L’Afrique du Sud dénonce l’invasion de la bande de Gaza

Sources : Grioo.com

Le gouvernement sud-africain a dénoncé dimanche les attaques israéliennes contre la Bande de Gaza, estimant que l’escalade de cette violence militaire est inacceptable et doit cesser immédiatement. "Le gouvernement sud-africain condamne sans équivoque et dans les termes les plus forts l’escalade de la violence exercée par Israël avec le lancement, samedi nuit, d’une invasion terrestre de la Bande de Gaza" a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publié au Cap.

"Les pertes en vie humaine et la catastrophe humanitaire en cours à Gaza sont inacceptables", a-t-il ajouté-il, invitant le gouvernement israélien à cesser ce massacre humanitaire à Gaza et à retirer « immédiatement et sans conditions » ses troupes de cette zone.

"La Bande de Gaza est l’une des zones les plus densément peuplées dans le monde et l’offensive terrestre israélienne, impliquant l’utilisation de véhicules blindés et de troupes lourdement armées, soutenus par une artillerie et des hélicoptères de combat, va inévitablement entraîner des pertes encore plus grandes en vies civiles, ce qui aura un impact dans toute la région dans les années à venir", a poursuivi le ministère sud-africain.

L’Afrique du Sud a demandé aux Nations unies de condamner la violence exercée par Israël, soulignant que la communauté internationale doit utiliser tous les moyens possibles pour faire cesser cette violence. "Le gouvernement sud-africain demande à toutes les parties de reprendre les négociations dès que possible", poursuit le communiqué.

Par ailleurs, des milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche devant le Consulat des Etats-Unis à Johannesburg pour protester contre le bombardement de la Bande de Gaza par Israël. La manifestation était organisée par le Comité de solidarité avec la Palestine. Parmi les personnalités ayant participé à cette manifestation figurent le secrétaire général du Conseil des églises sud-africaines, Eddie Makue, un responsable de la Confédération des syndicats sud-africains, Bongani Masuku, et le leader du Comité de solidarité avec la Palestine, Salim Vally.

Lire la suite en ligne : >>> Grioo.com

 
 
Les derniers articles