EDUCATION NATIONALE : le mouvement de désobéissance s’amplifie, une enseignante sanctionnée.

Tout est parti d’une lettre. Début novembre, un enseignant de Colomiers dans l’Hérault, exposait par écrit à son inspecteur les raisons pour lesquelles "en conscience", il refusait "d’obéir" et de contribuer à un "démantèlement pensé et organisé de l’Éducation nationale". Une missive en forme de réquisitoire qui a tôt fait de faire école, notamment dans les Bouches-du-Rhône : le 5 décembre dernier, plus d’une centaine d’enseignants, essentiellement marseillais, remettaient à leur tour une lettre à l’Inspection d’académie.

Lire la suite de l’article sur : www.laprovence.com

Diane Combes, depuis trois ans à la maternelle d’Eguilles, redoute le démantèlement de l’Éducation nationale.

Lire la suite en ligne : >>> La Provence