SOS racisme : la sale gueule de l’anti-racisme

SOS racisme : la sale gueule de l’anti-racisme

Par Mouvement des indigènes de la république

Dans une nouvelle et pitoyable opération de ravalement de façade, SOS racisme, à l’occasion de sa soirée au Zénith « Rire contre le racisme  », a décidé de se faire sponsoriser, entre autres, par la compagnie d’aviation nationale israélienne El Al. Maniant l’humour comme d’autres manient le char de combat ou le missile à fragmentation, SOS racisme, la célèbre pompe à fric et escroquerie politique n’en est pas, il est vrai, à une imposture près. Elle ne fait là que confirmer une fois de plus ce pourquoi elle a été programmée depuis 22 ans : réaliser une O.P.A. sur l’anti-racisme, être un alibi de la gauche sécuritaire, afin d’empêcher à coups de millions et de poudre aux yeux l’émergence d’un mouvement antiraciste indépendant.

Au moment où en Palestine des familles entières sont décimées, où ce peuple résiste à un colonialisme des plus virulents et où la paix est achevée à coups de missiles, de colonies et de murs d’apartheid, SOS racisme, choisit de faire parrainer son rire par les représentants d’un Etat colonial : Israël, au mépris des 88 résolutions de l’ONU jamais respectées. Les Indigènes de la République, en dépit de leur grand sens de l’humour, ne confondent pas les clowns et les bouffons.

Les arabes et les noirs de service (statut déjà dénoncé par l’appel des Indigènes) au programme de cette soirée seraient bien inspirés de méditer le sort que l’on a toujours réservé aux supplétifs et autres bachagas Boualem : le mépris et le déshonneur.

Au titre de notre indéfectible solidarité avec la juste lutte du peuple palestinien, nous appelons tous les anti-colonialistes à arracher et réduire en miettes les affiches annonçant cette soirée. Nous espérons que notre humour, certes pas aussi sophistiqués que celui des potes, sera néanmoins apprécié par les comiques des Etats Majors de SOS et de la compagnie El Al.

fait le 27-06-2006

Mouvement des indigènes de la république