruction massive

Contre les les empoisonneurs assassins, les sanguinaires exploiteurs, les criminelles entreprises.

Par le boycott nous avons le Pouvoir, si humbles soyons-nous, de les empêcher de continuer à nuire.

Sans notre argent et sans la moindre goutte de notre sang, ils ne sont plus rien et disparaissent tout simplement.

Qui donnerait ses sous à des assassins ? Notre salut est bien dans notre portefeuille.

Si les consommateurs s’unissaient dans une grève citoyenne, Nike ne vendrait plus ses tennis fabriqués par des enfants. Charral ne fourguerait plus de viandes avariées. Monsanto devrait mettre la clé sous la porte et avec elle tous les imbéciles qui n’ont pas encore compris à quel point il est dangereux d’aller contre-nature.

Plus de religieux menteurs aux robes hors de prix ni de pape bullant sur un trône usurpé. Terminé les savants qui créent notre viande de demain. Et le génocide dans nos étables, les toxiques dans nos légumes, l’eau polluée par des industriels irresponsables.

Nous n’aurions plus dans le corps ces 76 substances toxiques trouvées dans des députés européens qui se sont prêtés au jeu et dont personne ne sait l’effet à long terme, que l’on prévoit terrible.

"Le Fonds mondial pour la nature (WWF) poursuit sa campagne pour dénoncer les produits chimiques potentiellement nocifs qui s’accumulent dans notre environnement quotidien. Et une nouvelle fois, ce sont des personnalités européennes qui sont prises en exemple. A l’automne dernier, 39 députés européens s’étaient prêtés au jeu ; des analyses d’échantillons de leur sang avaient révélé la présence de 76 produits pouvant être toxiques. L’expérience dont les résultats sont diffusés aujourd’hui a concerné pour sa part quatorze ministres de l’Environnement ou de la Santé de l’UE élargie – parmi lesquels le Français Serge Lepeltier. Le bilan n’est guère plus encourageant : 55 produits chimiques au total ont été repérés dans le sang des ministres européens (soit une moyenne de 37 produits par individu)."

Et les morts redeviendraient poussières qui nourrit la terre sans les conservateurs qui en font des momies.

Plus de micro-ondes tueurs, de portables cancérigènes, d’antennes ni de lignes électriques qui nous rongent le cerveau.

Fini la corruption, ils perdraient leurs sièges. Terminé les écarts surréalistes de richesse, nous y veillerions. Exit les dépenses somptuaires de nos gouvernants mégalomanes. Comptes seraient rendus et justice faite. Et fin de la violence sur nos écrans par manque de spectateurs.

Le boycott est l’arme suprême, d’une simplicité à la portée d’un enfant en bas-âge.

Quand nous nous unirons pour remplacer les tribunaux à la solde des puissances économiques, alors l’heure sera venue pour un nouveau monde soucieux d’éthique.

En rompant nos chaînes, un peu de conscience suffit, alors nous pourrions bien laisser la terre plus propre que nous l’avons trouvée à notre arrivée.

Je persiste et je signe : nous y pouvons tous quelque chose. Christian Pélier.


 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • Le boycott : arme de reconstruction massive 10 octobre 2011 23:26, par GHoskins-Nestor

    Bravo Chris !!!!! I too believe there are many injustices. We are the soldiers for a fair life, a clean and safe earth. We all share in the responsibility to correct these horrendous injustices. Everyone on the planet must recognize who has been responsible, forgive and work together to rebuild our former lives and make the world a better place for our children.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes