{id_article}
 

Lettre à Fabuis

Mon très cher Laurent.

Tout d’abord, félicitations pour t’en être sorti sans encombres d’un des
plus beaux scandales de la V ème République Française : celui du sang
contaminé.

Félicitations aussi pour tes copains à la tete du Crédit Lyonnais qui
viennent aussi d’être blanchis de tout soupçon de malversations dans un
des plus grands scandales de la V ème République Française.

Ah, et félicitations aussi pour tes copains de parti dans l’affaire ELF,
qui s’en sortent merveilleusement bien dans un des plus grands scandales de la
V ème République Française.

L’élection de Chirac nous faisait craindre pour ton avenir, mais il n’en a
rien été. Et tu nous revient, pur, droit, chemise repassée, blanchi. Pour
une opération de blanchissement, ce fut une belle opération de
blanchissement.

Pendant un temps, j’ai cru que José Bové faisait partie de ta promo, mais
apparemment non. Condamné à la prison ferme pour avoir commis le crime
d’arracher quelques plantes transgéniques de merde, il n’a manifestement
pas assez soigné son relationnel.

Exit José, voici Lolo.

Tout ça pour dire que tu nous manquait. Ta vision du monde, la pertinence
de tes analyses que nous avons eu la chance de subir lorsque tu était
ministre, plusieurs fois ministre même.

Pour ton "come-back" politique, tu as choisi, comme toujours, d’arpenter
une corde raide qui démontre ton sens du risque. Tu es un homme de
convictions, Lionel, ne le nie pas. Tu as choisi, au lendemain de l’attaque en règle
contre Cuba menée par l’Union Européenne, de nous pondre une petite pique
contre Fidel Castro publié par le Nouvel Observateur. Quel courage !
Quelle originalité ! Cherchant désespérément à te donner une image de ce que tu
n’es pas et n’a jamais été, tu te lamentes de la "mansuétude" dont Fidel
Castro fait l’objet. Sans doute pour essayer de te faire passer pour un
courageux politicien qui "ose".

Critiquer Fidel est une chose, et c’est ton droit, mais affirmer que
celui-ci fait l’objet d’une mansuétude relève d’un petit délire. Et pour
te donner bonne conscience, tu t’attribues indirectement les luttes pour le
Chili et contre l’Apartheid en Afrique du Sud. Deux pays en trente ans de
métier ? Pas terrible, mon pote.

Cela dit, t’as raté là deux occasions, parmi d’autres, de fermer ta grande
gueule.

Concernant l’Apartheid, ta connaissance de l’histoire semble être à la
hauteur de tes connaissances économiques. La première visite effectuée à
l’étranger par Nelson Mandela ne fut pas le siège du Parti Socialiste à
Paris, mais la Place de la Révolution à La Havane.

Pour le Chili, Salvador Allende vomissait l’Internationale dont tu fais
partie. Et l’une des rares avenues débaptisées à la Havane depuis la
Révolution Cubaine s’appelle justement Salvador Allende.

Il y a de nombreuses manières d’aller pisser sur la tombe de Salvador
Allende. Une d’entre elles est de réclamer LE multipartisme, LA liberté de
la presse, LA démocratie à 150 km de Miami.

L’autre est de s’appeler Laurent Fabius et de se dire "socialiste".

Viktor Dedaj
Juin 2003


 
P.S.

CUBA SOLIDARITY PROJECT
"Lorsque les Etats-Unis sont venus chercher Cuba, nous n’avons rien dit,
nous n’étions pas Cubains."

 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • > Lettre à Fabuis 30 juin 2003 17:43, par Mehr Licht

    On met en taule José Bové, mais les Fabius, Strauss Kahn, Chirac,tous ces grands bandits se pètent les bretelles en toute impunité. Et que penser de l’élection à la présidence de l’Europe de Berlusconi ? Ce fasciste, mafioso,ce pro-Bush, et pro-sharon, a été élu par l’ensemble des pays Européens. Nos dirigeants seraient-ils tous des salopards ? Pauvre Europe !

  • > Lettre à Fabuis 21 décembre 2003 10:41, par tigres

    votre article est trés interessant et demontre d’une facon indirect qu il y a une partie de la societé qu ’on entend pas et les copains de Fabius ont souvent la parole dans les journeaux de merdes et les emission poubelles

  • > Lettre à Fabuis 11 février 2004 14:39

    J aime beaucoup le fond de l’article.
    Ne serrait il pas plus efficace en utilisant le vouvoiement
    et en evitant les "grande gueule" ?

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes