Avant-propos d’un projet israélien en trois points

Le massacre des civiles à Marwahine

Avant-propos d’un projet israélien en trois points

D’aucuns se demandent pourquoi Israël a-t-il mis le quatrième jour de son agression contre le Liban sous le signe de massacres contre la population civile. Surtout que ce jour fut marqué par deux faits graves : le premier est le bombardement de deux petits bus qui contenaient une trentaine de personnes du village frontalier de Marwahine (25, dont plusieurs enfants et bébés, ont péri dans l’attaque), précédé quelques minutes plus tôt, par le refus des soldats de la Finul (forces intérimaires des Nations Unies au Liban) d’aider ces personnes qu’Israël avait déjà menacées en leur intimant de quitter leur village.

Le second est la poursuite des bombardements meurtriers contre les villages frontaliers de Boustan, Houla, Chébaa, Kfakela, Kfarchouba, en plus de la destruction programmée d’une grande partie de la banlieue-Sud de Beyrouth et de presque tous les ponts, toutes les routes qui mènent du Sud vers les autres parties du Liban.

La réponse est que le gouvernement d’Olmert, en accord avec l’administration de Georges Bush, a mis au point un projet dont les points essentiels sont :

.../...

Lire la suite en ligne : >>> Avant-propos d’un projet israélien en trois points