Fatima, Tanya, Amal, Mariam et une ribambelle d’enfants ... tous hachés par les bombes

Fatima et Tanya, les aïeules, étaient encore attablées à 07h00 (04H00 GMT) jeudi 13 juillet, avec Amal et Mariam, leurs belles-filles, et une ribambelle d’enfants. Deux bombes à implosion israéliennes ont fait disparaître cette famille de 12 personnes sous les décombres.

Juchée sur le flanc d’une colline, leur maison de Zebqine, dans le sud du Liban, n’offrait plus que le spectacle de blocs de ciment, de briques, de gravats entassés et d’objets brisés épars, derniers témoins d’une vie. Le tout labouré par deux pelleteuses, aidées d’hommes à mains nues à la recherche des corps, sans espoir de survie.

"Nous en avons sorti cinq sur douze depuis ce matin", explique les larmes au yeux Jamil al Bandar, un parent.

Lire la suite en ligne : >>> Fatima, Tanya, Amal, Mariam et une ribambelle d’enfants ... tous hachés par les bombes

 
 
Les derniers articles