USA : Etat Policier ?

Voici une vidéo où l’on voit un étudiant menotté et "taserisé" par la police présente dans la salle, alors qu’il posait une question au sénateur John Kerry en visite sur le campus.

Il faut préciser que l’étudiant apostrophe Kerry à propos du comptage truqué des élections présidentielles de 2004, et qu’il évoque même (je crois) le fait que Kerry est en fait un "Illuminati" (Skull & Bones).

Ce qui est vraiment glaçant, c’est de voir l’état policier se mettre à sévir, en direct et en public (merci à l’auteur de la vidéo : bien joué), mais aussi, de constater l’apathie des étudiants inertes et amorphes dans la salle, comme lobotomisés par de trop fortes doses de télévision et des années de propagande et de peur instillée au tréfonds de leurs êtres.

Certes, ce n’est qu’un exemple, mais sans doute pas un simple détail. Peut-être un bon révélateur du niveau de conscience de ce peuple américain qui ne se lève plus majoritairement, quand les droits les plus fondamentaux à la libre expression et à la libre parole sont ainsi bafoués.

Le pire, et comme pour confirmer cet état de délabrement avancé de la conscience politique américaine, c’est le mot du directeur de l’université sur le site internet ad hoc. Celui-ci explique que la police venue en renfort lors de la visite de Kerry était évidemment légitime et bienvenue pour assurer le calme. Il continue même en rappelant combien les campus et les universités sont des lieux de libre parole.

Il faut préciser, enfin, que l’étudiant en question, qui a eu le malheur de poser la question qui fâche en public, était en garde à vue, incarcéré comme un malfrat.

En tôle pour avoir dit son désaccord.

Cristobal.

Lire la suite en ligne : >>> De l’usage du "Taser" pour étudiant non politiquement correct (sur le site de Karl Zéro).