Libération de Salah hamouri : le CRIF et de son Président désinforment

Jean Claude Lefort, coordonnateur du comité de soutien nous alerte.

Alerte jaune !

Nous avons été bien inspirés, en écrivant dans le dernier communiqué publié saluant la libération de Salah, que désormais nous le mettions « sous la protection de son Comité de soutien et aussi de l’opinion publique. »

En effet, voici qu’aujourd’hui mardi, deux jours après sa libération, certains médias israéliens – aussitôt repris sans la moindre vérification par Richard Prasquier, le président du CRIF – affirment dans un « tam-tam » assourdissant que Salah aurait déclaré à des journalistes de l’agence Reuters que « Le rabbin Yossef Ovadia mérite la mort. »

Naturellement Salah n’a jamais dit ni pensé cela. Il a fait d’ailleurs une mise au point immédiatement en ce sens. Mais non seulement lui, mais les journalistes de l’agence « Reuters » qui l’ont interviewé, démentent aussi, enregistrement à l’appui, les propos attribués à Salah.

N’empêche : voici que la haine se répand immédiatement contre Salah et contre sa famille. Un site publie un pamphlet odieux où il est indiqué : « Denise Hamouri peu être fière d’avoir mis au monde un assassin. » Il continue en écrivant : « Pour bien des Israéliens c’est Hamouri qui mérite de mourir. » Et Richard Prasquier, une nouvelle fois, apporte de l’eau sale à ce moulin…

Nous en appelons donc aux autorités françaises car ces campagnes de haine sont dangereuses. Elles peuvent atteindre gravement à l’intégrité de Salah et de sa famille. Nous leur demandons formellement de prendre toutes les mesures qui s’imposent en pareilles circonstances. Nous demandons aussi solennellement à Richard Prasquier de démentir immédiatement et en personne les propos qu’il a repris à son compte et de s’excuser, sous peine d’encourir les rigueurs de la loi qui sont particulièrement nettes et fermes en matière d’incitation…

Salah est libéré mais ce n’est pas du goût de tous.

Contre ces fauteurs de haine et de troubles, sinon plus, restons unis et vigilants.

Le combat pour la vérité est de même nature que celui pour la liberté. C’est le combat pour la vie.

Paris, le 20 décembre 2011. 15h30


 
 
 
Forum lié à cet article

2 commentaires
  • Il faut remercier toutes celles et ceux qui se sont mobilisé-e-s pour la Libération de Salah Hamouri. En particulier sur le net. Ce qui a contribué à faire connaître ce cas particulier. Notamment à partir des sites de l’association France Palestine, du Comité national de soutien et son coordinateur Jean Claude Lefort, du site OULALA et bien d’autres.

    Ce que l’on appelle les grands moyens d’information, presse papier et chaînes de télévision se montrant quant à eux très discrets sur le cas de Salah, pour certains l’ignorant complètement et se conformant ainsi à une stratégie géopolitique n’ayant peu à voir avec les intérêts des populations et de la paix.

    Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) quant à lui se mettant au service du gouvernement israélien et sa politique agressive et coloniale cherche aujourd’hui à instrumentaliser la libération de Salah.

    Concernant la télévision, il aura fallu que l’acteur François Cluzet, sur France 2, le 8 novembre 2009, interroge Jean François Copé pour que Salah Hamouri
    apparaisse sur le service public, c’est-à-dire plus de quatre ans après sont arrestation (il a été arrêté le 13 mars 2005).

    La libération de Salah Hamouri prouve que la solidarité n’est jamais vaine. Voir par ailleurs Mumia Abu-Jamal arraché au couloir de la mort.

  • Bienvenue, Salah !Il me souvient que, de8s que j’ai connu l’existence de son comite9 de suioten, je lui ai envoye9 une longue lettre manuscrite dans sa gef4le, racontant entre autre que j’avais bien connu, vers mes 7 ans, la Palestine, avant la cre9ation d’Israebl et que, depuis, je suis reste9 "palestinien de cœur"...Je suis certain que Salah (et tant d’autres comme lui !) a une grande te2che politique e0 accomplir et qu’il en est capable !

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes