Opération Northwoods (Edifiant, n’est ce pas ?)

Conçue et approuvée en 1962 par l’ensemble des chefs d’État-major du Pentagone, l’opération Northwoods1 est un scénario « bref et précis » décrivant avec une belle imagination et force détails l’organisation de faux attentats terroristes exécutés ou commandés par l’armée des États-Unis. Ces attentats qui auraient coûté la vie à des citoyens cubains et étatsuniens devaient servir de « prétextes » à une vaste campagne de désinformation internationale « justifiant » l’invasion de Cuba, et le renversement militaire du gouvernement communiste de Fidel Castro, le grand croque-mitaine de l’époque.

Après l’échec de la CIA à la Baie-des-Cochons, les chefs du Pentagone étaient prêts à tout pour convaincre la population de la nécessité de l’invasion militaire de Cuba. Les plus hauts gradés ont planifié une série d’attentats terroristes bidon (staged) contre des réfugiés cubains et des citoyens des États-Unis, afin de faire croire à des factions terroristes cubaines inexistantes. Les dossiers secrets récemment déclassifié sur du plan Northwoods, sous-titré « Justification pour une intervention militaire US à Cuba », ont été obtenus par le National Security Archives2. James Bamford, ancien producteur à Washington pour World News Tonight, avec Peter Jennings sur ABC, publiait récemment Body of secrets 3 dans lequel il consacre plusieurs pages à l’opération Northwoods.

Nous devons, écrivaient les stratèges militaires, convaincre « l’opinion publique mondiale, et le conseil des Nations Unies que le gouvernement cubain est téméraire et irresponsable, et de ce fait constitue une menace alarmante et imprévisible pour la paix de l’Hémisphère ouest. » Au programme : faire commettre des attentats terroristes à Cuba par les services secrets (CIA) à titre de « provocation légitime » pour tendre un piège à Fidel, et l’amener à menacer ouvertement les États-Unis de représailles. Organiser une campagne de désinformation médiatique internationale intense (harassment) pour convaincre la population mondiale que Cuba est une menace permanente pour l’ensemble des pays démocratiques. (Nous sommes tous Américans, tsoin-tsoin !) Pour ajouter du poids à la désinformation médiatique, les hauts gradés avaient prévu entre autres de « faire exploser un dépôt de munitions à l’intérieur de la base de Guantanamo, détourner des avions civils, incendier des avions militaires (sabotage).

Lire la suite en ligne : >>> Le Couac

 
 
Les derniers articles