Nouvelle stratégie du Pentagone :

L’armée américaine devient... clandestine !

Les Etats-Unis, aujourd’hui, représentent la principale menace qui pèse sur le monde entier. Et pour nous opposer à leur stratégie machiavélique qu’ils mettent maintenant en oeuvre partout, comme aujourd’hui en Syrie ou hier en Libye, notre meilleur allié est la Russie de Poutine (qui elle, prône un monde multipolaire), voilà la réalité !

Et afin d’ atteindre leur but, afin d’être les seuls à dominer le monde et à imposer leur loi de la Jungle (le plus fort écrase le plus faible, le plus fort accapare les ressources, le plus fort impose sa Loi piétinant toutes les lois humaines...), nos "amis américains" - comme disent les Médias vassaux -, viennent d’élaborer une stratégie machiavélique qui passe par une nouvelle utilisation de leur armée et par le lancement d’opérations clandestines partout ! (http://mondialisation.ca/index.php?..., l’Armée des Etats-Unis dans la clandestinité). Et donc, pour moi, l’Armée américaine va devenir, en quelque sorte, une armée de l’ombre - comme en Syrie, actuellement, ou hier, déjà, en Libye ! Encore plus redoutable et pernicieuse, évidemment...

Le calcul est simple : Les Etats-Unis n’ont plus les moyens matériels de leur ambition dévorante. Et leur appétit ne cesse de croître, puisque d’une façon ou d’une autre, ils veulent plus que jamais dominer la planète entière alors même que leur idéologie est contestée partout, que leur économie s’effondre et qu’elle ne subsiste plus que sous perfusion artificielle, et que leurs ravages guerriers sont dénoncés de plus en plus. Leur appétit ne cesse de croître, car ils ne veulent plus seulement s’emparer des principales ressources vitales de la planète mais aussi contrôler d’une façon ou d’une autre tous les gouvernements, vassaux de gré - comme les Etats européens qui ont perdu leur âme (et leur modèle social) en l’enchaînant au diable américain sans foi ni loi - ou de force, soit discrètement avec la mise en place de marionnettes stupidement dociles comme en Georgie, soit en faisant assassiner le chef d’Etat de l’Etat souverain qui dérange, comme en Libye dernièrement.

Les Etats-Unis n’ont plus les moyens de financer leur sale politique de domination plus ou moins imposée au monde, mais dans le même temps, leurs ambitions s’étendent désormais à la planète entière. Hitler voulait imposer sa loi à l’Europe, les Américains, eux, ne veulent plus de frontières mais un Etat unique, finalement, le leur, obligeant le monde entier à adopter leur modèle (qui ne profite qu’à quelques-uns et sacrifie tous les autres), et à se soumettre à leurs diktats. Le hic, le problème, c’est que de plus en plus d’Etats s’éveillent et se rebiffent, même en Europe, comme la Hongrie qui tente d’envoyer promener le joug du Cartel bancaire anglo-saxon. Et ne parlons pas de l’Amérique latine "bolivarienne" ! Ce qui est plus gênant pour le loup anglo-saxon, c’est que l’Asie, à son tour, se réveille, et que l’on voit par exemple l’Inde continuer, malgré les menaces américaines, à commercer avec l’Iran diabolisé par l’Occident qui brûle d’en découdre avec cet Etat berceau de la civilisation pour le tenir enfin à sa merci (avec ses richesses d’ailleurs), ou la Russie et la Chine se rapprocher pour mieux, ensemble, défier ceux, anglo-saxons, qui cherchent à les soumettre pour ensuite mieux imposer leur modèle (l’ultra-libéralisme hégémonique meurtrier et va-t-en guerre), leur démantèlement de l’Etat protecteur et redistributeur, leur monnaie et leur culture uniques, leurs dettes, leur désindustrialisation, leur chômage, leur précarité exponentielle, leur loi du plus fort, la jungle implacable, la souffrance sociale, le saccage de la nature et du vivant, et j’en passe... De plus en plus de citoyens refusent ce modèle-là, implacable et hégémonique ! Et de grands Etats émergents, comme le Brésil, l’Afrique du Sud, la Russie, la Chine, l’Inde, l’Iran... veulent décider eux-mêmes de leur politique, et ils rejettent un monde unipolaire dictatorial !

Changement de stratégie :

Les guerres clandestines des Anglo-Saxons

L’article de mondialisation.ca qui présente la nouvelle stratégie américaine, je l’étends aux Anglo-Saxons et aux Israéliens, car bien sûr les Anglais et les Américains font toujours leurs sales coups ensemble, partageant la même idéologie militaro-financière impulsée par les néo-conservateurs en tous genres ; quant aux Israéliens, si discrets mais si efficaces, je les soupçonne d’être les muses de la nouvelle stratégie américaine, prenant en compte à la fois l’assèchement des ressources, donc l’effondrement de l’économie US, et les ambitions croissantes de domination du monde par le "peuple" des financiers de la City et de Wall-Street. Certes les bienheureux "Elus" de Dieu, ou plutôt de Yahvé, souhaiteraient ramasser toute la mise, mais à défaut - du moins pour l’instant - d’y parvenir, ils se contentent des miettes offertes par l’hydre à deux têtes, anglaise et américaine. Pourquoi les muses ? Car la nouvelle stratégie sent tellement l’ombre, le complot, l’économie de moyens pour un résultat global, planétaire, et en même temps la discrétion machiavélique, qu’elle ne peut être signée que par les spécialistes du genre, nos bons "amis" israéliens !

Or donc, finies les guerres meurtrières hollywoodiennes, faisant la joie des Industriels de Mort (armement, Chimie etc) et des Médias plus soucieux de vendre leurs torchons que d’information impartiale (digne de ce nom), finis les bombardements épiques décimant les populations et dévastant toutes les infrastructures des pays (les ramenant des siècles en arrière, comme en Irak) et qui portent ombrage à l’image que les Américains veulent donner d’eux, de bon gendarme gérant en bon père de famille les affaires du monde. Les Etats-Unis l’ont dit, et répété : Les troupes quittent l’Irak, l’Afghanistan... Certes (encore qu’elles soient remplacées sur place par les armées privées non soumises aux lois de la guerre, elles), mais pour où ? Chut, une partie d’entre elles s’installe en Libye, afin de mater définitivement le peuple qui résiste à l’occupation sauvage de l’OTAN via ses marionnettes islamistes. Curieusement, les Médias sont étonnamment silencieux quand l’Occident est mis en cause, défié, rejeté par les peuples épris de liberté (ou lorsque surgissent des révolutions réussies comme celle, aujourd’hui, d’Islande) !

En réalité, l’armée américaine ne rentre pas chez elle, mais s’installe... partout. Partout où il n’y a pas de marionnette servile, comme en France (mais les contrecoups, nous les subirons plus tard, en pleine guerre mondiale quand nos centrales nucléaires seront visées), partout où il n’y a pas de gouvernement dompté par la force - en clair : Partout où il y a des "méchants", comprenez des non-alignés, des insoumis au Nouvel Ordre Mondial dictatorial anglo-saxon, des grains de sable dont on ne fait qu’une bouchée comme en Irak (parce qu’ayant eu le tort de ne pas posséder d’armes de destruction massive capables de les protéger des attaques de l’Occident), ou de gros morceaux comme la Syrie parce que soutenue par la Russie, ou de très gros morceaux comme les Etats du BRIC (Chine, Inde, Russie etc).

Certes, l’Armée va retirer ses treillis ; on les a suffisamment vus à Haïti, où après le tremblement de terre (L’arme US Haarp est-elle si étrangère à ces événements ? Après tout, Haïti occupe une position stratégique !) les bons Samaritains américains apportaient leur aide dument militarisée. Elle va se faire subtile, discrète, presqu’incolore et inodore. Mais si efficace... plus présente que jamais !

Certes aussi, il y a sur place les Ambassades, ces nids d’espions, d’agents, de terroristes à la mode américaine qui pullulent et infestent les pays "occupés" si subtilement, et puis plein d’ONG soi-disant humanitaires et en réalité très impérialistes, à la fois néo-coloniales et néo-conservatrices les deux allant aujourd’hui de pair, luttant pour la démocratie à la sauce américaine... si peu représentative des aspirations populaires. Et il y a aussi un peu partout (j’en ai été témoin à Marseille), des hordes d’évangélistes squattant tous les lieux sensibles comme les Universités, pour mieux apporter aux jeunes encore malléables l’Evangile de la compétition, de la concurrence - américaine, évidemment !

Mais cela ne suffit pas. Pour bien déstabiliser un pays rebelle, travailler de l’intérieur un peuple, moins subtilement cette fois, le gouvernement américain a décidé de recycler ses soldats, vous savez tous ces Noirs à qui on ne donne aucune chance de s’en sortir sinon en tant que chair à canons, ou tous ces étudiants ne pouvant plus payer leurs études sans apport "extérieur"... En Syrie, par exemple, que les Médias nous présentent (surtout en plein vote de l’ONU §) comme impitoyablement dévastée par son propre Pouvoir pourtant plébiscité par plus de 55 % de ses citoyens (un score que ne dédaigneraient pas tous les Sarkozy d’aujourd’hui), en Syrie, donc, les soldats américains dument "recyclés" parmi les Islamistes opposés au laïc Bachar-el-Assad, Musulman modéré, ou parmi les adversaires du Régime (on trouve toujours des opposants, en Libye par ex partisans de la Monarchie corrompue, ou libéraux pro-Occident), tous ces militaires estampillés US se déguisent en "bons" syriens pour tirer sur la foule, les civils, les enfants (militaires que les Médias s’empresseront de désigner à la vindicte publique de l’opinion anesthésiée comme étant des partisans du Régime en place), quand ils ne forment pas les armées de déstabilisation d’Etats souverains adversaires parce que non alignés sur la Dictature unique anglo-saxonne. Et tout cela se fait aujourd’hui, en Libye comme en Côte d’ivoire ou en Afghanistan comme en Syrie ou ailleurs, avec l’aide, sinon la complicité, la collaboration, de notre glorieuse armée française - si glorieuse, au fait, lorsqu’elle agit au seul service des intérêts américains ?

Ces "guerres" clandestines seront, aussi, très subtiles :

Exemple de la Russie de Poutine

La nouvelle stratégie de conquête américaine sera modulable. Elle dépendra du pays visé : Ici, on armera discrètement les opposants ; là, on fera preuve de plus de subtilité, par exemple on conditionnera la jeunesse sur les Réseaux sociaux ; ailleurs, on enverra les missionnaires prêcher la bonne parole. En Russie, il y a Poutine, le plus fermement opposé au monde unipolaire décrété par les Anglo-Saxons à condition qu’il soit sous leur égide. Un adversaire de poids, qu’il faut remplacer, au pire, par un Medvedev inconsistant, au mieux, par un pion totalement docile, acceptant de voir les immenses ressources du pays pillées par les multinationales américaines. Alors, cette nouvelle "armée de l’ombre" décrétée par les Soros ou les Kissinger, en coulisses, faute de pouvoir susciter en Russie un enthousiasme populaire pour les oligarques libéraux qui ont ruiné le pays, a élaboré une stratégie de combat plus subtile, infiniment subtile. Voici donc les agents américains occupés à convaincre, via les opposants à Poutine sur place, le pilier du pouvoir russe, l’Eglise orthodoxe en personne !

Le principal Média agent de l’Etranger "usraélien", France24, pavoise le 29 janvier 2012 en parlant de futur "divorce" entre l’Eglise et le Kremlin : "Le Patriarche a presque le statut d’un Chef d’Etat. C’était un proche de Vladimir Poutine ; Mais il semble prendre ses distances, aujourd’hui, il sort de sa réserve pour la 1e fois. Mais le Pouvoir reste insensible, c’est un mauvais signe qu’il envoie. Le patriarche peut même appeler à la désobéissance civile, à la prise de distance avec le Parti au pouvoir, dont le nouveau sobriquet est "Parti de voleurs" ! (Note d’eva : Plus c’est gros, plus ça passe ! Les plus gros voleurs ne sont-ils pas les oligarques mis en place par l’Occident après avoir disloqué l’URSS ?). Dans l’immédiat, l’Eglise semble s’orienter vers un dialogue avec l’Opposition. L’Archiprêtre Vsevolod Tchaplin, Porte-Parole de l’Eglise orthodoxe de Russie, va s’exprimer de plus en plus "pour plus de Justice", il devrait autoriser les prêtres à participer aux Elections voir aussi à se présenter eux-mêmes !". France24 jubile, France24 a du mal à contenir son honteuse partialité... Tout est fait pour discréditer le pouvoir en place, pour le déstabiliser... Les médias occidentaux sont devenus staliniens ! Seul compte pour eux le but : Nous amener à accepter le Système ultra-libéral et les guerres plus ou moins subtiles de l’Occident hégémonique et néo-colonial ! C’est un détournement de la fonction de journaliste à des fins de propagande, c’est un scandale qu’il faut absolument dénoncer !

Ainsi, la discrète politique de remodelage du monde se fait aujourd’hui grâce aux militaires recyclés, et plus seulement avec l’aide des pseudo Ambassades ou ONG ou avec les jeunes internautes enrôlés par les faux indignés. Et bien sûr, grâce aux Médias honteusement collabos, grands agents de déstabilisation. Ils ne nous montreront plus les sales images des guerres "propres", mais ils discréditeront les fidèles des Régimes attaqués par l’Armée de l’ombre américaine, ils monteront de véritables opérations de conditionnement contre les Pouvoirs non-alignés, et parfois, même, pour servir les intérêts de leurs amis euro-atlantistes, ils n’hésiteront pas à relayer des opérations montées de toutes pièces jusque dans les studios du Qatar, avec des figurants dument payés !

L’Armée américaine recyclée est encore plus redoutable, et les plus dangereux ennemis de la paix et de la liberté demeurent bien les stratèges anglo-saxons et israéliens du chaos - et les Médias menteurs. Il faudra bien un jour crever ces abcès !

eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com


 
P.S.
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes