{id_article}
 

ECHEC ET MATHS

Un drame, un de plus et près d’une trentaine d’Isréliens tués dans un attentat-suicide. Emotion forte et légitime. Une voix fait des raccourcis et considère que proportionnellement cet attentat -par le nombre de ses victimes- est la copie conforme de celui qui a frappé le world trade center. Les mathématiques sont comme les pétards : il faut les manipuler avec la plus extrême prudence, on risque sinon de les voir exploser en pleine gueule.

“ Nous ne sommes pas nés pour gouverner le peuple palestinien, pour occuper leur terre, c’est contre tout ce que nous défendons. La paix n’est possible qu’avec un accord, pas sur la force ” , déclarait Shimon Peres début novembre.
Quelques semaines plus tard, il justifiait l’assassinat de Mahmoud Abou Hannoud, du Hamas parce que cela correspondait à un acte de légitime défense (lire "j’irai cracher sur ta tombe" dans la même rubrique).
Début décembre, le ministre des affaires étrangères israélien radicalisait encore davantage son discours. Entretemps, il y eut l’attentat du kamikaze palestinien qui coûta la vie à une trentaine d’Israéliens. Il s’ensuivit de par le monde un vaste débat. Les Etats-Unis firent les gros yeux à Israël après l’attentat du 11 septembre : Bush, forcé de ménager le peuple arabe par crainte d’une prolifération des attentats terroristes, gronda donc Israël et appela même de ses voeux à la création “ d’un état de Palestine ”. Profitant de cette tragédie et de l’émotion générale qu’elle suscita dans le monde entier, l’armée israélienne procéda à quelques raids meurtriers en Palestine. Les jours ont passé, l’Alliance du Nord a chassé les talibans (ce fut donc une guerre propre puisque les troupes occidentales n’ont à aucun moment affronté directement les fanatiques afghans, préférant envoyer au feu les combattants de l’Alliance). La psychose terroriste est retombée et l’histoire du “ bien contre le mal ” insidieusement réoccupe les consciences comme si cela correspondait à un ordre naturel des choses.
Après l’attentat suicide en Israël, un haut responsable de l’Etat hébreu s’est fendu d’un parallèle : cet attentat est, selon lui, proportionnellement aussi dévastateur que celui dont ont fait l’objet les deux tours du world trade center. Alors puisqu’on en est aux prospectives mathématiques, quel est donc le rapport proportionnel entre l’attentat du 11 septembre et ses
5 000 victimes supposées d’une part et les 1 000 Palestiniens (parmi lesquels une majorité d’enfants), d’autre part assassinés depuis le début de l’Intifada ? Doit-on pousser les comparaisons conjoncturelles et ramener de l’enfer le souvenir de Sabra et Chatila ?
L’horreur n’a pas de frontière. Faut-il pour autant oublier qu’il existe là bas en Palestine un peuple agressé et un autre agresseur, que l’un dispose de matériel militaire ultra-sophistiqué (qui équipe l’armée d’Israël ?), l’autre de cailloux dont certains des membres, littéralement possédés par un sentiment d’humiliation insupportable, sacrifient leurs vies, comme on appelle au secours ? Qui a renié les accords d’Oslo, de camp David ? Quel peuple impose un blocus économique qui dégrade et affame l’autre peuple ?
Si la paix se fait à deux, il suffit parfois d’être un pour faire la guerre.
Djam


 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • > ECHEC ET MATHS 4 juin 2003 14:50, par J. DURAND

    Djam,

    Juste ce petit texte pour répondre aux idéalistes qui justifient les attentats Kamikazes.

    Texte recopiés sur le Forum du NO.


    Aux Anti fadas !

    La logique ? y en a pas chez les fadas.

    "Salaam Aleykoum je vais me faire peter au milieu de gamines pour servir mon pays et eparpiller mes restes sanguinolents au quatre coin de la superette du coin."
    On se souviendra de toi, le fada. T’as rendu service a ton peuple pour mieux le condamner. Ces pauv’ fillettes et ces gamins, ces femmes ou ces vieillards, ils l’ont bien cherche que tu dis. Mais toi ta vie, elle est finie. T’as le droit de le faire, le suicide c’est une affaire personnelle. Mais t’as peur de partir seul, alors tu vas te chercher une compagnie. Des pauv’ gens innocent t’en vois partout. Tu les jalouses. Ils ont quelquechose que t’as pas : la rage de vivre. Et ca te rend furax.

    Alors "faut les tuer" que tu dis. "Ca servira mon pays et j’me taperais des vierges au paradis." T’as raison, ca sert ton pays. Pour ton "noble" sacrifice, ta famille elle se prend 10,000 $ plus 10 millions d’autres sous forme de roquettes. Tu peux pas rever mieux, t’as fais le bonheur de ta famille, le fada, ils vont pouvoir te mater en train de copuler avec tes vierges. Heh le fada, tu vas ou la ? Ta "resistance" elle rime a quoi ? Des vieux fous te disent "va te faire sauter avec un petard pour Dieu, il te l’ordonne" et tu les ecoutes.

    Dis moi avec quoi tu planes, ca m’interesse ton trip.

    Heureusement, en France, t’as des cretins qui te soutiennent, t’es un heros pour eux. Mais moi je te plains, t’as pas encore commence la vraie vie que deja tu la detruis et t’emportes avec ta connerie d’autres qu’etaient pas interesses. Elle est ou ta logique ?

    Et ces francais qui te soutiennent ? Elle est ou leur logique. Ca fait les fiers-a-bras humanistes a la con, et ca se fout eperdument du clochard qui dort a 100 metres de chez lui. Elle est belle l’humanite. Si tu viens en France, un jour peut etre, tu verras ceux qui te soutiennent. Que tu sois clochard ou estropie, si t’es palestinien tu seras un heros, et t’auras droit a une ceinture d’explosif et un rail de coke le tout gratos. C’est sur que resume ta vie a ca, ton paradis c’est pas sur terre que tu le trouveras, et encore moins dans le ciel, ou seulement tu realiseras, combien t’as ete con de gacher toutes tes futures annees, et celles de ceux que t’as emporte contre leur gre.

    T’es pas un heros pour moi, t’es un assassin et un desespere, mais c’est pas ta faute, c’est celle de ceux qui te poussent et te soutiennent. A 17 ans, t’as rien dans le crane, c’est pas ta faute...Non c’est pas ta faute.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes