Adieu TANYA , adieu ma soeur

TANYA REINHART VA TERRIBLEMENT NOUS MANQUER

Nous sommes bouleversés d’apprendre la mort soudaine de notre amie Tanya Reinhart, hier à New York. Les mots nous manquent tant nous sommes atterrés par la perte de notre amie, de cette grande dame, de cette militante infatigable contre la politique du gouvernement israélien, de cette femme chaleureuse qui n’a jamais cessé de dénoncer l’injustice et le mensonge, au travers de ses articles, de ses livres, et de ses actes.

Il nous est particulièrement difficile de parler de Tanya au passé. Tanya, qui nous avait fait le grand plaisir de venir inaugurer la librairie Résistances à Paris le 7 décembre dernier, en y donnant une conférence extraordinaire avec son compagnon, le grand poète Aharon Shabtai. Tanya, qui a été de tous les combats contre la colonisation et l’occupation de la Palestine, et qui a été l’une des analystes les plus lucides de la politique criminelle du gouvernement de son pays.

Tanya Reinhart aurait pu se contenter d’être une brillante linguiste et de parfaire sa carrière universitaire en Israël. Mais elle a fait le choix de dénoncer, de résister aux pressions. Dans sa tribune bi-mensuelle dans le quotidien israélien Yediot Ahoronot, comme dans ses livres, "Détruire la Palestine" et "L’héritage de Sharon", elle a brossé un tableau sans concession de la terrible situation créée par les dirigeants de son pays, avec une faculté d’anticipation rare.

"Détruire la Palestine" (Editions La Fabrique) est une description magistrale de l’ensemble des stratagèmes utilisés depuis toujours par les dirigeants israéliens pour ne pas s’engager dans un véritable processus de paix, et pour faire croire que la responsabilité en incombe aux Palestiniens. Tanya Reinhart décortique notamment les 7 ans que durèrent les "accords d’Oslo" et montre la distorsion entre ce qui fut présentée comme "l’offre généreuse" de Ehoud Barak, et la réalité. C’est à dire à la fois le resserrement de l’étau autour des Palestiniens dans le même temps (entre 1993 et 2000), et les "propositions" totalement inacceptables des Israéliens, car ne permettant aucune viabilité pour un Etat palestinien qui se serait retrouvé morcelé, sans continuité territoriale, et privé de Jérusalem Est.

Lire la suite en ligne : >>> CAPJPO-EuroPalestine

 
 
Les derniers articles