Héba Qotb, une sexologue rebelle

Le bonheur à deux

Héba Qotb est l’une des pionnières de la sexologie en Egypte, à qui incombe le rôle de briser le tabou des relations intimes. Rebelle et réservée, elle concilie habilement les antagonismes. La thérapeute du logis

« Je n’aime pas les eaux stagnantes et je suis fascinée par les flots. Puisque nous sommes arrivés sur terre, il ne faut pas rester les bras croisés et attendre qu’un changement tombe du ciel ». Héba Qotb résume ainsi sa manière de voir les choses. La jeune lycéenne qui refusait autrefois que les garçons fassent la loi dans la cour de son école, est devenue l’une des premières sexologues féminins en Egypte. Détentrice à 37 ans d’un magistère et de deux doctorats, son style vestimentaire classique et assez élégant reflète le sérieux de son caractère. Ses yeux pétillent chaque fois que l’on évoque son travail, lequel constitue pour elle l’objectif d’une vie. Car c’est l’une des rares femmes ayant pris la responsabilité de briser le tabou sexuel qui prévaut en Egypte. Elle collabore d’ailleurs avec d’autres afin de divulguer une culture sexuelle et corriger certaines notions faussées. « Il est temps d’aborder cette question longuement gardée sous silence. Elle constituait une zone d’ombre que nul n’osait approcher, bien qu’elle soit vitale », dit Héba Qotb. Son téléphone portable ne cesse de sonner, les demandes de consultations affluent. Par courrier électronique, elle reçoit chaque jour des centaines d’appels au secours.

Lire la suite en ligne : >>> Héba Qotb, une sexologue rebelle