LA BOURGEOISIE FRANÇAISE A FAIT SON NID

Exclusif ! L’élection française serait déjà scellée. À deux semaines du premier tour, le quotidien Le Parisien (non libéré) affiche les résultats d’un sondage « hors normes » – entendre par là que ce sondage serait moins manipulé qu’à l’accoutumée – qui donne François Hollande en avance au premier et vainqueur au second tour de la présidentielle française. De quoi refroidir l’ardeur de Sarkozy lancé à la poursuite de sa propre succession ; de quoi galvaniser les thuriféraires de Hollande le poussif propulsé à la conquête de l’Élysée (1).

Que dire sinon que Sarkozy a déçu ses commanditaires et frustré ses maîtres, ce roitelet incapable de se comporter selon le décorum afférant à sa charge présidentielle. À peine élu, il était tout excité à l’idée d’aller exhiber sa félicité et ses amitiés au Fouquet ; puis, plus tard tout empressé de se pavaner sur le yacht d’un milliardaire, alors que tout Paris suait sous la canicule dans des appartements exigus, la « classe moyenne » parisienne consignée à résidence, trop paupérisée pour s’échapper vers les plages aux doux alizés.

Très agité le pauvre hère ne parvient même pas à dissimuler son arrogante fatuité, son éducation de polisson, sous le protocole diplomatique hypocrite. Le verdict des bien-nés est tombé : un malfrat de l’ombre, un sbire des boîtes de nuit n’a pas l’étiquette requise pour l’Élysée. Au mieux, pourrait-il administrer le Palais-Bourbon, mais jamais Matignon.

Ce sondage « populaire » ne fait qu’exprimer – matérialiser si vous préférez – l’état d’avancée de la campagne électorale des bien nantis pour imposer leur poulain d’alternance – Socialiste-caviar versus UMP-cassoulet –. Comme le jaune quotidien le dit si bien, un sondage est un cliché qui permet de peaufiner la campagne de publicité-propagande destinée au peuple français intimé de se comporter comme il a été planifié par ceux qui manipulent les élections. Voici celui que Bolloré a choisi. « Élysée-le » ! Le récent cliché « hors normes », écrit Le Parisien, semble démontrer que tout va comme planifié et rondement mené par les autorités.

Hollande en légère avance au premier et vainqueur sans conteste au second tour ; Sarkozy battu après avoir rallié tout ce que ses prévarications, ‘affaires’, valises diplomatiques et commissions illicites auront su rassembler en cette fin de règne étriquée.

Mélenchon bon troisième – histoire d’indiquer à l’intimé Hollande que la relève est empressée et bien disposée dans ses nouveaux habits bleu-blanc-rouge de la République bourgeoise –, et enfin, Marine Le Pen, nez à nez, dans les caleçons de Sarkozy, histoire de bien démontrer à ses affidés – les requins de l’UMP aux dents affutées – que la relève est sur le pied de guerre et toujours prête à les doubler sur leurs arrières (2). Qu’y a-t-il de mieux que l’émulation entre plusieurs attelages affamés ?

Mais qu’en est-il du peuple français suant et votant et de ses bulletins de vote sonnants et trébuchants dans ce piteux roman ? Le roi baudet défait, vive le canasson président ! Acclamez celui pour lequel vous avez voté, peuple exploité ; il sera identique au précédent mais en plus complaisant. Il saura fêter à la Bastille et se comporter selon le cérémonial afférant à sa charge comme l’était Mitterrand ; plus de gros mots, plus de gestes déplacés, finie l’outrecuidance arrogante ; simplement un lent étranglement de votre pouvoir d’achat et la poursuite d’une crise économique et financière qui continuera de vous précipiter doucement dans un enfer de misère. Celui-là pleurera avec les mamans monoparentales appauvries et s’apitoiera sur les ouvriers congédiés, et leurs usines délocalisées.

Le sondage du quotidien Le Parisien vous renvoie l’image de votre état de sujétion et d’aliénation, cher électorat manipulé. La grande bourgeoisie sait maintenant que son plan de campagne tourne rondement, qu’aucune mauvaise surprise ne l’attend et que finalement – sauf léger ajustement – l’affaire est réglée : l’électorat se comporte comme les simulations l’ont anticipé et, si ce n’était pas le cas, la diffusion même de ces résultats de « sondage » produira l’effet escompté. Ça fait tout de même plus de cent ans qu’ils en organisent de ces mascarades électorales les stratèges bien-pensants.

Ce sondage-image de la manipulation par les urnes est rassurant, le grand capital peut désormais commencer à planifier le transfert des charges et des dignités, et expliquer au nouveau roi « élu » de la France présidentielle – une formalité vous le comprendrez – ce qu’il attend de sa « royauté » et jusqu’où il peut tolérer ses billevesées populistes.

C’est que, voyez-vous, le peuple français vit dans une société capitaliste dirigée par la classe capitaliste monopoliste, propriétaire exclusive des moyens de production, des moyens d’échanges et de commerce. Ce sont donc ces riches capitalistes qui, à travers leurs polichinelles politiques, garde-chiourmes, sous-fifres et affidés bien payés, font la politique, l’information, les communications, l’instruction, l’éducation, l’enculturation, les distractions, l’accumulation primitive et élargit du capital, la production, la commercialisation, la spéculation effrénée, tout cela pour le profit, sans aucune vision ni planification. Les crises succèdent donc aux crises jusqu’à ce qu’une campagne électorale prépare la mystification et garantisse un autre tour de piste où se profile en filigrane la succession pour l’élection suivante.

Surveillez Marine, observez Mélenchon pour les prochaines élections où l’on vous sondera à nouveau pour savoir si vous avalez comme il se doit leurs duperies et leurs supercheries, et la mascarade recommencera là où s’est terminée l’imposture précédente, celle de Hollande.

Que penseriez-vous, électeurs français, de déjouer leur pronostic et leur canular ? Que penseriez-vous de faire de l’abstention « le premier parti ouvrier de France », en attendant d’en découdre définitivement avec leur mascarade électorale ?

N’ÉLYSEZ PERSONNE, ILS SONT TOUS SEMBLABLES ! (3)

robertbibeau@hotmail.com


 
P.S.
 
 
Forum lié à cet article

4 commentaires
  • LA BOURGEOISIE FRANÇAISE A FAIT SON NID 15 avril 2012 18:13, par cosette

    Vous concluez : "Que penseriez-vous de faire de l’abstention « le premier parti ouvrier de France », en attendant d’en découdre définitivement avec leur mascarade électorale ?"
    Pourriez-vous préciser comment vous comptez "en découdre définitivement" avec leur mascarade, ami ? Vous allez sortir les fusils de la paille ?
    Et quand bien même vous, vous le sortiriez ce fusil en supposant que vous ayez et le courage et la compétence pour en faire bon usage, combien croyez-vous qu’il y aurait de Français pour vous suivre ? Vous êtes aveugle ou quoi ?
    Cessez de rêvasser monsieur, cessez d’écrivailler et ne croyez pas que la bonté qu’a eu Oulala de vous publier durera. Si c’était le cas publiez donc votre feuille de salaire et votre déclaration d’impot qu’on sache à qui on parle ! Et si par exception vous émargiez au RSA alors je vous plains !

    • LA BOURGEOISIE FRANÇAISE A FAIT SON NID 15 avril 2012 18:47, par Papiro

      JE DOIS ABSOLUMENT SALUER TRÈS FRATERNELEMENT LE SITE OULALA POUR SON RESPECT DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ABSOLUMENT EXEMPLAIRE.

      EN EFFET MALGRÉ LES ALLÉGEANCES DU CAMARADE RENÉ BALME JAMAIS OULALA N’A CENSURÉ -INTERDIT MES ÉCRITS - JE L’EN REMERCIE.

      OUI VOUS AVEZ RAIOSN MONSIEUR C’EST BIEN AU FUSIL QUE JE PENSE QUAND JE PROPOSE D’EN DÉCOUDRE AVEC CETTE MASCARADE ÉLECTORALE. QUE les conditions subjectives de la révolution ne soient pas réunies j’en conviens aisément. C’est la raison de mes écrits - éclairés et fournir une vision marxiste-léniniste révolutionaire sur la réalité sociale et économique de notre époque.

      Pour mon courage - plaise à vous de spéculer et de suputer... grand bien vous fasse monsieur. Pour ce qui est de mon revenu - origine de classe vouliez-vous demander j’imagine ? Je suis un intellectuel petit-bourgeois qui a répudié sa classe sociale et se met au service de la classe ouvrière la seul classe authentiquement et résoluement révolutionnaire en ce système capitaliste. Je suis retraité et mes revenus modestes mais non misérable. Ce qui me donne temps et énergie pour effectuer toutes les recherches requises avnt d’écrire et de promouvoir la révolution prolétarienne (même si la classe n’a pas encore atteint la conscience pour soi - ca viendra).

      Rpbert Bibeau

  • LA BOURGEOISIE FRANÇAISE A FAIT SON NID 16 avril 2012 14:23, par Michel Veysset

    Monsieur, vos conclusions sont affligeantes. Je n’affirme pas..... je démontre.
    Je ne connais pas d’autre moyen que l’action pour faire changer une réalité insatisfaisante. L’action s’exprime de façons multiformes que je n’ai pas besoin d’énumerer sur ce site.Ses lecteurs les connaissent bien. Parmi celles-ci : le vote . Et vous voudriez que le citoyen lambda que je suis s’en prive ????
    Les conservateurs de tous poils doivent se frotter les mains !!!!
    Ainsi vous abandonnez le terrain des luttes. C’est ça qui est affligeant !!!

  • LA BOURGEOISIE FRANÇAISE A FAIT SON NID 16 avril 2012 23:01, par Robert Bibeau

    Monsieur VEYSSET, désolé mais vous ne démontrez rien - vous radottez pour la millième fois (que je publie sur des sites web) que votez pour un imposteur est meilleur que de votér pour un autre imposteur. Vous réaffirmez que de ce vote et de cet élu (quelqu’il soit) sortira une solution - une amélioration quelconque du sort et la condition - de la soumission du citoyen lambda que vous vous décrivez.

    Ce que je nie résoluement. Le pouvoir est au bout du fusil monsieur. Que les conditions de la Révolution d’Octobre 1917 (pas de celle de 1789 qui a rempli sa mission historique - aujourd’hui nous sommes dans une autre société deux siècles après cette merveilleuse révolution qui a livrée les fruits escomptés) ne soient pas réunies cela coule de source - mais nous ne saurions avancé en reculant vers 1789 - Alors je propose de faire ce petit pas de fonde - jacquerie - populaire et de rejeter résoluement cette mascarade démocratique pour effrayer un peu ceux qui la font pour nous les sans nom.

    Histoire de les effrayés, déjà des millions de français ont franchit le RUBICON.

    Salutation
    Robert Bibeau

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes