Sarkozy à Saint-Lô : des vœux arrosés de gaz lacrymogène

D’après le blog "le mammouth manchois énervé"

Il est venu, il a vu et il est reparti comme il était venu, sous très bonne escorte policière. Et sous les huées, moqueuses, et passablement virulentes des manifestants.

S’il avait programmé sa tournée dans le Ploukistan Manchois, terre d’élevage de veaux UMP, histoire de se faire une petite tournée pépère, c’est complétement loupé. Le Normand, s’il est comme on dit souvent "taiseux" a su se faire entendre et a donné de la voix comme se n’était pas souvent arrivé ici !

Ce qui est remarquable, c’est la performance réalisée par notre sarkoléon : fédérer les générations, les metiers et les mécontentements dans une même et énorme colère. Pourtant, cette préfecture habituellement sans histoire avait été repeinte en bleu. "Bleu CRS", "bleu Gardes-modiles", "bleu gendarmerie", sans oublier les policiers, RG et autres forces spéciales et spécialisées ! Nous n’en avions jamais vu autant. Car, ordre était donné que l’omni-président ne voit pas les manifestants, ce qui l’aurait probablement rendu chagrin. Impossible donc de voir Sarkozy, ce héros au petit pied. Nous n’avons eu droit qu’à ses gens d’arme, qui ont su faire leur métier : faire monter la sauce, provoquer, réprimer.

Huit blessés, cinq arrestations, des lacrimogènes... bref, le monde tel que le veut l’UMP : brutal et sécuritaire. Et silencieux.

Sauf que, cette fois, on sent bien que c’est fini et que c’est le début des problèmes pour ceux qui nous fabriquent ce type de société.

Résistance en attendant de les renverser et de bâtir le monde que nos enfants et nous attendons. Il y avait plus de 3 000 personnes à Saint-Lô, ce 12 janvier. Saluons donc comme il se doit la langue de bois de Itélé ou de France-Info qui parle de centaines de manifestants. Précisons aussi que la vitrine qui a été cassée, l’a été par un CRS, qui s’énervait un peu trop brusquement sur un manifestant.

Lire la suite en ligne : >>> Cufsc