Opération de déstabilisation au Myanmar (Birmanie)

Opération de déstabilisation au Myanmar (Birmanie) Le gouvernement du Myanmar (Birmanie) pays non-aligné, soutenu par la Chine, est confronté à des manifestations populaires massives depuis quelques jours. birma.png Le mouvement aurait pour origine des insultes proférées à l’encontre de deux moines bouddhistes dans la ville du nord de Pakkoku, qui faisaient partie, les 5 et 6 septembre, de manifestations contre la hausse du prix du fuel. Les manifestants s’en sont alors pris aux autorités locales et ont mis à sac les maisons de deux fonctionnaires. Les manifestations de moines ont ensuite gagné Yangon et d’autres parties du pays. Associated Press parle de 100 000 personnes dans les rues aujourd’hui à Rangoun.

Ces manifestations prennent le relais d’un mouvement de moindre importance organisé depuis mi-août par Le Groupe "Etudiants générations 88"("88 Generation Students Group") dont les leaders incarcérés sont accusés par le gouvernement birman d’être liés à des auteurs d’attentats terroristes au cours des dernières années, financés par le National Endowment for Democracy (voir le dossier gouvernemental détaillé sur dollars depuis un an dans la déstabilisation de la Birmanie).

L’offensive états-unienne contre le Myanmar s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’encerclement de la Chine (« Ring around China » : voir à ce sujet l’article du contributeur de l’Atlas alternatif Vijay Prashad sur [http://www.zmag.org/sustainers/cont...] ). La Chine construit en ce moment un pipeline à travers le Myanmar/Birmanie depuis le golfe du Bengale jusqu’au Yunnan (Asia Times. Le 12 janvier dernier, au Conseil de sécurité de l’ONU, la Russie, la Chine ont opposé leur veto (avec le soutien de l’Afrique du Sud et l’abstention de l’Indonésie, de la RD du Congo et du Qatar) à une résolution anglo-américaine soutenue par les Occidentaux et leurs alliés, qui voulait imposer au gouvernement de Rangoun un dialogue avec une opposition largement fabriquée par les dollars US . par Atlasaltern publié dans : atlasalternatif

Lire la suite en ligne : >>> Opération de déstabilisation au Myanmar (Birmanie)