Tentative de perquisition au Canard Enchaîné : la présence de la presse fait reculer le juge

Reporters sans frontières dénonce la tentative de perquisition des locaux du Canard Enchaîné, le 11 mai 2007. “Le recours à de telles procédures dont le but est d‘identifier les sources des journalistes est malheureusement trop fréquent en France. La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a pourtant réaffirmé, à plusieurs reprises, le principe de l’inviolabilité du secret des sources. Ce dernier est le garant de l’existence d’un journalisme d’investigation, seul à même de jouer un rôle de contre-pouvoir efficace », a déclaré l’organisation de défense de la liberté de la presse.

Le 11 mai 2007 vers neuf heures et demi, le juge Thomas Cassuto a tenté de perquisitionner la rédaction du Canard Enchaîné, dans le cadre d’une procédure engagée contre le journal pour « divulgation du secret de l’instruction » dans le cadre de l’affaire Clearstream. Cette mesure a été prise suite à la parution suite à la parution, le 10 mai 2006, d’un article intitulé « Du faux compte Sarkozy au vrai compte Chirac ». Devant le refus de la rédaction d’ouvrir ses locaux, le juge a décidé de recourir à un serrurier. La présence de nombreux journalistes sur les lieux l’a finalement contraint à renoncer.

Lire la suite en ligne : >>> HNS Info