Israël : une nation unie et raciste (par Gédéon Levy)

ISRAËL : UNE NATION UNIE ET RACISTE (PAR GIDÉON LÉVY)

Publié le 26-03-2006

Nous reproduisons ci-dessous un éditorial du journaliste du Haaretz Gidéon Lévy, à l’occasion des élections législatives qui ont lieu mardi (traduit de l’hébreu par Michel Ghys).

Gideon Lévy Haaretz, 26 mars 2006

Version anglaise : One racist nation

Contrairement aux apparences, les élections d’après-demain sont importantes en ce qu’elles révéleront la véritable physionomie de la société israélienne et ses aspirations secrètes. Plus de cent élus seront envoyés au Parlement sur la base d’une seule carte : celle du racisme. Si autrefois on avait l’habitude de penser que deux Israéliens, ça fait trois opinions, on verra maintenant clairement que tous les Israéliens, ça ne fait plus qu’une seule opinion, raciste. Les élections 2006 le montreront à la lumière la plus crue.

La majorité absolue des membres du 17e Parlement israélien s’en tiendra à une opinion fondée sur un mensonge : qu’Israël n’a pas de partenaire pour la paix. La majorité absolue des membres du prochain Parlement ne croit pas dans la paix et ne la veut pas - exactement comme leurs électeurs - et, plus grave encore, ils ne tiennent pas les Palestiniens pour des égaux. Jamais il n’y eut ici tant de monde pour soutenir ouvertement le racisme : c’est le vrai best-seller de cette campagne électorale.

Lire la suite en ligne : >>> europalestine

 
 
Les derniers articles