Des bombes atomiques pour l’Iran

"César, jamais je ne me suis arrêtée aux présages, mais aujourd’hui ils m’effraient. Il y a ici quelqu’un, sans parler de ce que nous avons vu et entendu, qui raconte d’horribles visions apparues aux gardes. Une lionne a mis bas dans la rue ; les tombeaux ont baillé et exhalé leurs morts. Dans les nues se heurtaient de farouches guerriers de feu, régulièrement formés en bataille par lignes et par carrés ; et le sang tombait en bruine sur le Capitole. Le bruit du combat retentissait dans l’air : les chevaux hennissaient, les mourants râlaient ; et des spectres criaient et hurlaient à travers les rues. 0 César, ces choses sont inouïes, et j’en ai peur. (Jules César, II, 2// Shakespeare)

Michel Chossudovsky parle de la probable frappe nucléaire menée par les USA, avec la participation active d’Israël et la collaboration de la Turquie, le consentement de l’Europe, et l’actif déploiement des médias du monde entier dans leur oeuvre de propagande.

Ces frappes nucléaires sont présentées comme des armes nécessaires pour promouvoir "la paix dans le monde".

Ces mini-bombes atomiques, dédiées à une vingtaine de sites sensibles iraniens, sont également décrites comme vraiment très propres et incapables de causer de dommages collatéraux, comme des morts civils.

Toute cette activité de mensonge, toute cette infamie criminelle est en passe de se dérouler dans la plus générale et consternante apathie des habitants de cette planète.

Nous vivons des temps où le mensonge fait force de loi, où le monde est sens dessus dessous, un monde que le génie de Shakespeare décrirait avec force furie et élans poétiques (je pense à "Jules César", ou au "Roi Lear", par exemple) pour dire l’horreur et la dévastation des cieux et des consciences.

Un monde où même les bombes atomiques sont considérées comme des armes de paix.

Devant l’effondrement probable et imminent de l’économie mondiale et de son Dieu Dollar, devant cette menace globale pour les riches et les puissants de cette planète, tout, absolument tout sera mis en oeuvre pour réduire à néant les velléités innovantes de l’Iran et sa prétention d’ouvrir une Bourse du Pétrole libellée en Euros au mois de mars 2006.

Pour les néocons et les assassins de tous poils, cette Bourse Iranienne du Pétrole doit absolument être balayée à grands coups de détonations nucléaires.

Décidément, les marionnettes de la Maison Blanche, téléguidées par les groupes Bilderberg et autres entités diverses et variées, ainsi que nous-mêmes, nous êtres humains ignorants et besogneux, décidément, nous sommes TOUS des criminels de guerre, les bourreaux du genre humain, les tortionnaires déboussolés de notre propre monde.

Affligeant et désespérant.

Cristobal.

Lire la suite en ligne : >>> L’article de Chossudovsky