{id_article}
 

Il faut faire chanter la Presse officielle !

Le texte ci-dessous est la retranscription d’un mail envoyé à mon ex-hebdo préféré. Il s’agit d’un retour sur le 9/11 et ses potentiellement nombreuses et terrifiantes implications pour le Monde dans les années qui viennent ; le but ce genre de courrier étant d’exercer (autant que possible) une pression sur la presse "papier", afin que les interrogations sur les circonstances troubles du 9/11 puissent enfin rejaillir hors d’un internet malheureusement discrédité par cette même presse. Je suggère à tous ceux qui sont abonnés à un journal quelconque, d’exercer une pression sur ce dernier (un horrible chantage à l’abonnement, en fait) pour pousser les médias "officiels" à douter publiquement. Si nous relayons le message et que nous sommes suffisemment nombreux, nous pouvons espérer avoir une influence. ça vaut la peine d’essayer, non ?

Cher Charlie,

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas défoulé sur toi mes fantasmes de complot et mes frayeurs de Guerre Mondiale. En fait, ces derniers temps, je commençais doucement à me détacher de ces délires paranoïaques sur le 11 Septembre et sur la folie de l’administration Bush quand, pour mon plus grand malheur, je fus l’innocente victime d’un documentaire terrifiant de William Karel sur la CIA et diffusé par Arte, chaîne terroriste s’il en est...

J’imagine qu’au moins l’un d’entre vous à la rédaction aura regardé ce document incroyable. Celui là (surtout si c’est Cavanna) pourra comprendre en ce cas la frayeur qui actuellement me noue les tripes et me pousse à técrire... Car ce reportage prouve malheureusement formellement que les craintes dont je t’avais fait part dans mon dernier mail ne sont pas vaines (NDA : je les expose un peu plus bas). Les individus interrogés par W. Karel étaient tous des membres anciens ou actuels de la CIA ou du FBI, et leurs propos confirment mes intutions : Bush est sous le contrôle d’un noyau de personnages d’extrême droite liés aux lobbies pétroliers (les néo-conservateurs : Les Wolfowitz, Rumsfeld, Perle, Cheney...). Le Congrès n’a en réalité plus aucun pouvoir sur cette administration, et le recul des libertés civiles empêchera bientôt toute contestation (ça n’était pas indiqué dans le documentaire, mais tu pourras vérifier ces assertions sans peine). Ces agents de la CIA confirment les liens financiers et amicaux étroits qui unissent les familles Bush et Ben Laden, via le groupe Carlyle, ainsi que le pouvoir terrible d’influence de celui-ci sur les différents niveaux de l’administration américaine. Des agents témoignent que cette dernière était au courant des attentats bien avant qu’ils ne se produisent, qu’ils ont reçu des messages d’alerte de tous les services secrets américains et étrangers les avertissant d’une attaque imminente sur leur sol, mais que l’équipe Bush a volontairement désorganisé les services et bloqué les investigations. On les a empêché de faire leur travail, ça n’est pas moi qui le dis, mais eux. Si tu ajoutes à cela le fait que les procédures qui permettent d’intercepter un avion qui coupe son transpondeur ou dévie de son plan de vol sont des procédures de routine (effectuées quotidiennement sans le moindre problème) ; qu’en l’occurrence, même non prévenus par les services de renseignements, les pilotes auraient dû décoller immédiatement et commencer les procédures d’interception (avec contact de l’appareil suspect, injonction d’aterrissage et en dernière extrémité destruction en vol) ; si tu admets qu’une procédure de routine ne peut être annulée par un subalterne, mais bien uniquement par les plus hautes instances civiles et militaires en place... alors que déduis tu ?

Écoutes, Charlie... je ne vais pas encore redire ici l’affection particulière, ni la confiance quasi aveugle (parfois à tort ?) que je te porte depuis ta reparution. Simplement je te répète encore une fois mon message, car il est me semble-t-il d’une importance extrême : Tu dois enquêter, fouiller, fouiner, recouper, dénoncer. Ce qui se passe est trop grave ! Tu dois faire prendre conscience aux gens de ce qui les menace. Tu dois engager ta réputation et cesser de hurler avec les loups satisfaits et empreints de morgue et de certitudes qui font dans Le Monde et dans Libé ! Tu es LE journal qui a en France une mission historique : celle d’engager sa crédibilité (même satirique), pour présenter à ses lecteurs une version alternative des faits établis et des vérité officielles. IL VA BIENTOT SE PRODUIRE QUELQUE CHOSE DE TERRIBLE !!! L’Histoire est en marche, et le seul moyen d’essayer de sauver les meubles c’est d’aider l’Amérique à foutre Bush dehors. C’est pour ça qu’il faut faire campagne dans la presse papier, qu’il faut sortir du Net, où l’on trouve tout et n’importe quoi. Il faut ouvrir le débat publiquement afin de forcer l’administration Bush à tomber sous le poids du scandale international. Même s’il n’est pas dit que cela serve à quelque chose, il faut tout de même essayer ! Tu n’as pas le droit de rester silencieux devant les dangers qui nous guettent ! Souviens toi de la conclusion du reportage, quand un agent de la CIA déclare, une lueur de frayeur au fond des yeux : " Je crains malheureusement qu’ils ne nous emmènent loin, très loin...mais qui peut les arrêter ? Qui peut NOUS arrêter ?"

RÉVEILLE TOI, CHARLIE, MERDE !!!! On ne peut pas rester immobiles face à ce risque, on n’en a pas le droit ! Connaissant la tentative manquée d’impeachment sous Clinton, connaissant les conditions troubles de l’élection de W, connaissant l’équipe de malades qui l’entoure et leur responsabilité possible sinon probable dans les évènements du 11 Septembre, connaissant la dérive autoritaire des USA, connaissant la formidable arme de propangande interne dont ils disposent ; comment peux tu sérieusement croire un instant que les Démocrates reviendront au pouvoir en 2004 ?

Peux tu imaginer un seul instant que l’équipe qui usurpe le Pouvoir en ce moment aux États Unis acceptera de renoncer à ses projets d’Empire ? (lis le Projet pour un Nouveau Siècle Américain, de Wolfowitz : c’est très instructif !), que les fous dangereux qui occupent la maison Blanche et le Pentagone accepteront d’avoir éventuellement à répondre de crimes envers la Constitution pour lesquels ils encourent la peine de mort ? Peux tu réellement imaginer que ces personnages là, au degré de folie et de manipulation où ils sont déjà arrivés, prendront le risque d’être battus de manière Démocratique lors des prochaines Présidentielles ? S’il le faut, ils déclencheront artificiellement un nouvel attentat suivi d’une nouvelle guerre qui leur permettra de décréter l’Etat d’Urgence et de suspendre la procédure Démocratique. Il faut ouvrir les yeux.

Cher Charlie, je suis abonné depuis plus de trois ans et je te lis fidèlement depuis 1992. Mais si cette fois ci tu ne me réponds pas, que ce soit par E-Mail ou par l’entremise du journal, alors je prendrais la douloureuse décision de mettre fin, la mort dans l’âme, à mon abonnement.

Saches en tous les cas que, si tu cherche des indices -voire des preuves - de la responsabilité de l’équipe Bush dans les attentats du 11 septembre, tu les trouveras. Dans cette affaire, le plus dur ça n’est pas de trouver des éléments à charge ! (il y en a plein, quand on regarde l’histoire avec objectivité). Non ! Le plus dur, c’est d’admettre l’irréelle possibilité du complot - possibilité discréditée d’avance (et donc non investiguée par la presse "en place") en raison même de sa nature, et parcequ’elle concerne de surcroît la première Puissance Mondiale, dont le caractère Démocratique et l’appartenance au camp du Bien semblent intangibles et éternels. Mais en réalité, ils ne le sont pas ! Une fois que notre esprit a admis que l’impossible a finalement bien pu se produire - malgré toutes les résistances mentales que l’on oppose, par réflexe de protection, à cette idée - alors les multiples contradictions de la version officielle, ainsi que les éléments d’informations éparts autour de l’affaire (les fuites inévitables : il n’est pas possible de contrôler toute l’information au niveau mondial) prennent forme d’une manière claire et cohérente. Alors la suspicion devient certitude. Puis la certitude devient peur. Et finalement, cette peur vous pousse à agir. C’est ce que je fais moi de ma peur en t’écrivant Charlie. Je t’en prie : cette peur, ne la raille pas. Mais tiens en compte ! Et réponds moi...

Un abonné effrayé.


 
P.S.

Le ton est certes un peu "apocalyptique", mais la peur est bien réelle. Vous pouvez également joindre à votre courrier des liens vers des sites indépendants bien informés, pour semer "le trouble et la confusion" dans l’esprit des journalistes. Pour la petite histoire, n’ayant pas reçu de réponse une semaine après l’envoi de ce mail, je m’en vais de ce pas mettre fin à mon abonnement à Charlie hebdo (la mort dans l’âme, mais il faut ce qu’il faut). Si nous arrivons à diffuser largement cette idée (mails à faire suivre) et que nous nous retrouvons suffisamment nombreux à harceler la Presse, nous pourrons peut-être avoir une influence. En tous les cas, il nous faut tout essayer pour éviter le pire...

Marab

 
 
Forum lié à cet article

6 commentaires
  • > Il faut faire chanter la Presse officielle ! 25 avril 2003 00:30, par Algarath

    Merci pour cet excellent article, qui résume à merveille le risque incroyable qui nous menace et dénonce dans ses détails la mainmise de l’administration Bush sur la première puissance mondiale. Une pression sur les médias officiels peut avoir un impact et c’est en fait un des meilleurs moyens de lutter contre ce qui semble aujourd’hui irrémédiable.

    Il y a urgence à ce que les Américains eux-mêmes se ressaisissent et virent Bush et ses acolytes du pouvoir en 2004 ou même avant, par une procédure d’empêchement. Cependant, comme votre article le fait craindre, les serres de cette administration excercent un contrôle quasi total et ils sont prêts à tout pour rester au pouvoir, qu’ils ont usurpé. D’ailleurs je ne pense pas que le ton alarmiste de l’article soit exagéré. Les faucons de Bush ont un talent indéniable à forcer les autres à cesser leur opposition. Ils ont su bloquer les résistances des démocrates et ils viennent de forcer la France à leur céder. Du grand art, Machiavel aurait applaudi.

    J’ai eu l’occasion, dans la trentaine d’articles que j’ai commis sur Oulala.net de dénoncer en long et en large les méfaits de l’administration Bush et mon dernier article "les médias premier pouvoir" tente de démonter les mécanismes pernicieux des médias.

    Cordialement.
    Algarath

    • > > Il faut faire chanter la Presse officielle ! 25 avril 2003 17:56, par Mara

      Cher Algarath,
      J’ai lu presque tous tes articles et leur qualité m’impressionne très favorablement.

      J’espère bien que cette forme de résistance par le "chantage" pourra avoir une réelle influence. Si tu veux continuer à entretenir ta peur (la Paranoïa nous sauvera tous !), suis ce lien :

      http://www.pleinsfeux.com/nazification_phase_3.htm

      Il s’agit d’un parallèle établi entre la prise de pouvoir par les Nazis et le comportement des Faucons. C’est vértitablement effrayant, notamment le passage où il est question de la confiscation du processus électoral, qui ne nous laisse malheureusement aucune issue quant à l’issue du fuctur scrutin.

      Puisque tu vis aux USA, tu dois voir ce qui s’y passe, alors j’aimerais que de temps en temps, tu nous informe sur ce que tu "sens" de l’opinion publique (tension, peur, patriotisme exacerbé, ou au contraire pacifisme, esprit de résistance...).

      Voila, c’est tout, alors à bientôt dans une prochaine chronique.

      Marab

      Voir en ligne : La nazification de l’Amérique, phase 3

      • > > > Il faut faire chanter la Presse officielle ! 25 avril 2003 18:53, par Algarath

        Cher Marab,

        Merci pour cette réponse et le commentaire sur mes articles. Je suis allé voir le lien que tu m’as indiqué. C’est édifiant. J’avais déjà dans deux articles évoqué la possibilité que Bush annule les élections de 2004 ou triche avec les machines de vote électronique. Je crains que l’une ou l’autre arrive. Il faudrait une forte dégradation de la popularité de Bush, pour cause d’économie en panne, pour que les Américains s’opposent fortement à lui en 2004. Mais tout pourrait aller très vite. Ce qui fausse le jeu depuis septembre 2001 c’est que Bush a réussi par des artifices à anesthésier l’opposition démocrate, qui ne pourra jouer son rôle que sur l’économie quand viendra le temps des élections.
        Je vis au Cabada depuis huit ans mais je passe environ 8 mois aux États-Unis chaque année, en voyageant partout, ce qui me permet de prendre une bonne température de l’opinion publique.
        Je peux t’affirmer que les médias montrent une Amérique assez docile, alors que beaucoup d’Américains critiquent Bush sévèrement.
        Nous verrons si l’alchimie joue, si l’économie se dégrade, si les démocrates pouuront jouer leur rôle. Si Bush est réélu, je serai effondré car là, il y aura des risques inouï de conflit mondial.
        Conformément à ta suggestion, j’écrirai d’içi quelques semaines un article sur la tempérarure de l’électorat américain. Il est trop tôt maintenant, à cause de l’exultation causée par la victoire en Irak, qui crée trop de parasites.
        Cordialement.
        Algarath

        • Merci pour l’article.
          Personnellement je ne sais pas trop quoi en penser, mais ce qui est sûr c’est que la politique internationale de l’administration Bush est outrancière dans ses objectifs comme dans ses méthodes...la faute au ramassis de salopards (passez moi l’expression, mais il n’y a pas d’autres mots pour les qualifier..) qui la composent.

          Néanmoins je me pose une question : il semble sous entendu que l’arrivée des démocrates au pouvoir serait synonyme de fin de la folle politique étrangère des néoconservateurs...

          Mais est il possible que ce courant néoconservateur ait déjà commencé à infilter le parti démocrate ?

          Que penser des récents propos sur la Syrie de Lieberman, ancien vice Président désigné par Al Gore candidat ? Je trouve que cela n’avait rien à envier à la brutalité verbiale d’un wolfowitz ou d’un rumsfeld...

          • Cher Gmork,

            Je partage malheureusement tes craintes. Il faut savoir qu’un certain nombre de néo-conservateurs viennent à l’origine du Parti Démocrate et se sont au fur et à mesure des années infiltrés à bien des niveaux de l’appareil d’Etat. On peut en effet redouter que, même en cas de victoire des Démocrates, l’administration soit tellement noyautée que ça ne change plus grand chose...
            Une autre question me travaille, c’est le pouvoir d’influence des groupes chargés de promouvoir le "Nouvel Ordre Mondial" (CFR, Bilderberg Group, Commission Trilatérale). Si il est aussi énorme qu’on le dit partout sur le Net, alors il faut admettre que la politique de cette Administration est en quelque sorte permise, voire encouragée. Et ce d’autant plus qu’un nombre conséquent de Faucons font partie de ces sociétés semi-secrètes. Mais peut-être aussi que les "Straussiens" (cf l’excellent article d’Algarath : "Strauss, vous connaissez ?") n’ont cessé de poursuivre leurs objectifs, instrumentalisant ces lobbies pour accéder au Pouvoir. En ce cas le "Nouvel Ordre Mondial" voit ses projets bouleversés, et il semble improbable qu’il accepte longtemps une situation de ce genre....

            Si quelqu’un a des infos ou une théorie intéressante, qu’il n’hésite pas à écrire un article, je le lirais avec un grand intérêt...

            Marab

  • > Il faut faire chanter la Presse officielle ! 27 juin 2003 00:15, par Ekinox

    Mais quand est ce que la presse a été objective ? Depuis que j’ai lu ’Bel Ami’ de Maupassant ( ça remonte à quelques décennies), je n’ai pratiquemet plus acheté un journal. Pire, ce roman date du XIX°éme siécle ; et depuis deux siècles, les journaux fonctionnent de la même façon. Pire encore, avez-vous une idée sur ce qu’était le journalisme du temps et selon Pétain (modeler les esprits et canaliser les réactions). Ces deux constatations mises conjointement côte à côte, m’ont dégoûté du monde du journalisme.

    En simple et honnête citoyen, des réalités m’apparaissent évidentes, mais les journamistes sont là pour brouiller tout. A regarder les infos à la télé, on croit rêver. Pourquoi les journalistes ne se limiteraient pas à donner l’information et à l’analyser, à dire pourquoi cette chose est arrivée d’une façon objective et surtout sans donner leur opinion ( je me la ferai moi même) ou parce qu’ils pensent être capable de penser à ma place !!!

    La couverture in vivo de la guerre en Irak a montré les limites de l’intelleigence de ces imbéciles. Il y en a même une (sur France inter) qui était en direct avec un envoyé spécial là bas, et qui a conclu son émission par ’Vous nous dites donc que la guerre est dangereuse’ !!! Lapalisse n’aurait pas fait mieux. C’était vers la fin du mois de mars 2003, à 9h50 environ. Ce jour là, j’ai regretté les piles de mon poste radio que j’ai usées inutilement pour écouter des imbécillités pareilles !
    Pauvres de nous !!

    Voir en ligne : > Il faut faire chanter la Presse officielle !

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes