Argentine : la Cour suprême sur la sellette

BUENOS AIRES (AFP) - Des milliers de manifestants ont de nouveau demandé jeudi, dans un concert de casseroles organisé près du Palais des Tribunaux à Buenos Aires, la démission des neuf membres de la Cour suprême d’Argentine, qu’ils accusent de corruption.
Alors que certains manifestants portaient des pancartes exigeant la démission, le jugement ou l’emprisonnement des neuf magistrats, d’autres ont formé un cortège funèbre, portant un cercueil et des couronnes aux abords du palais protégé par la police. Le président de l’Association des avocats, Luis Enrique Ramirez, qui participait au rassemblement, a assuré que les manifestations contre la Cour suprême se poursuivraient "tous les jeudis jusqu’à ce qu’une procédure de destitution soit ouverte contre la Cour".

Lire la suite en ligne : >>> Lire la suite :

 
 
Les derniers articles