{id_article}
 

Les sept plaies d’Algérie

Dans la bible, Moïse lance sur l’Egypte sept plaies, pour punir le Pharaon de son intransigeance, car celui-ci refuse de laisser partir le peuple juif, esclave dans son empire. Ceci est un célèbre exemple de la punition divine. Mais alors quel châtiment, pour le peuple algérien ! Ses sept plaies, n’ont rien à voir avec des pluies de grenouilles. Celles-ci s’appellent peste bubonique, typhoïde, méningite, rage, dysenterie, fièvre boutonneuse et rougeole. En effet, ces maladies d’un autre âge sévissent depuis déjà trop longtemps en Algérie. La raison en est simple et tout à la fois complètement anormale : le manque d’hygiène.

La saleté est devenue une cause de maladies à travers tout le pays et surtout dans l’ouest, dans la région d’Oran. Mais pendant des années, rien n’a été fait par les autorités, qui auraient pu éviter d’en arriver à ce stade épidémique si elles avaient agi plus tôt. Et les tonnes d’ordures gisant au milieu de toutes les agglomérations de la préfecture d’Oran n’ont jamais inquiété personne malgré des rapports alarmants. Les villes de Constantine, Skikda et Tiaret sont en proie à de véritables épidémies de typhoïde, et la région de Relizane connaît une recrudescence alarmante des cas de tuberculoses. La préfecture d‘Oran est depuis 1996 classée comme « zone de forte endémie de méningite ». « surpopulation, promiscuité et mauvaises conditions d’hygiène » sont en sont les causes, signalées pourtant au gouvernement dans un rapport officiel. Mais rien n’a été entrepris pour y remédier. Rien. Ce sont ces même causes qui font que la ville même d’Oran connaît actuellement de multiples cas de peste bubonique (10 cas certains et 1 cas probable). Le village de Kehaïlia où se sont manifestés les premiers cas de pestes était entourés de véritables murs d’ordures et manquait cruellement d’eau propre, comme la majorité du pays. Le nettoyage ne fut effectué qu’une fois les premiers malades infectés. A Mascara, la décision de désinfecter le village et la décharge n’a été prise qu’après l’apparition de la maladie. Les mesures d’hygiène les plus élémentaires ne sont pas nécessaires pour les autorités tant que la peste n’a pas signalé sa présence, la population pouvant très bien vivre envahi par des rats et des moustiques !

La population souffre chaque jour d’un laxisme national, les élus locaux ne se préoccupant pas ou peu de ces problèmes et n’organisant pas le moins du monde le ramassage des ordures qui peut, dans certains quartiers ne jamais être entrepris. Résultat : des villes entières se retrouvent littéralement englouties sous des tonnes de déchets. La plupart des magasins ou des unités de production répandent leurs ordures dans les rivières, les lacs et les champs, entraînant une généralisation des intoxications alimentaires. Les autorités ne prennent aucune sanction envers ceux-ci et les arrêtés relatifs à l’hygiène et à la santé publique sont tous simplement ignorés par la police et la gendarmerie. L’incompétence, l’ignorance et l’inconscience ont atteint des proportions inimaginables parmi les autorités et le gouvernement algérien. La population est livrée à elle-même, et depuis le tremblement de terre, la situation déjà alarmante est devenue catastrophique. Des gens meurent chaque jour de maladies que l’homme pensait avoir définitivement contrôlé.

Toutefois un constat s’impose : l’Algérie est en train de sombrer et son gouvernement, dont les décisions sont plus que discutable du point de vue du respect des droits de l’homme, doit changer.

Algériens, réagissez et mettez rapidement en place un gouvernement qui n’agira plus dans son propre intérêt mais bien dans celui de sa population, avant que celui-ci ne devienne une huitième plaie. Une plaie qui risque bien d’achever le peuple algérien et de le lancer dans un fossé dont il risque de ne jamais se sortir.

Démosthène.


 
 
 
Forum lié à cet article

14 commentaires
  • > Les sept plaies d’Algérie 20 août 2003 00:51, par VENER

    Cher Demo !
    Il existe ce qu’il est convenu d’appeler des politiques de santé publique. Il y’a aussi des politiques de santé publiques criminelles...Aussi les septs plaies d’Algérie comme les tonnes de dechets ne sont dans ce cas précis qu’un phantasme nauséeux que toutes les bennes à ordures de la ville de Paris ne peuvent contenir !
    Vous me désepèrer les mecs vraiment :-(

    • > > Les sept plaies d’Algérie 21 août 2003 17:23

      Cher Vener, malheureusement, ces "plaies" comme je les appelle sont vraies, si vous le désirez, vous pouvez vérifier mes sources : le journal d’opposition algérien El Watan, réputé pour son sérieux,et de plus ces informations ont été confirmées par la croix rouge. Les politiques de santé publique sont parfois criminelles en effet, lorsqu’elles ne sont pas appliquée et dirigée par un gouvernement lui aussi criminel comme c’est le cas en Algérie actuellement. Démosthène.

      • > > >Leila Les sept plaies d’Algérie 22 août 2003 16:14, par leila

        Je rentre d’Oran où j’ai passé plus d’un mois et demi. Je ne dis pas que la ville est très propre, c’est vrai qu’il y a beaucoup de chose. Cependant, ce n’est pas aussi catastrophique que ça ; c’est une ville magnifique, joyeuse, vivante, gaie. On entend de la musique toute la journée. Chaque jour, il y a un concert de musique, les mariages, les fêtes, les souks.
        Je trouve que votre article est injuste, loin de la réalité et montre un visage très erroné de l’Algérie que je viens de quitter.
        Si vous le souhaitez, l’été prochain je vous invite à passer quelques jours à Oran et vous verrez que c’est une ville pleine de joie et de gaieté.

        • Je ne nie pas la beauté de l’Algérie qui est un pays que j’aime beaucoup, ni sa gaietée, le tableau que j’en dresse est peut-être sombre, et cela me désole profondément, mais c’est ce que des algériens ont rapporté et écrit à la base eux mêmes. Je n’ai fait que m’en faire le porte parole. Le vrai prolblème n’est pas tant les ordures, mais le manque de réaction des autorités face à ces maladies qui resurgissent dans certaines régions. J’accepterais volontiers de passer quelques jours dans ce si beau pays mais je sais déjà ce que j’y verrais. Des gens formidablement ouverts et gentil, un peuple que la France a trop souvent oublié et dont on a beaucoup à apprendre. Je ne rapporte pas ces faits pour nuire aux algériens, mais pour espérer pour eux des changements positifs. Cordialement Démosthène.

          • > > > > >Leila Les sept plaies d’Algérie 23 août 2003 18:00, par leila

            L’Algérie a besoin de s’ouvrir et de sortir de son isolement. Combien de Français m’ont dit, vous les algériens vous n’aimez pas la France et les français à cause du poids de l’histoire. Je reste ébahie mais la réponse leur a été apportée lors de la visite de J. Chirac. Les liens qui lient mes deux pays la France et l’Algérie (car j’ai la chance d’avoir la double nationalité) doivent être des liens d’amour et de fraternité, je ne pourrai choisir entre mes deux pays, ni mes deux cultures. J’ai été bercée au cours de ma jeunesse par la culture et la littérature française et je souhaite que l’Algérie redevient le premier pays francophone.
            Un tableau aussi noir va contribuer à isoler les algériens qui vont alors devenir des proix à ces monstres extrémistes pleins de haine et de violence. Au lieu d’isoler les Algériens, isolons plutôt ces "salauds", l’amour entre les hommes ne connait pas de frontière :
            Fermons les yeux sur les ordures et ouvrons les sur l’amitié et l’amour.
            Mon invitation tient toujours. Cordialement Leila

            • L’erreur que vouys faites est de croire que mon article mets en cause la population algérienne, c’est faut ! Mon article met en cause le gouvernement algérien, qui est loin d’être un modèle ! Il n’y a pas de "poids de l’histoire" ! Cette histoire commune nous rapproche plus qu’elle nous divise. Et quand vous dites que l’Algérie a besoin de s’ouvrir, c’est vrai, et j’encourage tout le monde d’aller visiter ce si beau pays, mais pour autant, je suis contre le fait de camoufler la vérité. je ne pense pas que mon article isole les algériens, mais si tel est le cas, alors j’aurais échouer dans l’écriture de mon article et je m’en excuse auprès de tout les algériens.
              Cordialement. Démosthène.

              • > > > > > > >Leila Les sept plaies d’Algérie 31 août 2003 15:41, par ferial

                Je crains helas que l’analyse de Démo dérange parce qu’elle est vrai.
                Le peuple algérien est une victime et il ne fait que subir une dictature militaire incompétente et qui a pillé ce pays depuis 40 ans. Il n’y a pas eu de developpement de l’infrastructure, des réseaux d’eau potable en particulier. Ces réseaux sont quasiment les mêmes que ceux qui existaient en 1962. Or la population a triplé !!!
                La mane pétrolière n’a servi qu’à alimenter les comptes bancaires en Suisse des Généraux au pouvoir mais n’a pas profité au pays lui-même.
                De même il y a une contante régression en matière d’éducation mais il y aurait beaucoup à dire.....

      • > > > Les sept plaies d’Algérie 15 septembre 2003 03:09, par Amine

        Juste une petite note : El Watan n’est pas et n’a jamais été un journal d’opposition algérien. Les gens qui y travailent sont des jouirnalistes rémunérés et n’ont jamais été militants. Ils peuvent être lourdés à tout moment pour compression de personnel.
        Le journal, qui est également une entreprise commerciale, peut s’engager pour des raison que ses propriétaires sont seuls à connaître dans des batailles politiques et cette fois il a évité de s’engager aux cotés de la bande des cinq (les cinq plus forts tirages du pays) contre Bouteflika. Quant aux informatiosnrelatuvbes aux questioons’hygièmle poublique tous les journaux algériens (il y’en a 27) ont fait le même cosntat : la politique de santé publique dans le pays est à revoir... elle est aussi sinistrée, comme les pauvres victimles du séisme.

    • > > Les sept plaies d’Algérie 24 septembre 2003 01:50

      Cet article est très juste l’Algérie connait un problème de santé publique effarant...

      Manque d’hygiène du à l’absence de volonté politique à y remédier...

      Incompétence d’une majeure partie du corps médical, l’Algérie payant 15 années de concours de médecine erronés (pour cause de piston et autres magouilles très connues)...

      Toutefois, il serait fort hasardeux de n’incriminer que le gouvernement dans le manque d’hygiène... Je rentre de Skikda, une des villes algérienne les plus sales, et ou sévissent différentes épidémies plus ou moins grave...

      L’état des rues et cités de la ville est desastreux mais en partie du à la population...

      En effet, il me semble bien gros de dire que c’est le gouvernement qui est responsable du fait que l’individu lambda jette sa poubelle par la fenêtre tel que la pratique en est courante dans cette ville !!!

      Que je saches quand un individu tend le bras pour jeter sa poubelle ça n’est pas Bouteflika qui tend le sien...

      Néanmoins la responsabilité du gouvernement est énorme dans les problèmes de santé publique du pays et la politique du gouvernement est en effet à revoir afin que ce si beau pays retrouve sa beauté...

    • > Les sept plaies d’Algérie 10 décembre 2003 22:51

      C’est heureux d’entendre une pensée humaine pour le peuple algérien, mais pourquoi dans les masses médias on entends pas le même son de cloche . Bouteflika discuse avec Chirac de contrat etc..mais pas un mot , une image sur la situation dont vous parlez qui doit encore exister.Le peuple algérien n’a plus la force de se relever, le problème est de savoir qui va l’aider et surtout dans quel but ?Les démarches humaines sont une denrées rarissime, comme le prouve le brave Verne.

  • > Les sept plaies d’Algérie 5 janvier 2004 10:40, par Kamel Benabdessadok

    Les malheurs de l’Algérie ont l’air de vous mettre en extase.
    Vous êtes nombreux, avec l’aide de cette "gauche" bobo à regretter le temps où les fascistes verts étaient aux portes du pouvoir dans ce pays.
    Heureusement pour l’Algérie, ce pays dispose d’une armée (oui, oui) qui a prsque défait les islamistes. Ce que vous ne pouvez supporter.
    Il y a en Algérie des gens qui luttent contre les islamistes, contre le pouvoir, contre la corruption et contre tout ce que vous voulez. Mais sans l’aide de l’armée algérienne, ces combats auraient été des chimères.
    Au fait, ce qui gêne une certaine gauche française, c’est que pour se débarrasser du fascisme, les enfants d’Algérie ont mené leur combat seuls et souvent contre tous.
    Les faits sont là !

    • > Les sept plaies d’Algérie 5 janvier 2004 16:50

      Quoi ? Mais de quoi parlez vous donc ? Les problèmes sanitaires algériens n’ont rien à voir avec le FIS ou l’armée. Je ne suis pas pro-islamiste, au contraire je suis athée et c’est le modèle que je tend à diffuser, même si je reconnais les beautés de l’islam. Et je ne soutiens pas non plus ce gouvernement dirigé par ces militaires que vous tenez en si haute estime. Les seuls que je soutiens sont les algériens qui doivent vivre dans les conditions citées plus haut, dans un pays au taux de chomage gigantesque, sans perspectives d’avenir. Et dire que l’armée lutte contre la corruption, ça c’est une bonne blague, il faudrait d’abord qu’elle fasse le ménage dans ses rangs, non pardon, une dératisation. L’algérie a troqué un régime islamiste intégriste contre un autre totalitaire, mais qu’importe, vous vous avez l’air content. Croyez moi, je n’ai eu aucune extase à écrire cet article et encore moins à vous répondre.

      Démosthène.

  • > Les sept plaies d’Algérie 5 janvier 2004 16:42, par OstenX

    Bonjour tlm ;

    C’est vrai que la population a une part de responsabilité dans tout ça, mais ce n’est pas pour autant que le gouvernement peut laisser faire.
    Leila : L’Algérie n’est pas faite que de grande ville ! Si vous trouvez que Oran est "propre", bein allez jeter un coup d’oeil dans les petites villes et villages qui se trouvent au alentours de Oran, et vous verez de quoi Démosthène parle.

    Je tiens à dire que El Watan n’est pas un journal d’opposition, d’ailleurs il n’existe pas réelement un journal d’opposition en Algérie ; en Algérie les journal d’opposition n’ont pas le droit d’exister (officieusement).

    "Algériens, réagissez et mettez rapidement en place un gouvernement qui n ?agira plus dans son propre intérêt mais bien dans celui de sa population..." >> Vous croyez que c’est si facile, les SEULS fois où des élections démocratiques ont été organisées en Algérie, c’était en 1990 et 1991. Ne vous en déplaise, c’est pour le FIS que la mojorité des algériens ont voté. Mais les généraux n’ont pas apprécier ça, puis il s’est passé ce que vous savez...
    C’est n’est pas que le gouvernement qu’il faut changer, il faut aussi "se débarasser" des généraux. En Algérie, on vote pas pour élire un président, on vote pour élire une marionnette ; quant aux "marionnettistes" ils ne changent JAMAIS.

    @++

  • > Les sept plaies d’Algérie 24 mars 2004 04:53, par http://membres.lycos.fr/zimigri2004/

    Salut Démosthène

    J’ai lu avec intérêt ton article et je le trouve très vrai.

    L’Algérie est un pays dirigé par un fou, ce fou croit avoir été élu par le peuple alors qu’il a été nommé par l’Armée.

    Ce fou se fiche éperdument du sort de la population, pour lui la seule chose qui compte est de cirer les pompes des grands de ce monde parce qu’il croit qu’il en fait partie.

    Tu décris une situation que la capitale Alger a connu en septembre 2003, date à laquelle une épidémie de conjonctivite a touché toute l’Algérie.
    Les maladies du passé ne touchent pas que le corps, elles touchent aussi l’esprit.
    L’Algérie est un pays fier mais rempli d’assistés professionnels.

    Pourquoi à ton avis n’y a t’il eu de grosse manifestation contre le pouvoir qu’en Kabylie ?

    C’est certainement cette mentalité d’assistés que mon père a voulu quitter quand il est venu trouver du travail en France dans les années 70.

    Pour autant il ne faut pas croire que le pays sombre de tous les cotés.
    Je peux te dire que la Presse Algérienne est parmi l’une des plus libres du monde !
    Va trouver un journal d’opposition ailleurs dans le Maghreb .
    Si tu ne me crois pas consultes les sites des principaux journaux de langue française et tu te feras une idée du choc frontal que subissent quotidiennement les abrutis qui nous gouvernent .

    Porte toi bien

    un zimigri

 
 
Les derniers articles
 
Fils de nouvelles RSS

Marseille en guerre [tiré de Vacarme le 16 février 2020]

un centre-ville pour tous [tiré de Vacarme le 16 février 2020]

Saint-Just : forcer la porte et se faire hospitalité à soi-même [tiré de Vacarme le 16 février 2020]

pourquoi les pouvoirs publics ont lâché [tiré de Vacarme le 16 février 2020]

Marseille est trop grande pour Marseille [tiré de Vacarme le 16 février 2020]

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 260

Thèmes