{id_article}
 

La Flamme de l’Espoir.

Je dois le titre de cet article, ainsi que son inspiration, à Guy, un lecteur belge de Oulala.net. Guy a le don de dire en une ou deux phrases des tonnes de choses pleines de bon sens. Voilà ce qu’il m’a écrit récemment : « N’éteins surtout pas la flamme de l’espoir car c’est elle qui rallume toutes les autres flammes éteintes ! Dans la boîte de Pandore c’est la seule chose qui reste, c’est la semence de revitalisation ». Je voudrais rendre ici hommage à Guy, pour avoir exprimé aussi bien la problématique du combat militant avec ces paroles, et faire quelques commentaires sur ce qu’elles m’inspirent.

Ces phrases splendides, Guy me les a envoyées à moi, mais elles sont manifestement adressées à tous les rédacteurs d’Oulala, dont Mehr Licht, Marab, Pierre, Lestrade, Cyruskec, Gérard, et les autres trop nombreux pour les citer tous ici. Elles s’adressent aussi, bien sûr, à tous les militants du monde. On devrait les graver dans la pierre, au fronton de nos édifices publics, qui serviraient à quelque chose de beau et noble au lieu de réunir les politicards vendus, qui bradent allègrement nos libertés alors qu’on les a élu.

Dans ces phrases, il y a tout, absolument tout ce qui fait qu’il faille absolument se battre pour un monde meilleur et pour plus de justice. Tous les mots de Guy sont choisis avec justesse, chaque phrase est ciselée avec talent, et l’ensemble est exprimé sobrement mais avec quelle efficacité et quelle maîtrise du sujet ! On sent chez Guy un homme qui a atteint la sagesse de celui qui a beaucoup vu, beaucoup observé autour de lui, beaucoup réfléchi, et qui affirme ses convictions vécues.

En fait la portée de ces phrases va au-delà des simples rédacteurs. Elle est une incitation pour ceux qui ont laissé s’éteindre leur flamme, par paresse, par négligence, par désespoir, ou par résignation. À ceux-là Guy dit, avec simplicité mais fermeté : « Votre flamme peut se rallumer, ne perdez pas courage ou espoir, tout est encore possible ».

En nous exhortant à ne pas éteindre la flamme de l’espoir Guy nous encourage, reconnaît que c’est elle qui rallumera celles qui sont éteintes et dit avec lucidité que c’est la seule chose qui reste, hélas ! Il parle de semence de revitalisation : La revitalisation, ça veut dire redonner vie, insuffler la vie là où tout est moribond. Et, actuellement, la résistance s’est étiolée, elle est moribonde, devant les efforts incessants et répétés des requins qui dominent le monde, avides de pouvoir et d’argent. Et la semence, c’est la graine qui donnera vie à de nouveaux arbres qui refleuriront pour nos enfants car, s’il y a une seule raison de se battre, c’est bien pour eux, non ? Guy parle de boîte de Pandore, une boîte de laquelle ceux qui nous asservissent sortent des réformes destinées à nous rendre encore plus aliénés, plus pauvres, plus dominés, plus silencieux, plus dociles. Comme celle, inique, des retraites.

Nous n’avons pas le sentiment de prêcher dans le désert. Ce site est parcouru quotidiennement par 7 ou 800 internautes, qui lisent en moyenne 10 pages chacun. Notre motivation n’est ni la haine, car nous ignorons ce sentiment, ni l’orgueil et la vanité d’être édités. Notre seule motivation, c’est de partager notre foi, avec d’autres, pour un monde meilleur, et de servir parfois de catalyseurs à une réflexion qui débouche sur des prises de conscience et des actions de résistance, pour un juste combat, pour la défense des droits de tous et la protection des opprimés. Non, ce n’est pas ringard, c’est Guy qui nous conforte dans cette légitime opinion. Et pour moi, sa caution morale et son appréciation valent toutes les médailles dont s’affublent les militaires tueurs d’enfants, toutes ces décorations qui sont déjà distribuées aux Etats-Unis aux soldats qui ont tué et mutilé des innocents, au nombre desquels les femmes et enfants d’Irak.

La confiance de Guy, qui nous honore, ne saurait être trahie. Ni elle, ni celle des autres lecteurs qui échangent avec nous tous les jours leurs idées et qui partagent leurs craintes et parfois leurs espoirs. Avec eux, on s’épaule mutuellement, comme entre rédacteurs, et on se réconforte quand le découragement, rarement mais toujours brièvement, nous atteint.

Notre ambition, c’est d’être rejoint par d’autres rédacteurs. Plus on sera, plus on la mènera dure aux pourris. Une dernière précision, ne croyez pas qu’on se prenne au sérieux. La seule chose qu’on prenne au sérieux ici, c’est l’urgence de défendre la justice, et la nécessité, impérieuse, de catalyser les résistances et susciter des vocations. On ne se sent aucunement investi d’une mission, on veut simplement, modestement, et sans aucune prétention, aider. Oui, notre action est orientée, le but est clair, dénoncer, attirer l’attention, résister et, peut-être, un jour, vaincre avec vous. Merci Guy pour ton soutien, ta collaboration et ta confiance.

Algarath.


 
P.S.

Illsutration : Frédéric Vignale

 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes