L’identité nationale : une régression historique et politique

Contrairement à la rhétorique de ses promoteurs, l’identité nationale n’est pas un tabou qu’ils auraient le courage d’enfreindre. Pas plus que l’immigration et l’intégration. Voici au contraire près de vingt-cinq ans que l’on ne cesse d’en parler dans le débat public français. L’extrême droite s’en est emparée au début des années 1980 et c’est son fonds de commerce depuis lors. Mais une partie de la droite « républicaine » y a toujours été sensible, et une partie de ses dirigeants a toujours tiré sur cette corde dans un but électoraliste...La droite n’en a du reste pas le monopole,

Lire la suite en ligne : >>> L’identité nationale : une régression historique et politique