Bourrage des urnes : la tentation "bushiste" de Nicolas Sarkozy ?

- Ainsi donc Nicolas Sarkozy a mis fin avant la pause estivale au faux suspense savamment entretenu par ses proches depuis "l’affaire Clearstream" : il restera bien au gouvernement, au moins jusqu’en janvier 2007, pour "finir le travail" selon ses propres termes.
- Mais de quel travail s’agit-il ? Osons ici d’emblée une hypothèse audacieuse, mais néanmoins longtemps mûrie sur l’autel de la vraisemblance. Et si Sarkozy profitait de sa position (de ses positions plutôt) au coeur de l’Etat, pour truquer le résultat de l’élection présidentielle française de 2007 ?

(...)

Lire la suite en ligne : >>> Lire la suite sur cspcc.com

 
 
Les derniers articles