L’économique occulte le travail de mémoire

dimanche 6 janvier 2008 par René BALME Entretien accordé par René Balme au journal Le Midi Libre, quotidien d’information national algérien, publié samedi 5 janvier

Né aux Vans, Ardèche, d’un père bûcheron et paysan, René Balme est le maire de Grigny – France - depuis 1995. Parfait autodidacte, plasticien de 1973 à 1986, avec de nombreuses expositions personnelles et collectives, il a été éditeur (Editions Pleine Plume) de 1986 à 1992 avec plus de 50 ouvrages publiés. Il est, entre autre, le créateur de la revue littéraire Esquisse ainsi que de nombreux sites Internet dont oulala (8 et 10.000 visiteurs par jour), le-citoyen.org (complément du mensuel papier Le CITOYEN). Il est, également, à l’origine de la création de l’école de vidéo et de télévision participative ViVé, après un séjour au Venezuela en 2006. Ce syndical, est l’élu conseiller municipal de la ville de Grigny depuis 1983. Il est le maire de la même ville depuis 1995 et le conseiller communautaire au Grand Lyon. Cette semaine, il est l’invité de notre entretien hebdomadaire

Le Midi Libre : Six mois après son investiture, quel regard portez-vous sur l’action du président Sarkozy ? René Balme : Tout d’abord, pour bien appréhender le comportement de Nicolas Sarkozy, il faut faire un bref retour sur le rôle du président de la République, en France, selon la Constitution. Il est notamment, le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités conclus.

Lire la suite en ligne : >>> Le Midi Libre et rené Balme