{id_article}
 
Sur mon pupitre et les arbres, j’écris ton nom....

La vague sécuritaire

Les circonstances se prêtent aux démarches sécuritaires en tout genre. La loi
sur la Sécurité Quotidienne (LSQ)
dont le caractère liberticide n’a échappé à personne, sauf à la Gauche caviar
(ce qui ne nous surprend pas) mais aussi aux composantes de la Gauche Plurielle
dont on aurait aimé un peu plus de virulence dans le propos lors des débats et
une argumentation un peu plus soutenue. Que nenni. La gauche est en passe de
devenir "la grande muette" du parlement sur les questions de fonds qui touchent
principalement aux libertés individuelles et collectives. Il est vrai qu’une
élection Présidentielle et une Législative se profilent à l’horizon. Où
serons-nous dans 6 mois ? Au train ou vont les choses et au vu de
l’asservissement au "pétro-américanisme" dont font preuve nos ex gauchistes au
pouvoir, qui peut nous dire quel Pays sera épargné par la folie vengeresse de
G.-W. Bush et de son Administration ?

Un Pays qui sacrifie délibérément sa descendance, et celle du Monde, en
refusant de prendre des mesures visant à lutter contre les pollutions et l’effet
de serre est de mon point de vue, capable de toutes les folies pour s’accaparer
les dernières richesses pétrolières de la Terre. A qui servira ce pétrole si
dans 20 ans l’air est devenu irrespirable et le réchauffement de la
planète en bouleversant les climats ne nous laisse qu’une espérance de vie quasi
nulle ? That is the question !

Mais tout se coordonne si bien depuis le 11 septembre en ces temps de
machiavélisme rampant. Des tonnes de bombes ont anéanti le pays le plus
pauvre du monde en ne laissant que peu d’espoir aux populations civiles. Qui a
dénoncé cet acte de terrorisme là ? Silence. L’ensemble des Etats "dits
démocratiques" s’empresse de voter des lois d’exception dont le caractère
liberticide avéré aurait, en son temps, valu un "mai 68" puissance dix. Au lieu
de cela, rien. Le néant sur la gauche, le néant chez les syndicalistes, y
compris chez les plus révolutionnaires, le néant chez les penseurs (y en a t’il
encore ?). Le néant chez les intellectuels (où sont-ils ?). Le néant dans la
presse, ou presque. Les cris les plus forts sont poussés sur Internet, mais qui
les entends ?

"Remettez-en une couche, rien ne bouge !" C’est ce qu’on du se dire les
syndicats de police et les femmes de gendarmes qui ont pris possession du pavé
parisien et provincial. A chacun sa symbolique. Certes les revendications
sont légitimes quand il s’agit de gilets pare-balles ou d’effectifs et de
moyens, mais cela ne cache t’il pas d’autres revendications bien moins avouables
donc non exprimées publiquement ? Une répression plus forte, une plus grande
liberté d’action et des pouvoirs plus étendus par exemple ? On peut imaginer
bien des choses quand la liberté vacille et que personne ne s’en émeut !
Une large majorité de l’opinion publique soutient ces manifestations, dont acte.
Chevènement, ancien Ministre de l’intérieur claqueur de portes ratisse très large, des frontières de l’extrème droite à l’extrème gauche. c’est un signe.

Plutôt que de traiter les effets si l’on s’attaquait vraiment au causes du
mal, peut être que la situation ne serait pas ce qu’elle est. Le problème de la
sécurité en France est, à son échelle, ce qu’est le problème de la sécurité dans
le monde. A force de maintenir la plus grande partie du Peuple dans un équilibre
précaire, a force de brimades et de privation, a force d’oppression, de bourrage
de crâne télévisé, à force d’abêtissement programmé, a force de tolérer ou
d’organiser les trafics illicites, le feu couve sous la cendre et parfois
l’incendie se déclare... Un foyer par-ci, un foyer par-là...

Mais un jour, qui sait, ou le souffle de la colère sera plus fort ce ne
seront pas les lois, ni la police, ni la gendarmerie qui éteindront l’incendie
que des bureaucrates complètement coupés de la réalité des choses sont en train
de préparer.

Les grandes civilisations ont disparu par manque d’intelligence et
d’imagination. Elles ne se préoccupaient pas du futur.

 

 


 
 
 
Forum lié à cet article