Au cœur de la « Guerre du gaz », la petite République de Transnistrie

par Arthur Lepic* Dans un étourdissant silence médiatique, l’Union européenne a renforcé, le 1er juillet 2007, le blocus économique de la Transnistrie en s’appuyant sur deux États pourtant non-membres de l’Union : la Moldavie et l’Ukraine. Sur fond de guerre du gaz et de globalisation forcée, la mission de Javier Solana est d’affamer la dernière entité politique qui résiste à l’OTAN dans cette région. Le Réseau Voltaire commence aujourd’hui la publication d’une série d’articles sur cette guerre larvée au centre de l’Europe et sur ses enjeux cachés.

Lire la suite en ligne : >>> Réseeau Voltaire