La maladie de Fidel Castro et les illusions de Washington

D’abord surprise par la maladie de Fidel Castro, l’administration Bush espérait qu’elle fournirait une occasion de reprendre le contrôle de Cuba en faisant l’économie d’une intervention paramilitaire. Pour sa plus grande déception, les Cubains se sont montrés unis derrière leur gouvernement et la communauté internationale - à l’exception notable de l’Union européenne - a manifesté son soutien à un régime qui tient tête depuis 47 ans aux États-Unis.

Lire la suite en ligne : >>> Voltaire

 
 
Les derniers articles
 
Fils de nouvelles RSS

L’« inculture économique des Français » et les vérités universelles d’Éric Le Boucher [tiré de Action-Critique- Médias (Acrimed) le 24 novembre 2017]

Action antipolitique et ingouvernance ploutocratiques. [tiré de Intellection le 23 novembre 2017]

DOUBOUT ! POU NOU LITÉ ! [tiré de UGTG le 23 novembre 2017]

DOUBOUT ! POU NOU LITÉ ! [tiré de UGTG le 23 novembre 2017]

DOUBOUT ! POU NOU LITÉ ! [tiré de UGTG le 23 novembre 2017]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 535