{id_article}
 

« L’HOMO-AMERICANUS » ou le dernier avatar de l’Espèce Humaine !

L’évolution de l’espèce humaine, telle qu’elle est interprétée aujourd’hui, démontre que l’homme de Néandertal devait être génétiquement très différent de celui qui lui a succédé : l’Homo-sapiens. Pour cause d’incompatibilité le premier disparaissait et laissait la place à nos ancêtres directs. En sera t il de même aujourd’hui avec « l’Homo-americanus ? [1] » Cette espèce encore présente sur la planète, règne en maître non pour sa supériorité génétique, mais par sa puissance militaire ! Pour combien de temps ?
A l’échelle planétaire, trois cents ans d’existence ne sont rien ! L’Homo-americanus lutte pour assurer sa survie car il se sent menacé. Il ne se remet jamais en question, utilise tous les moyens de la technologie pour concevoir de nouvelles armes et s’étonne parfois qu’elles se retournent contre lui ! Rien n’est plus dangereux que cette situation car l’espèce menacée détient le plus grand arsenal de la planète.

Entrés en guerre en compagnie de leur peuple souche, depuis une vingtaine de jours selon la version officielle, et depuis plus de dix ans si l’on vit en Irak, ils massacrent allègrement une armée qui n’a d’armée que le nom. Selon les versions, cinq cents à quinze-cents soldats irakiens sont tués chaque jour. A ce rythme ils auront tué tout ce qui bouge dans cent soixante deux jours dans la première hypothèse et dans quarante quatre jours dans l’autre cas, si l’on ne parle que des militaires !
Comme dit le poète « le temps ne fait rien à l’affaire ! »

C’est bien une toute autre poésie qui enchante les électeurs de Monsieur Bush et les tenants de l’extrême- droite américaine. Ils mènent allègrement leurs enfants dans ces foires d’armes ou chacun peut s’exercer sur des engins de guerre ! A les voir et à les entendre rien n’est plus exaltant que de tirer à la mitrailleuse, sous le regard admiratif de sa progéniture et de les faire participer à la fête ! L’Homo-americanus, comme le primate agissent en fonction de leur éducation, mais le primate est un animal. Le trouble, généré par l’acquis, s’enracine dans le cerveau de l’Homo-americanus qui vit ses peurs ancestrales du tout début de son évolution ou de…sa fin !

L’évocation de « la puissance divine » reste la seule réponse à son interrogation. La religion peut tout quand l’esprit ne sait rien ! Les sociétés anciennes suppliaient les dieux : ceux du soleil, de la pluie, du vent ; celui de la guerre et celui de la mort, toujours omniprésents ! L’esprit et la science ont bien contribué à leur démystification et à la disparition de certains, dès lors que ces phénomènes trouvaient une explication rationnelle et que les pays s’ouvraient à la connaissance. La guerre n’est pas encore entrée dans cette catégorie !

La science de l’espèce nous apprend que l’homme évolue, que l’expérience sociale développe l’esprit, qu’un cerveau stimulé peut retrouver toutes ses facultés. Combien de temps devrons-nous attendre ? Quel électrochoc, quel événement peuvent-ils changer le cours de l’Histoire ?

Imaginons ce que penserait le reste du monde, si ce pays et ses moyens (nonobstant l’énorme déficit budgétaire) se trouvaient mis au service de causes plus grandes, plus universelles ! Que le prix d’un char et d’un avion de combat soit utilisé pour attaquer les racines des maux que sont le sida, le cancer et les nouvelles maladies ! Que la valeur d’un porte-avions soit investie pour éradiquer la faim et la malnutrition !

Pour l’heure, l’Irak vit ses bombardements les plus meurtriers, les plus destructeurs. « Médecins sans frontières » travaille d’arrache-pied si j’ose dire ! Les hôpitaux ne désemplissent pas, l’eau et les médicaments se font rares. Ce matin, trois appels à l’aide me parviennent par la poste :
- Handicap international. Urgence en Irak. Les conséquences de la guerre en Irak sont une catastrophe humanitaire pour des milliers de civils qui payent le prix fort…
- Action contre la faim. Après l’embargo, aujourd’hui la guerre et sa spirale infernale…
- Médecins du monde. Urgence humanitaire. Populations civiles irakiennes. Agissez avec nous !

Le remodelage géopolitique des régions du Moyen-Orient imposé par l’Homo-americanus prend sa forme. La démonstration de force est bien l’annonce du rétablissement de l’équilibre par la terreur et un avertissement à ceux qui ne voudraient pas s’aligner. Ces peuples, asservis et utilisés comme des torchons, ne méritent pas ce rejet de leur civilisation et encore moins de la voir bafouée, niée, détruite sous le prétexte de faire son bonheur malgré elle, en ouvrant la chasse au tyran !

Un homme averti en vaut deux ; je continuerai donc avec mes moyens à dire ce que je pense et je ne laisserai personne le droit d’aliéner cette liberté. La dérive des puissances militaires, devenues dictatures, s’impose à nous. Saurons nous résister ensemble à l’appel « énergétique » et à la servilité ?

Gérard, le 08 avril 2003


Notes

[1« Homo-americanus » : terme générique, désignant un individu (ou groupe d’individus) généralement d’extrême-droite, américain et électeur de Bush !


 
P.S.

Il est encore possible d’améliorer la définition !

 
 
Forum lié à cet article

2 commentaires
  • Bonjour,j`ai trouvé cet article dans un site quelque part mais je ne peux plus le localiser.connaissez-vous ce projet ?

    Les services
    secrets américains liés a la CIA et leurs équivalents français, ont
    un département spécial tenu secret appelé originalement
    "ABRAHAM PROJECT" chargé des assassinats politiques ou
    de personnes "qui dérangent" par des malades mentaux
    téléguidés pour accomplir ces crimes. Le processus est simple :
    des malades mentaux, principalement des schizophrènes, sont
    répertoriés, qui vivent généralement seuls. Ensuite des systèmes
    audio sont installés en secret et en leur absence chez ces malades
    qui vont soit pendant leur sommeil, soit quand ils sont éveillés leur permettre "d’entendre des voix" se
    prétendant être "dieu" et qui leur demandent de tuer quelqu’un et qu’ensuite leur maladie sera terminée.
    Le propre des schizophrènes étant justement d’entendre des voix, on est bien évidemment la sur un
    terrain propice. Les malades mélangent leurs réels symptômes avec lesquels ils ont l’habitude de vivre et
    qu’ils traitent plus ou moins bien par de lourdes médications, avec ces messages qui sont eux bien réels
    et qui leur sont envoyés par les services secrets.
    Ensuite lorsque le conditionnement est jugé suffisant, il est nécessaire de pousser le malade a passer a
    l’acte par un évènement physique. Car les pauvres schizophrènes sont habitués a négliger les voix qu’ils
    entendent et a les mettre sur le compte de leur maladie. A ce moment la un agent des services secrets
    les rencontre physiquement, en leur rappelant les messages qu’ils entendent chez eux et en leur disant
    que ce n’est pas leur maladie mais bien un message de "Dieu"... et qu’eux même sont les envoyés de ce
    même "dieu" qui leur confie une mission. Les agents sont déguisés pour renforcer l’impact avec par
    exemple des lentilles de contact fluorescentes, des perruques blanches, ou des pierres lumineuses
    semblant incrustées dans leur peau, tout cela pour que le malade soit fortement impressionné et pense
    réellement avoir a faire a un envoyé céleste. Il leur parle même de leur famille et leur révèle des choses
    que seul un proche de leurs parents a pu connaître, chose facile pour les services secrets qui on collecté ces informations pendant des mois voire des années. Ils leurs remettent enfin une arme provenant des
    stocks d’armes saisies dans les affaires de drogue ou de banditismes, et leur disent que la maladie qui les
    fait tant souffrir va disparaître dés qu’ils auront accompli la mission que "dieu" leur confie, et qu’ils
    seront acquittés lors du procès qui suivra car étant des malades mentaux reconnus... mais qu’étant
    guéris par"dieu" pour avoir accompli leur mission, au bout de quelques mois ils seront libres et guéris,
    sans compter leur récompense ultime qui sera d’être les bienvenus au paradis pour avoir accompli une
    mission divine et débarrassé la terre d’un agent du diable ! De telles perspectives pour des individus
    malades et souffrant épouvantablement tous les jours de leur vie, associées a un conditionnement
    savant, sont pratiquement toujours suivies de succès. Que se passe t il ensuite ? La cible est abattue... la
    police arrête le criminel... il raconte son histoire : que c’est dieu qui lui a demandé de tuer un agent du
    diable, qu’il a même rencontré un de ses anges qui lui a remis l’arme etc... et les médias et la police
    rapporte exactement les propos du tueur télécommandé qui, étant donné son passé psychiatrique sera
    acquitté et interné pour très longtemps en ne comprenant pas pourquoi la "guérison promise par dieu"
    qui devait lui permettre de sortir au bout de quelques mois ne se produit pas... et il raconte son histoire,
    encore et encore aux psychiatres ce qui lui garantit de finir ses jours a l’hôpital comme incurable...

    • Bonjour,
      Je n’ai pas entendu parler de ce projet. Il est possible qu’il existe dans certains cerveaux qui n’ont pas peur d’envisager un système aussi complexe que paranoïaque. Rien de toute façon ne peut plus étonner grand monde quand il s’agit de déstabiliser une société en panne de repères et de valeurs.
      Bon courage quand même.
      Gérard

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes